Sur tous les fronts

Un week end bien occupé, avec des activités variées. Les activités ne manquent pas. A la campagne il y a toujours plein de choses à faire.

Vers 8 heures je vais voir S à l’autre bout du village, il est dans son atelier, se réchauffe devant un petit feu. J’apporte des cafés. Il me passe une cigarette. On se parle de la semaine qui vient de passer, et de celle qui va suivre.

Ensuite à la maison je déplace du bois dans le jardin, du point A au point B, pour pouvoir, plus tard, le couper, le fendre et le mettre à sécher. Ce sera pour nous chauffer, dans deux ans. (le bois pour l’hiver prochain est déjà prêt, préparé il y a deux ou trois ans). C’est du bon bois. C’est Mr K. qui m’avait fait signe en décembre, pour aller chercher tout ce bois, au sud du village, sur le futur chantier d’une usine. Une partie aussi (les troncs de cryptomères en premier plan) je les ai descendus un par un de notre montagne.

Ça donne chaud de transbahuter tout ce bois et le chêne et le kaki sont particulièrement lourd. Toujours veiller à ne pas se blesser.

Pour faire une pause je déguste la première page du neveu de Rameau. C’est tout à fait formidable.

Ensuite je pars à 30 minutes du village pour aller chercher du crottin de cheval dans un club hippique. Notre fils y faisait du dada il y a quatre ans … Revoir les chevaux me fait un choc, quelle beauté, quelle puissance, quelle douceur. On se sent tout petit.

Ça me fait vraiment du bien. Une Horse therapy express en dix minutes. Après, je charge le camion de crottin!

Pour plus tard l’étaler dans notre potager. Le crottin de cheval fait toujours un effet boeuf sur la terre. ça sent bon tout ça.

Ensuite notre ami S passe nous avoir avec son chien. On se retrouve tous sous les rayons du soleil, c’est une belle journée printanière, mon épouse rapplique, on sort les bières.

On parle de la vie: c’est notre sujet favori.

Les canettes de bière vides on va jeter un coup d’oeil à la petite maison, S. me donnera un (gros) coup de main pour refaire le plancher des deux pièces du fond. Au préalable j’ai retiré les tatamis.

Intéressant de voir que sous les tatamis il y a une étiquette qui indique leur emplacement dans la pièce (les anciennes maisons ne suivent pas un standard particulier, et donc les tatamis n’y ont pas tous forcément la même taille).

Sous ce tatami par exemple on voit ‘Ouest’.

Voila ce que ça donne sans les tatamis. Certaines parties on vraiment été bricolées et on peut se demander comment tout tient debout. Il faut vraiment refaire cette partie du plancher.

Mais aussi il faut saluer cette grande économie de moyens! Il y a pas de gâchis. Et le tout avec des matériaux naturels.

A noter, les espaces le long des engawas, renforcés de pierres et de torchis. Avec des ouvertures pour laisser le tout bien aéré. Ce qui est fondamental dans ce pays aux été très humides.

19 Commentaires

  1. Pierre Nadeau

    « je vais voir S à l’autre bout du village, il est dans son atelier, se réchauffe devant un petit feu. J’apporte des cafés »
    Pourquoi cette anecdote me remplie de nostalgie, d’une faim sans fond?! Pourquoi je n’ai plus de communauté dans ce XXIe siècle hyper connecté? Mes commentaires sont clichés et je ne suis pas le seul à sonner l’alarme. Je te suis reconnaissant de nous partager ça. Vivre (entendre être présent chaque instant) dans mon village au rythme naturel de la nature et des gens, c’est une vie complète. Merci de partager.

  2. Yoshimiparis Photographie

    dans les villes les gens sont trop connectes, que ce soit chez eux ou dans les transports en commun. Lorsque j’en prends je regarde toujours qui est connecté. Dans la rue il arrive parfois même que les gens, le nez sur leur téléphone ne te voient pas et te bousculent , rouspétant même.
    Les gens ne prennent plus le temps de vivre et de se connaître
    J’ai fais moins de net ces derniers temps mais … j’ai aussi bcp plus lu.
    J’aime venir te rendre visite et te souhaite une belle journée au calme avec tes voisins

  3. wakametamago

    Coucou Yoshimi, merci pour ton commentaire, tu as raison la lecture apporte beaucoup. Moi aussi je suis trop connecte, j’essaye aussi de lire le plus possible.

  4. Yoshimiparis Photographie

    ces derniers mois dans mon immeuble il y a une personne qui doit vider sa bibliothèque. J’en remonte chez moi régulièrement et parfois beaucoup. La majorité des livres semblent neufs.

  5. Yoshimiparis Photographie

    J’en ai pris 4 au hasard.
    * la mariée était en blanc – Marie Higgins Clarck
    * l’affaire Dreyfus comme vous ne l’avez jamais lue – Robert Harris
    * la clinique du crime – Ngaio Marsh
    *Aller simple – Carlos Salem

  6. janusdot57

    Bonjour.
    Sur tous les fronts..
    Pour sûr, si vous avez plusieurs chantiers à mener, non pas en même temps, mais de façon simultanée, en décalé, c’est du travail..
    Les activités ne manquent pas. A la campagne il y a toujours plein de choses à faire..
    Vous avez raison pour ce que vous dites et mettez !
    Mais vous avez toujours des soutiens et sinon des aides, comme avec ce monsieur S., par exemple.
    Il est bon d’avoir des amis, comme voisins, sur lesquels on puisse compter et s’appuyer, sans pour autant les solliciter en permanence, ni abuser de leur bonne volonté comme en soutien.
    C’est comme pour ce monsieur K, en parlant de ce bois, à aller chercher au sud du village et sur le chantier d’une usine, sans oublier les troncs de cryptomère débités que vous êtes allé chercher dans la montagne et votre forêt.
    Pour ce qui est du transport de ces morceaux de tronc débités, cela me fait un peu penser à mes perches de mirador (de 6,50 m de long..), en épicéa. J’ai souvent, porté ces perches sur l’épaule, en montant des pentes (sur mon lot de chasse..), un peu comme cette pente dans votre montagne et forêt, pas du..gâteau, ni de la tarte !
    Je ne sais pas si je serais encore capable de faire cela à présent, mais, qui sait, sans provoquer ni même surtout être prétentieux. Ne se sent « rouillé » que celui qui le veut bien, et a déjà, sinon, baissé ou commencer à baisser les bras, non ?
    C’est un peu comme pour notre nouveau projet et second projet de vie, en parlant de notre terrain acheté là-bas, dans les Landes, et pour la construction de notre maison future dessus.
    En ce moment, en parlant de cela, je suis en train d’établir à nouveau le dossier avec tous les exemplaires (quatre..), concernant la demande, de renouvellement et de reconduction, du Certificat d’Urbanisme opérationnel, pour pouvoir construire.
    Pour votre moment de détente, en parlant de lecture, et ce livre..Le neveu de Rameau, vous avez bien raison, et de plus cela permet de maintenir son cerveau et son esprit en éveil tout en se cultivant, de plus..
    Le cheval est non seulement un animal de trait et/ou de compagnie, mais également un moyen thérapeutique (prouvé..), dans bien des cas, pour des souffrances humaines. Mais sinon, pour ce qui est d’avoir un cheval, et sinon son priopre cheval, il faut de la pla

  7. janusdot57

    Re..
    Désolé, je reprends et continue, car j’ai du (sans le vouloir, ni le faire exprès..) faire une fausse manip en clavier..
    Donc, pour ce qui est du cheval, il faut de la place, de l’argent (aussi..) et beaucoup de temps, en soins, comme en suivi vétérinaire..
    Maintenant, le côté simple et pratique, pour vous, bien-sûr, c’est de profiter de l’occasion, pour pouvoir récupérer ce crotin de cheval, pour « booster » votre jardin et vos légumes.
    Pour ce qui est de ce plancher, vous avez eu de la chance, car il n’y a que cette partie qui soit quelque peu endommagée et sinon ancienne et en mauvais état. Vous n’aurez pas tout à reprendre, sur l’ensemble de la maison, et les tatamis sont, de plus, en très bon état, et de plus, avec une étiquette, bien pratique, pour pouvoir les placer et disposer.
    Monsieur S. vous donnera un « gros » coup de main, heureusement..
    Vous dites: « Voila ce que ça donne sans les tatamis. Certaines parties on vraiment été bricolées et on peut se demander comment tout tient debout. Il faut vraiment refaire cette partie du plancher.  »
    Il ne faut pas oublier que dans le temps les gens faisaient selon leur moyens et ce dont ils disposaient ou avaient sous la main, en parlant de matériaux comme de bois..
    Et sinon..
    Mais aussi il faut saluer cette grande économie de moyens! Il y a pas de gâchis. Et le tout avec des matériaux naturels.
    Ils n’étaient pas bêtes, loin de là (contrairement à ce qu’on les a qualifié trop souvent..), et de plus, savaient faire face aux situations avec une analyse, certes simple et pratique, mais bien pensée cependant.
    Bonne fin de journée et sinon soirée, à plus..Denis.

    P.S.: je vous soutiens et je vous encourage pour vos différents travaux comme petits chantiers..Sur tous les fronts.

  8. YumeNoKuni

    Bonjour, actuellement je lis, non je dévore la collection de manga « une sacré mamie » (en fr) sinon c’est Gabai – Saga no Gabai Baachan. Je les recommande vivement, c’est sur la campagne japonaise d’après-guerre, c’est à la fois émouvant et très (très) drôle. je crois que je n’ai jamais autant aimé lire un manga. J’ai terminé aussi le manga « les pommes miracles » racontant l’histoire du 1er (?) agriculteur bio au Japon, mais je suis restée sur ma faim. Je crois qu’il est adapté d’un roman qui doit être beaucoup plus intéressant à lire, mais j’ai aimé l’histoire.
    La mamie du manga m’a fait pensé à votre ancienne voisine et sa maison que vous avez achetée. Elle avait l’air d’être une sacrée mamie aussi 🙂

  9. janusdot57

    Bonjour.
    Je suis d’accord avec Pierre Nadeau – pour:  » « je vais voir S à l’autre bout du village, il est dans son atelier, se réchauffe devant un petit feu. J’apporte des cafés »
    Pourquoi cette anecdote me remplie de nostalgie, d’une faim sans fond?! Pourquoi je n’ai plus de communauté dans ce XXIe siècle hyper connecté? Mes commentaires sont clichés et je ne suis pas le seul à sonner l’alarme. Je te suis reconnaissant de nous partager ça. Vivre (entendre être présent chaque instant) dans mon village au rythme naturel de la nature et des gens, c’est une vie complète…
    Je suis également d’accord avec Yoshimiparis Photographie – pour: « dans les villes les gens sont trop connectes, que ce soit chez eux ou dans les transports en commun. Lorsque j’en prends je regarde toujours qui est connecté. Dans la rue il arrive parfois même que les gens, le nez sur leur téléphone ne te voient pas et te bousculent , rouspétant même.
    Les gens ne prennent plus le temps de vivre et de se connaître
    J’ai fais moins de net ces derniers temps mais … j’ai aussi bcp plus lu.; »
    Malgré que j’ai durant de longues années travaillé en informatique, je ne me suis jamais laissé « engloutir » par le monstre du développement, de l’encodage et des lignes de code(parfois millions de lignes de code..), comme logiciels en construction et habillage ou encore méga bases de données, et j’ai toujours gardé la tête haute et la tête hors de l’eau, comme en esprit et en pensées. Comme j’ai toujours pris cela pour un jeu, je ne me suis jamais laissé envahir ni même surtout abrutir..
    J’ai toujours été connecté à la réalité, plus qu’au faux monde virtuel, sous toutes ses approches comme formes, et de plus, préféré la vie simple et les choses simples de la vie, sans oublier les échanges et partages, la convivialité et le respect de tout un chacun. Aujourd’hui, plus qu’hier encore, je n’aspire plus qu’à la sérénité et douceur de vivre, sans rajout, sans fioriture, sans chichis, sans « bling bling » surtout !
    Je n’ai jamais été accroc que ce soit de « Facebook » (encore moins..), du net en général, ou de blogs, sans pour autant (non plus..) délaisser ou aller jusqu’à ignorer tous ceux que j’ai connu, en partage, en blogs divers, loin de là..
    Mais, et du fait de notre nouveau projet et second projet de vie, en avançant, tout doucement, mois après mois, je serais moins présent, sans toutefois être totalement absent (en blog..), car, j’aurai assez à faire, pour ne pas être pris en permanence, pour la progression et l’avancement de ce nouveau projet et pour le chantier à venir, concernant la construction de notre nouvelle maison là-bas, dans les Landes, et..en auto-construction totale ou partielle.
    Voilà, je partage les avis de beaucoup de personnes et par respect, ce, je pense, pourquoi l’on se retrouve et sinon se rejoint souvent, sur ce blog, en partage, pour les même idées,etc..
    Bonne fin de journée comme soirée, à plus..Denis.

    P.S.: je suis toujours dans la forêt avec mon bois, et avec des alternances liées à la météo, malheureusement..

  10. wakametamago

    Merci Denis, J’aprecie beaucoup comment les lecteurs du blog construisent ces dialogues et cette communion d’idées et de sensibilités …

    Une maison en construction, en auto-construction, quelle aventure ! Je vous envie Denis. Beaucoup de travail et de satisfaction en perspective ! Bon courage Denis ! Revenez nous lire de temps temps s’il vous plait.

  11. janusdot57

    Bonjour.
    Merci pour votre commentaire en retour et mot gentil.
    Mais, je tiens cependant à vous rassurer..Je ne suis pas encore parti !
    Je ne suis pas prétentieux, comme vous devez vous en douter, encore moins fier ou orgueilleux..
    J’ai tout d’abord..découvert et trouvé ce terrain, par hasard, en août 2016, lors de nos vacances d’été là-bas, chez nos petits-enfants, grâce à quelqu’un qui venait tout juste de construire sa maison sur le terrain avant et juste à côté..
    Le bouche à oreille et le simple fait du hasard..qui souvent font bien les choses, pour qui sait attendre, être patient, et pas pressé ou encore.. »énervé »..ont bien fait les choses…
    Puis, après les premières démarches, dans le cadre de la promesse d’achat-vente, nous avons du patienter durant 18 mois, du fait d’un phrasé dans le « P.LU. »(Plan Local d’Urbanisme..)..avant de pouvoir aller signer l’acte définitif d’achat, en acte notarié, là-bas, dans l’étude notariale prévue, et ce le vendredi 1er juin..2018…
    A présent, je suis sur le dossier de renouvellement de la demande de Certificat d’Urbanisme opérationnel, en renouvellement et reconduction..en vue de la construction, et pour pouvoir construire.
    J’ai déjà réalisé tous les plans, comme prévu, les différents matériaux, et en évaluation globale, en prix coût de revient.
    Nous allons pour Pâques, chez l’un de mes beaux-frères(pour son anniversaire..60 ans..), et qui a acheté une maison, au Bassin d’Arcachon, et peu après chez nos petits enfants, dans la localité où se situe ce terrain.
    Comme nous allons rester sur place une bonne quinzaine de jours, cela va me permettre, en même temps, de faire ce léger débroussaillage et nettoyage du terrain que j’avais prévu initialement en juin, en y allant avec mon C15 et ma remorque..
    Donc, l’un dans l’autre, d’une pierre, j’en fait deux coups, par la même occasion, en parlant de cela..
    Après, il y aura, bien-sûr, la demande de Permis de construire, à effectuer, avant de pouvoir construire dessus..
    Je ne suis pas pressé, et donc, si cela se fait ou se fera en..2020 ou 2021..peu importe.. Le terrain étant déjà acquis (le plus important..), le reste suivra..
    Je ne suis pas obligé de vendre notre maison actuelle pour cela, et je préfère la laisser (pour l’instant..) pour notre fils et notre dernière fille qui habitent avec nous..
    Donc, je tiens à vous rassurer, même si je ne serais pas « omniprésent » pour la forme et pour l’évoquer, je serais cependant toujours là, un petit peu, et avec vous, en commentaires mis et successifs..
    Bonne soirée et sinon fin de soirée et/ou nuit, à plus..Denis.

    P.S.: Pour ce qui est de..
    Une maison en construction, en auto-construction, quelle aventure ! Je vous envie Denis. Beaucoup de travail et de satisfaction en perspective ! Bon courage Denis ! Revenez nous lire de temps temps s’il vous plait.
    Cela peut surprendre, et pour d’autres, faire peur, mais, je n’ai pas peur..
    J’ai toujours été « motivé » et avec une réelle volonté qui m’anime et m’a toujours animé, et ce choix en auto-construction totale ou partielle, pas seulement à cause du prix d’ensemble et global,mais aussi pour faire de mes propres mains notre nouvelle maison et lieu de vie (ce qui motive d’avantage et donne de l’ardeur à l’ouvrage..).
    Point n’en faut trop, mais juste ce qu’il faut, donc, un chantier avec un rythme adapté, sans s’énerver nis e fatiguer inutilement, en se surchargeant dans l’action.

  12. janusdot57

    Re..
    Je me permets..
    Je reviens un instant ici..
    Concernant cette auto-construction totale ou partielle de notre future maison..
    Je vous l’avais déjà dit et mis pour la comparaison, et concernant la forme globale qui s’inscrit dans un rectangle, sans décrochement de toit, ni murs en décalé..
    (la forme d’un carré, et sinon surtout, d’un rectangle, favorise l’exposition avec la course du soleil du matin au soir !)
    J’avais pris pour cela, comme modèle, et en référence, pour le plan général comme en distribution intérieure, le modèle de la maison type La Girolle de monsieur Pierre Lajus, que je trouvais, non seulement fort sympathique, mais également épuré, et de plus, s’inscrivant, pour moi, dans un concept écologique, voilà tout.
    La construction sera établie sur un vide-sanitaire(1,00m à 1,20m de haut pour l’accès dessous, sans avoir à ramper..), pour l’accès aux branchements divers et évacuations, et non pas une dalle sur hérisson, comme c’est le cas pour beaucoup là-bas et en général, avec tout les branchements comme raccordements noyés dans le béton de la dalle..
    Donc, une maison aux dimensions, en pourtour extérieur, de 15,40 m de long sur 10,20 m de large, du fait du garage inclus, en partie droite (et côté est) et avec le cellier en prolongement à l’arrière du garage.
    Cela peut et sinon pourrait surprendre, au regard des dimensions évoquées ci-dessus, mais, cela est lié, du fait, aux matériaux utilisés pour l’élévation des murs, à savoir, en brique creuse à alvéoles verticales de 36,5 cm d’épaisseur.
    J’ai souhaité, et fait ce choix, en parlant de ces briques creuses à alvéoles verticales de 36,5 cm, pour une isolation thermique optimum, tant pour l’hiver (là-bas ce n’est, certes, pas la Savoie, ni les Alpes ou les Pyrénées..) que pour l’été, en tenant compte des pics de chaleur, comme pour le déphasage..
    En effet, pour être conforme à la réglementation thermique 2012 ou R.T. 2012, un mur doit posséder une résistance thermique (R) supérieure à 4,35 m2.K/W.
    Cette conductivité thermique (lambda) du matériauet de l’épaisseur du mur.
    Le R final tiendra aussi compte des enduits intérieurs et extérieurs qui participent à l’isolation et surtout constituent des compléments indispensables à l’étanchéité du mur.
    Un matériau de lambda 0,08 permettra ainsi au Monomur (cette brique creuse à alvéoles verticales) d’atteindre la norme R.T. 2012 avec 35 cm d’épaisseur seulement. En revanche, si son lambda n’est que de 0,13, ce sont 56 cm de mur qui seraient nécessaire pour obtenir la même performance. Voilà pourquoi !
     Le coefficient thermique lambda(À) d’un matériau exprime sa capacité à transmettre la chaleur (en W/m.K). Plus À est faible plus le matériau est isolant.
    Par comparaison les panneaux isolants se situent autour de 0,04 W/m.K.
    Le vide-sanitaire :
    A titre d’exemple :

    construction du vide sanitaire SOLITAIRE2A

    pose des évacuations SOLITAIRE2A
    Bien sûr et sans critiquer, ça ne sera pas aussi rapide et bâclé comme pour ces deux liens..
    Les murs d’élévation :
    J’ai choisi la brique creuse à alvéoles verticales de la marque Juwo et modèle S9, en 36,5 cm d’épaisseur.
    Cette brique a un R thermique de 4,07, en mur nu.
    Voir les liens ci-dessous :
    https://www.juwoe.de/fr/index.php
    https://www.juwoe.de/fr/produkte/thermoplan-s9.php
    A titre d’exemple, pour le procédé et la façon de poser ces briques creuses et de monter les murs..

    Construction en briques Monomur Bellenberg
    Ce procédé appelé maçonnerie roulée, à l’aide d’un ciment colle va dans le sens de l’économie de l’eau (plus et pas besoin de bétonnière pour cela..), comme d’énergie grise (pas de béton –ciment)..
    La brique creuse à alvéoles verticales et avec ce ciment-colle permet de monter les murs rapidement, sans pour autant « griller » les étapes (temps de séchage..), et donc de construire assez rapidement (même tout seul) sa maison dans un délai, somme toute, relativement court, de l’ordre de deux mois et demi à trois mois !
    Les murs de séparation ou murs intérieurs :
    Pour cela..pas de cloison !
    Pour les murs de séparation intérieurs j’utiliserai la brique creuse de 20 cm d’épaisseur appelée ThermoPlan T-Plus (TP520 T-Plus) avec un R de 1,65 m2.K/W.
    Voir le lien ci-dessous :
    https://www.juwoe.de/fr/downloads/pdf/JUWO_Catalogue-France2013_14_Final-web.pdf?m=1477039440
    Voilà, je tenais juste à apporter ces quelques explications, en complément, au regard, de notre nouveau projet et second projet de vie, et du fait de cette auto-construction totale ou partielle évoquée.
    Bonne fin de soirée et sinon nuit, un très bon weekend à vous, en attendant, à plus..Denis.

  13. janusdot57

    Bonjour.
    J’avais oublié d’insérer et de mentionner..le vide sanitaire..
    J’avais oublié d’insérer la partie dalle de dessus de fondation et vide-sanitaire comme plancher..
    Les planelles pour le pourtour en périphérie..
    https://www.union-materiaux.fr/images/neocommerce/products/pdf/300807_1166363_terreal_tap_a4_plane.pdf
    https://www.pointp.fr/gros-oeuvre-bpe-voirie-tp/planelle-terreal-a-rupture-thermique-plr-46-20×6-5×80-cm-A3101072

    Pose d’une planelle à rupture thermique
    Les poutrelles.
    Pour les poutrelles..Rector.RSE:
    https://www.rector.fr/produits/poutrelle-rse
    https://www.rector.fr/mieux-construire/nouvelles-poutrelles-rse
    https://www.vm-materiaux.fr/poutrelle-beton-precontrainte-sans-etai-b139-rse-de-5-10-m-ref-rse139-510-rector.html
    Le plancher..

    Plancher EQUATIO VS pour une maison RT 2012, de RECTOR
    Coulage de la dalle..

    Coulage d’une dalle Rector 2014
    Pour terminer..
    Pour les poteaux de soutènement de l’avancée de toit en façade (côté sud..)
    Il m’en faudra 5.
    https://www.pointp.fr/gros-oeuvre-bpe-voirie-tp/pilier-monolithe-terre-cuite-terreal-pm128-20x20x280-cm-A1358754
    Voir le lien ci-dessous, à la page 8 et 9 pour ces poteaux :
    http://www.thevenet-freres.fr/docs/accessoires_monolithes_Thevenet.pdf
    Juste à titre d’exemple, pour la forme..
    Voir le lien ci-dessous :
    http://notreconstruction-ocresidence.over-blog.com/page/7
    Les briques utilisées ne sont pas..isolantes ; de plus, elles sont montées et assemblées au mortier-ciment.
    La charpente est industrielle, et avec des fermettes, alors que je ferai une charpente classique et traditionnelle, avec des poutres ou pannes et des chevrons.
    En ce qui concerne les murs de sous-bassement, en parlant du vide sanitaire..
    Les parpaings ou agglos creux de béton-ciment seront recouvert, en partie extérieure et sur l’ensemble du pourtour de panneaux de liège dense noir, pour l’isolation.
    Avec les planelles isolantes au-dessus, en périphérie et pourtour de la dalle, plus les entrevous en polystyrène avec languettes de recouvrement pour le dessous des poutrelles (et pour éviter les ponts thermiques..), lorsque la dalle sera coulée par-dessus, j’aurais déjà une isolation conséquente pour la dalle.
    A cela, j’ajouterai deux couches croisées de plaques de liège compressé noir par-dessus, à l’intérieur, pour le sol, et avec une chape par-dessus en ciment chaux, avant le revêtement final, en carrelage ou carreaux de terre cuite (mieux..).
    J’aurai bien 5,00 – 5,50 en R pour le vide sanitaire en pourtour et périphérie.
    Pour la dalle et dessus plancher idem.
    Pour les murs d’élévation ce sera pareil, avec un R de 5,50.
    Pour le dessus du toit, par-dessus des madriers, je compte mettre des panneaux de fibre de bois dense( de 60 mm d’épaisseur 6 cm..) spécifiques pare-pluie, et avec un film de type « Intello » ou « Delta-vent » par-dessus en protection extrême pour la pluie.
    Sur le dessus du faux plafond intérieur et dessous de faux plancher des comble non aménageable je mettrai deux couches de laine de bois, pour une épaisseur totale de 300 mm soit 30 cm, et avec un R de 7,5..
    Voilà pour les derniers explicatifs en guise de complément.
    Bonne journée ou fin de journée, un très bon weekend à vous, à plus..Denis.

  14. janusdot57

    Bonjour.
    Vous aurez bien compris, après tous mes explicatifs concernant notre nouveau projet et second projet de vie, et pour cette auto-construction totale ou partielle, que je tenais par là, également, à faire une comparaison par rapport aux maisons traditionnelles Japonaises, forts belles, du reste, et que j’aime beaucoup.
    En effet, pour les maisons traditionnelles Japonaises, comme pour la votre, et celle rachetée récemment, juste à côté de chez vous, la composition et en structure est différente.
    Le fait de ce vide, sous la maison, un peu comme un vide sanitaire, pour la comparaison, isole du sol et du froid comme des intempéries. De plus, le plancher, juste au-dessus, et avec ces tatamis, vous isole du parterre et du sol.
    Ce sont les seuls tatamis qui concourent à cette isolation, à l’intérieur de la maison, pour le parterre et sol. Voilà pourquoi l’on se déchausse, et non pas marche à l’intérieur, avec des chaussures, mais également pour préserver les tatamis.
    Bonne journée et fin de journée à vous, une très bonne semaine, à plus..Denis.

  15. wakametamago

    Je me faisais cette réflexion; que ce vide sanitaire … c est un peu l espace sous les maisons japonaises, le quel est normalement laissé aéré, ceci pour adresser l’humidité…
    ce serait intéressant; de calculer le R d’une construction japonaise traditionnelle: comment feriez vous le calcul?
    Murs en torchis – surface dans un volume donné, épaisseur
    couloirs engawa (papier)
    largeur de engawa (air)
    fenètre le long de engawa, côté extérieur, simple vitrage
    pour le sol; tatami ou plancher et ce vide sanitaire ….

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s