Tout ça pour des cacahouètes !

Le projet que nous avons commencé cette année avec mon ami S., ce projet qui nous donne le champ libre, et où nous plantons diverses choses dans un champ à côté de son atelier;

Le projet porte ses fruits.

DSC_0088

Nous avons récolté tant de légumes cet été. Et puis maintenant, octobre venu, nous récoltons petit à petit les patates douces et le gingtembre plantés en avril.

Cerise sur le gâteau, les cacahouètes que je récolte ce matin.

J’aurais pu attendre encore un peu, mais visiblement un ragondin (nutoria) a découvert notre champ et a commencé à manger les feuilles des pieds de cacahouètes. J’ai donc décidé de tout récolter.

Ces ragondins …. ils ont été introduits au Japon avec des spécimens importés de France en 1939, leur fourrure servait à confectioner les uniformes pour les pilotes de chasse.

Sans la guerre et la folie humaine, j’aurais pû attendre encore un peu pour récolter les cacahouètes.

La récolte semble bonne; les cacahouètes emplissent un grand panier.

Voilà une plante bien étrange, qui donne des fleurs timides et jaunes, qui s’en retournent dans le sol pour former des cacahouètes.

D’où le nom japonais de rakkasei soit le fruit de la fleur qui tombe.

On apprend toujours, nous avons commis l’erreur de les planter dans un rang assez étroit. Mais cette plante a besoin de beaucoup d’espace; pour ficher autour d’elle ses brins qui donneront de nouveaux fruits, elle a besoin d’espace, un peu lorsque que l’on s’étale dans un canapé, devant la télé, avec bière et cacahouètes …

Si Dieu nous prète vie jusqu’à l’année prochaine, la prochaine fois, nous en planterons sur des rangs beaucoup plus larges, qu’elles puissent mieux s’étaler comme sur un grand canapé.

Cette belle récolte m’emplit de joie.

Certes notre philosophie dans le jardin est d’intervenir le moins possible mais j’ai tout de même passé deux ou trois samedis pour retirer les mauvaises herbes, sous le soleil d’acier de juillet et aout. On a quand même bossé… et tous ces efforts … pour des cacahouètes.

Je les ai ensuite lavées.

Elle sont maintenant à sécher dans l’entrée de la maison de mme M.

DSC_0089

Comment les manger; le mieux à mon avis c’est de les faire bouillir.

https://www.kurashiru.com/recipes/788add05-714d-4f26-afe1-646e57fcb0c1

Revenons au ragondin, nous avons posé un piège pour essayer de l’attrapper. Avec l’intention d’aller le relâcher au fond d’une vallée voisine où il n’y a plus âme qui vive.

Car le filou a également dévoré six plants de chou!!!

18 Commentaires

  1. Hadiu de Domenja

    Gran mercés ! Nutoria, en occitan arrat grondin o sesquèr (zool: miopotame). Nous ce sont des campagnols … arrata corta o arrat de tèrra – qui contrarient nos récoltes. Je suis preneuse de toute info sur la culture des patates douces. Merci encore.

  2. saxobenevole

    Bon Appétit ! Je n’ ai pas non plus la recette pour les cacahouètes dommage ! J’ en avais jadis transporté des fraîches et récupéré une poignée . Plantée elles ont disparu … La terre de France doit être moins propice à sa culture que la vôtre !

  3. wakametamago

    Merci Saxo benevole. Peut etre qu il faudrait que je cherche aussi … la recette du ragondin … le ragondin aux cacahouetes.

  4. Montcriol Christian

    Merci encore ! Je suis preneur d’un reportage « une annee de cacahuetes » pour en savoir plus sur ce tubercule.Il en pousse ici dans le sud de la Georgie mais je n’ai jamais eu l’occasion d’en voir de pres. Le ragondin pose aussi en France probleme car il s’attaque aux barrages des etangs et aux jetees des rivieres… Rien n’est parfait

  5. janusdot57

    Bonjour.
    Tout ça n’est pas que pour..des cacahuètes..voyons..
    C’était, au départ, un beau projet, et cela reste un beau projet, et pas nul..
    Le projet que nous avons commencé cette année avec mon ami S., ce projet qui nous donne le champ libre, et où nous plantons diverses choses dans un champ à côté de son atelier;
    Tant mieux pour..
    Le projet porte ses fruits.
    Nous avons récolté tant de légumes cet été. Et puis maintenant, octobre venu, nous récoltons petit à petit les patates douces et le gingtembre plantés en avril.
    Les cacahuètes..un plus..
    Cerise sur le gâteau, les cacahouètes que je récolte ce matin.
    Bonne réaction pour la décision du fait des méfaits d’un ragondin..
    J’aurais pu attendre encore un peu, mais visiblement un ragondin (nutoria) a découvert notre champ et a commencé à manger les feuilles des pieds de cacahouètes. J’ai donc décidé de tout récolter.
    Les blaireaux..les ragondins et autres..
    Ces ragondins …. ils ont été introduits au Japon avec des spécimens importés de France en 1939, leur fourrure servait à confectioner les uniformes pour les pilotes de chasse.
    Toujours la même litanie..
    Sans la guerre et la folie humaine, j’aurais pû attendre encore un peu pour récolter les cacahouètes.
    Bonne récolte pour les cacahuètes..bonnes cacahuètes..
    La récolte semble bonne; les cacahouètes emplissent un grand panier.
    Il est vrai qu’il s’agit d’un plant étonnant, à plus d’un titre..
    Voilà une plante bien étrange, qui donne des fleurs timides et jaunes, qui s’en retournent dans le sol pour former des cacahouètes.
    D’où le nom japonais de rakkasei soit le fruit de la fleur qui tombe.
    Personne n’est dupe, il n’y a pas d’âge pour apprendre, et sinon..continuer à..apprendre..toujours et encore..
    On apprend toujours, nous avons commis l’erreur de les planter dans un rang assez étroit. Mais cette plante a besoin de beaucoup d’espace; pour ficher autour d’elle ses brins qui donneront de nouveaux fruits, elle a besoin d’espace, un peu lorsque que l’on s’étale dans un canapé, devant la télé, avec bière et cacahouètes …
    Dieu est toujours reconnaissant envers les siens..voyons.
    Si Dieu nous prète vie jusqu’à l’année prochaine, la prochaine fois, nous en planterons sur des rangs beaucoup plus larges, qu’elles puissent mieux s’étaler comme sur un grand canapé.
    Le bonheur simple au bout..
    Cette belle récolte m’emplit de joie.
    Ah..les mauvaises herbes !..
    Certes notre philosophie dans le jardin est d’intervenir le moins possible mais j’ai tout de même passé deux ou trois samedis pour retirer les mauvaises herbes, sous le soleil d’acier de juillet et aout. On a quand même bossé… et tous ces efforts … pour des cacahouètes.
    Je les ai ensuite lavées.
    Le parterre de la maison de madame M; transformé en « solarium » pour cacahuètes..trop drôle !..
    Elle sont maintenant à sécher dans l’entrée de la maison de mme M.
    Chacun sa méthode..
    Comment les manger; le mieux à mon avis c’est de les faire bouillir.
    Les ragondins sont également envahissants dans certaines régions et départements en France..
    Revenons au ragondin, nous avons posé un piège pour essayer de l’attrapper. Avec l’intention d’aller le relâcher au fond d’une vallée voisine où il n’y a plus âme qui vive.
    Moins drôle pour..les choux..dommage.
    Car le filou a également dévoré six plants de chou!!!
    Bonne journée comme semaine, à plus..Denis.

  6. didier BELLET

    et moi qui n’avais jamais mis de O aux cahuètes😁

    Le lun. 12 oct. 2020 à 04:19, A la campagne au Japon a écrit :

    > wakametamago posted:  » Le projet que nous avons commencé cette année avec > mon ami S., ce projet qui nous donne le champ libre, et où nous plantons > diverses choses dans un champ à côté de son atelier; Le projet porte ses > fruits. DSC_0088 Nous avons récolté tant de lég » >

  7. ptb41

    Alors on ne veut pas partager ses cacahuètes ? 😉
    Ok pour déplacer le ragondin à côté d’un cours d’eau mais pas ok pour qu’il soit mangé ! Les pauvres sont toujours persécutés même dans nos contrées ,ils n’ont pas la vie facile .

  8. wakametamago

    Je suis d’accord. quoi que, les belles incisives oranges du rongeur j’en aurais fait une magnifique paire de boucles d’oreilles, que j’aurais pu offrir a une lectrice triee sur le volet.

  9. janusdot57

    Bonjour Madame.
    Pour les patates douces..
    J’ai un ami en blog (parmi mes liens amis en blogs et en commentaires interposés..), en Alsace, et qui plante des patates douces.
    Mon potager facile en Alsace.
    http://monpotagerfacile.canalblog.com/
    Mon potager facile en Alsace..
    Pour ce qui est des patates douces..
    http://monpotagerfacile.canalblog.com/archives/2020/05/24/38318900.html
    Les patates douces sont plantées..
    Patates douces.
    http://monpotagerfacile.canalblog.com/archives/2020/03/28/38143681.html
    Patates douces: aujourd’hui, je multiplie..
    Les patates douces.
    http://monpotagerfacile.canalblog.com/archives/2020/03/24/38130447.html
    Patates douces..
    Voilà, si je puis me permettre une approche, concernant les patates douces, et avec quelqu’un qui saura, j’en suis sûr, répondre correctement à vos interrogations par commentaires mis.
    Il a un jardin potager formidable, et de plus, fait tout tout seul !
    Bonne fin de journée à vous, respectueusement..Denis.

  10. janusdot57

    Bonjour.
    Effectivement, ce potager facile en Alsace est vraiment magnifique.
    Ce monsieur a beaucoup de mérite, tout comme vous.
    Il a un avantage indéniable de par la physionomie de son jardin, concernant son environnement immédiat autour.
    Il a, au fond du jardin(juste derrière la cabane..devenue poulailler..), une forêt qui jouxte, et sinon des arbres de part et d’autre, qui le protègent des trop fortes chaleurs, et empêchent ainsi le sol de s’assécher trop vite..un plus indéniable et non négligeable !
    Il a, également, une terre très fertile et adaptée au semis et plants.
    Je respecte énormément ce monsieur, car il fait tout tout seul, tout au long de l’année, et profite de chaque instant de libre, après le travail, et le weekend, pour s’adonner à son jardin potager, à ses arbres fruitiers, à son poulailler et ses poules (à présent et depuis peu..), sans oublier tout ce qu’il bricole et fait lui même..pas rien !
    Cela me fait quelque peu penser à nos premiers débuts (avec mon épouse et moi-même..), il y a 36 ans, concernant notre propre jardin potager, et avec tout ce qu’il nous avait apporté, en légumes divers comme petits fruits, tout au long de l’année et durant de longues années..
    A présent que je l’ai repris et refait depuis trois quatre années (la première année servant à la préparation de la terre et du sol et en vue de l’agencement et des semis comme plants..), avec, comme pour la plupart (en fonction de la région et surtout de la météo..) des hauts et des bas, depuis ces trois dernières années, du fait de ces chaleurs et fortes pluies aussi..
    Mais, comme dans tout travail, c’est la persévérance qui paie et non le relâchement..
    Bonne journée, portez-vous bien, à plus..Denis.

    P.S.: après avoir rentré, hier, mardi, l’équivalent de cinq brouettes de bois, pour avoir de l’avance et être tranquille pour pouvoir chauffer durant cinq jours en continu (grâce à la seule cheminée..), à présent, depuis ce mercredi après-midi, j’ai coupé en quatre et préparé une partie des coings (la moitié d’une belle cagette bien remplie..sur les trois pleines cueillies..), pour aider et faciliter le travail de mon épouse, pour passer les fruits à l’extracteur de jus, avant de faire cuire le jus tiré dans la grande marmite en cuivre pour la cuisson, avec du sucre en poudre en rajout, avant la mise en petites verrines de la gelée à l’issue de la cuisson..
    On peut également, selon souhait, faire des barres de pâte de coing(en petit format), un peu comme ces barres régénérantes pour le sport..
    (j’ai encore de belles tomates dans le jardin, des vertes, certes, mais également des rouges et mûres, et ce jusque début novembre..)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s