Restauration d’une maison ancienne

Il y a trois ans, un charpentier du village monsieur Tozawa a fait l’acquisition d’une maison ancienne, datant de 150 ans.

Voici l’article avec quelques photos de ce qui était le début de ce chantier de restauration. (2017)

C’est une construction typique. On note que le plan original de la maison est tout comme les nôtres: 4 pièces à tatami sur la gauche, avec dans la pièce au fond orientée Sud, le tokonoma et l’emplacement de l’autel bouddhique. A droite un espace pour la cuisine et une pièce où l’on gardait une vache. Tout cet espace à droite était directement aménagé sur la terre battue, tandis que l’espace à gauche était élevé par rapport au sol, avec un plancher. Il y a 8 ans cette structure, ce plan de la maison traditionnelle japonaise ici dans la région je m’y attardais dans l’un des premiers articles de ce blog formidable. Article

Mister T restaure cette maison ancienne pour s’y installer et y vivre avec sa famille. Il y travaille donc entre deux chantiers lorsqu’il a le temps. Ceci explique la durée du projet car, sinon à temps plein je pense qu’il torcherait le projet en 4 ou 5 mois.

La semaine dernière je me suis offert une belle balade à pied; histoire de marcher vers le sud, vers l’entrée de notre vallée à sept kilomètres, pour y acheter une bouteille de saké. En chemin je suis passé devant la maison en travaux et coup de bol monsieur T y était et m’a très aimablement invité à venir voir à l’intérieur, pas besoin de dire que je ne me suis pas fait prier.

La maison il y a trois ans

La maison Maintenant

La toiture a été refaite. A noter, sous la toiture métallique il y avait du chaume. (茅葺 かやぶき)Je suppose qu’il a laissé le chaume tel quel et qu’il ne l’a pas remplacé. Autrefois chaque village préservait un terrain où l’on faisait pousser les plantes nécessaires à la production du chaume; et ce pour les toitures des maisons. A savoir aussi que les plus pauvres utilisaient de la paille de blé pour leur toiture.

Ces deux photos ci dessous seront la pièce d’habitation principale. A noter les poutres impressionnantes, et d’origine.

Je note aussi que ce chantier est vraiment bien rangé et très propre. On mangerait par terre…

Les poutres et les colonnes sont gardées telles quelles. Tout celà a au moins 150 ans.

La maison est posée sur des pierres

A noter que la maison japonaise n’a pas de fondation. Les colonnes sont simplement posées sur des pierres. Il y a toute une théorie.

La maison japonaise est conçue pour osciller lors des tremblements de terre. Osciller par cela je veux dire que la maison, parce qu’elle est faite en bois, est souple et absorbe l’énergie cinétique du séisme, sans se briser. Pour cela laisser reposer la maison sur le sol sans être fixée à celui ci permet d’absorber l’énergie et d’éviter le mécanisme que les spécialistes nomment le retour de bite. C’est ce retour de bite qui peut faire briser des éléments de la construction sous l’effet du séisme.

L’idée donc c’est que la construction n’est pas seulement souple; mais aussi qu’elle flotte sur le sol.

Un ennemi: l’humidité.

Une maison en bois a deux ennemis. Les termites et l’humidité. Pas de termites dans la maison de monsieur Tozawa mais l’humidité a en effet un peu ‘bouffé’ les parties basses des colonnes. Nous avions vu cela aussi chez nous lorsque nous avions fait les travaux, en particulier dans la partie de la maison où l’on gardait autrefois la vache …

Mr T a soulevé la maison avec des crics, et a remplacé les partie basses des colonnes porteuses, endommagées par l’humidité, par de nouvelles pièces. On appelle cette technique netsugi 根継ぎ

Un point primordial, pour la maison japonaise qui est faite en bois et pour le climat japonais très humide l’été, c’est de garantir des ouvertures entre le sol et le plancher. L’aération permettra de réguler l’humidité et donc de préserver les structures en bois et mais aussi garder la maison de la visite de termites.

C’est pour cette raison que Tozawa laisse une ouverture entre le sol et les murs (on voit bien le filet de lumière sur la photo ci dessous): la partie entre le sol et le plancher sera donc toujours bien aérée.

La beauté des poutres

Tout ça c’est vraiment de la belle ouvrage comme on dit chez vous, et les photos suivantes s’attardent sur la magnifique charpente, vieille de 150 ans donc. Je pense que la plupart des pièces sont du marronnier (comme chez nous).

On ne peut pas ne pas admirer la belle dynamique des poutres qui s’emboitent les unes dans les autres. Et bien sûr les charpentiers de l’époque ont utilisé savamment les courbes de ces poutres.

Il faut remarquer que ces énormes poutres; qui datent de Napoléon III; n’ont cessé de vriller.

On voit bien comment cette tête de poutre (photo ci dessous) s’est déplacée légèrement de son support.

A noter aussi le mur en torchis d’origine sous la poutre. La partie neuve en latis sera ensuite recouverte de shikkui (enduit traditionnel)

Ici Mr T a remplacé une poutre par une nouvelle; et les intonations un peu roses du bois nous informent que c’est du cerisier. Avec de belles chevilles carrées (komisen 込み栓)

Voila!

Franchement ça fait plaisir de voir que monsieur Tozawa investit ainsi dans une ancienne maison.

Dans ce chantier on voit aussi sa maîtrise technique du métier ainsi que son sens de la beauté.

11 Commentaires

  1. Montcriol Christian

    Bravo pour ce reportage a la fois technique, historique et esthetique. Tu penseras a nous lorsque les travaux seront finis car il semble que ce sera magnifique. Braco aussi de ma part a cet artisan pour son initiative!

  2. janusdot57

    Bonjour.
    Je suis satisfait et ému à la fois, c’est peu dire !
    En effet, je l’ai déjà dit maintes fois, et sinon, depuis longtemps..pourquoi ne pas réhabiliter et restaurer d’anciennes maisons
    encore en bon état (je n’ai pas dit des..ruines..), pour les restaurer et sauver, de l’oubli et de l’abandon, quand on sait pertinemment bien que nous manquons (soit disant, en passant..) de logements neufs, comme logements tout court, alors que partout, il y a, et de plus, il existe, un tas de logements et maisons individuelles..vides !..c’est..sidérant !!!..
    (je me rappelle encore bien de ce premier article ou post mis là-dessus, en parlant de cette maison..se rappeler..
    Bonjour Denis … entièrement d accord avec ta phrase « nous rappeler que nous faisons tous partie d’une chaîne immuable et interminable dans la continuité et prise en compte ou fausse possession des lieux » ! Merci.)
    Mr. Tozawa a entièrement raison !
    Une réhabilitation, tout comme..restauration, n’est jamais chose simple ni aisée.
    Par contre, au regard des différentes photos mises à la suite, le plus important étant l’ossature principale tout comme la charpente, lorsque, de plus, c’est le cas, et que tout est intact, en bon ordre, et en bon état, pour ne pas dire..très bon état, cela facilite quelque peu les choses, dans le sens du chantier comme travaux à entreprendre et entrepris dans ce sens.
    Je vois et constate, effectivement, que les pièces maîtresses et principales, tant de l’ossature principale que de la charpente sont en très bon état. Je remarque certaines pièces changées et/ou rajoutées, à bon escient, aux bons endroits, tant pour la restauration, tout en respectant l’architecture d’origine, c’est bien !
    Pour l’aménagement intérieur tout est goût personnel, sans trop dénaturer toutefois, par rapport à l’existenciel et d’avant.
    On est pas obligé dans faire un « Loft » ou faux loft à l’intérieur, chacun voit..
    La seule chose que je regrette (je ne critique pas de suite..), c’est la couverture, et avec cet ensemble en couverture, en acier, un peu comme ceux en bac-acier de certains toits en Savoie ou Haute-Savoie, par rapport aux toits de « Lauzes » traditionnels comme avant là-bas..
    Le fait de mettre une couverture en bac-acier permet de gagner du temps (pas pour le prix !..) et d’être de suite tranquille et pour la suite ou pour après et dans le temps.
    [Toutes ces maisons, avant, et sinon pour la plupart, étaient recouvertes de chaume, et avec des fixations à l’aide de cordes, dont pour la charpente, au début, comme pour ce village(éco-musée à ciel ouvert..), envahi par les touristes en mal et de spleen d’avant..]
    J’aime beaucoup l’harmonie et la force que dégagent ces poutres incurvées et donnant à l’ensemble un sentiment de sérénité et de plénitude, elles assouvissent un sentiment de calme et de bien-être rassurant. Les charpentiers d’avant n’étaient pas des « rigolos » et surtout des « experts » comme monsieur S. !!!
    Pour..
    La maison est posée sur des pierres
    A noter que la maison japonaise n’a pas de fondation. Les colonnes sont simplement posées sur des pierres. Il y a toute une théorie.
    ( ce concept architectural avait été étudié et calculé de longue date déjà et pas pour rien !..)
    La maison japonaise est conçue pour osciller lors des tremblements de terre. Osciller par cela je veux dire que la maison, parce qu’elle est faite en bois, est souple et absorbe l’énergie cinétique du séisme, sans se briser. Pour cela laisser reposer la maison sur le sol sans être fixée à celui ci permet d’absorber l’énergie et d’éviter le mécanisme que les spécialistes nomment le retour de bite. C’est ce retour de bite qui peut faire briser des éléments de la construction sous l’effet du séisme.
    On autorise (façon de parler..) une certaine « oscillation », lors de tremblements de terre, tout en essayant de préserver l’ossature principale et la charpente, le plus important !
    L’idée donc c’est que la construction n’est pas seulement souple; mais aussi qu’elle flotte sur le sol.
    L’humidité est toujours le pire à craindre et..à éviter !
    Un ennemi: l’humidité.
    Une maison en bois a deux ennemis. Les termites et l’humidité. Pas de termites dans la maison de monsieur Tozawa mais l’humidité a en effet un peu ‘bouffé’ les parties basses des colonnes. Nous avions vu cela aussi chez nous lorsque nous avions fait les travaux, en particulier dans la partie de la maison où l’on gardait autrefois la vache …
    (il suffit, comme c’est le cas chez vous, d’avoir un vide, entre le sol proprement dit, et la partie basse en ossature et plancher de la maison..)
    Pour les crics..je suis..Baba..
    Mr T a soulevé la maison avec des crics, et a remplacé les partie basses des colonnes porteuses, endommagées par l’humidité, par de nouvelles pièces. On appelle cette technique netsugi..
    Je l’ai déjà dit..
    La beauté des poutres
    Tout ça c’est vraiment de la belle ouvrage comme on dit chez vous, et les photos suivantes s’attardent sur la magnifique charpente, vieille de 150 ans donc. Je pense que la plupart des pièces sont du marronnier (comme chez nous).
    On ne peut pas ne pas admirer la belle dynamique des poutres qui s’emboitent les unes dans les autres. Et bien sûr les charpentiers de l’époque ont utilisé savamment les courbes de ces poutres.
    Des maisons qui durent..et faites pour..durer..
    Il faut remarquer que ces énormes poutres; qui datent de Napoléon III; n’ont cessé de vriller.
    On voit bien comment cette tête de poutre (photo ci dessous) s’est déplacée légèrement de son support.
    A noter aussi le mur en torchis d’origine sous la poutre. La partie neuve en latis sera ensuite recouverte de shikkui (enduit traditionnel)
    Lorsqu’il faut remplacer certains éléments et pièces..
    Ici Mr T a remplacé une poutre par une nouvelle; et les intonations un peu roses du bois nous informent que c’est du cerisier. Avec de belles chevilles carrées (komisen 込み栓)
    Cette maison, une fois restaurée et réhabilitée, durera encore bien..150 ans de plus..voir d’avantage..!!!
    Pour sûr !
    Franchement ça fait plaisir de voir que monsieur Tozawa investit ainsi dans une ancienne maison.
    Une certaine maîtrise..calculée..
    Dans ce chantier on voit aussi sa maîtrise technique du métier ainsi que son sens de la beauté.
    Bonne fin de journée à vous, bonne soirée comme fin de soirée, à plus..Denis.

  3. Thomas Primault

    Bravo, voilà un post fort intéressant,
    Passionné comme tu le sais de la construction bois, on est en effet toujours impressionné de la manière dont les charpentes étaient assemblées à l’époque, ici ou au Japon, avec si peu de moyen (de l’huile de coude ) et des bois tout de travers qui ne passaient pas par une phase industrielle…
    J’adore la toiture , c’est du grand art, a priori c’est du Zinc? en tous les cas c’est très ouvragé et on voit la maitrise des artisans qui ont fait ça, parfois les vieilles fermes au Japon sont juste recouvertes de tôles ondulées et ça gâche un peu le tableau!
    On en redemande, si tu as l’occasion de refaire des photos n’hésites pas c’est vraiment passionnant

  4. janusdot57

    Bonjour.
    Je vous souhaite un « Joyeux Noël », en famille, avec votre épouse et votre fils !
    De plus, comme Noël est un grand moment de partage, vous pourrez, à souhait, et selon, recevoir des amis et autre, comme votre ami, monsieur S. le charpentier, ou d’autres personnes en affinité du village, pour les jours qui suivent..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2020/12/24/38722858.html
    Un très bon réveillon, tout comme jour de Noël !
    Bonne journée, à plus..Denis.

  5. wakametamago

    Oui Bonnes fêtes Pierre. Tout a fait. le shikkui est applique a l interieur aussi bien qu a l exterieur – c est disponible en France ?

  6. pierre pauzon

    Non je crois pas, il doit falloir le préparer soi même, j’ai cru comprendre que des fibres et des algue était une partie des ingrédients avec la chaux, j’aimerais bien trouver la recette pour notre Kominka.
    Je suis en train de faire un glossaire de tous les matériaux utilisés,

  7. janusdot57

    Bonjour.
    Je ne viens pas, cette fois, pour faire l’étalage de mes cadeaux de Noël reçus..NON ! loin de là cette idée ou mon idée..
    Cependant, je n’ai, certes, pas reçu, de nouvelle Ferrari, flambant neuve et rutilante, pas non plus une toute nouvelle Lamborghini « Countach », ou encore « Porsche », comme Mercédès, Audi ou B.MWM, tous modèles confondus.
    [je fais fi de ces voitures, en marque, comme modèle..]
    J’ai reçu plusieurs livres (quatre) forts intéressant, et également quatre CD Audio de musique de jazz, classique, comme Rock et autre, sans oublier trois bouteilles de whisky (je ne cours pas après..), dont whiskys japonais et de classe..
    Voilà, sans prétention, aucune, les cadeaux les plus simples, restent les meilleurs et pas que en souvenirs !
    Bonne soirée et sinon fin de soirée à vous, à plus..Denis.

  8. janusdot57

    Re..
    Sans vouloir jouer les faux trouble fête, ou encore faux architecte prétentieux, au sujet de ce « Shikkui », et en parlant de revêtement, tant pour la façade(mur extérieur) que l’intérieur..
    Plâtre « Shikkui ».

    Cliquer pour accéder à Platre%20Shikkui%20-%20Donnees%20techniques.pdf


    Plâtre Shikkui – Fiche de données technique ..
    Autre approche.
    http://www.shikkui.com/fr/shirokabe_application.html
    Platre Shikkui – Application
    Shikkui.
    https://mom.maison-objet.com/fr/produit/32439/shikkui-japanese-lime-plaster
    Shikkui (Japanese Lime Plaster)..
    Voilà pour ma toute petite contribution en complément et éclairage sur le sujet..
    Par chez nous, je veux dire en France, et par chez moi, dans l’Est de la France (partie Nord-est..), que ce soit en Lorraine comme en Alsace, le revêtement final, côté extérieur, après le premier « gobetis » projeté, pour le support et maintien(en accroche..ou accrochage), on appliquait, ensuite, et par-dessus, une couche en liant de ciment béton lié avec de la chaux hydraulique de Wasselonne, bien meilleure que celle d’Astier, en tout point de vue..voilà tout..
    [ce crépis « traditionnel » était composé de trois à quatre couches successives, et au final, avec trois à quatre bon centimètres de crépis, et pas comme de nos jours au pistolet et au tuyau..]
    Parfois, les murs intérieurs étaient crépis de chaux, comme expliqué ci-dessus, ou encore, au final, de lait de chaux, pour la coloration et l’aspect final blanc laiteux..
    Bonne soirée comme fin de soirée encore, à, plus..Denis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s