Message du Temple 2021

Le prêtre bouddhiste de notre village est toujours la pour nous rappeler à la sagesse et la modération.

Il le fait en nous envoyant le premier de tous les mois un message sur nos téléphone mobiles (sur Line).

Il le fait aussi en affichant ses calligraphies à l’entrée du temple du village.

DSC_0192

En ce début d’année le message du temple évoque les résolutions du nouvel an.

 On s’excuse en se disant ‘on va le faire bientôt’, ‘on va le faire bientôt’, et le jour finit.… zut !

22 Commentaires

  1. pierre pauzon

    Cela me fait pensé à mon Ados qui repousse toujours les échéances, attend papa, attend, attend et zut …c’est tellement vrai.
    Merci et bonne reprise.

  2. Paquerite

    Merci pour cet article et cette phrase pleine de réflexion…
    M’autorisez vous à partager votre article, ce sera une occasion de parler de vous ?
    Si oui, quel est votre prénom ?
    Merci
    Corinne

  3. janusdot57

    Bonjour.
    Ce prêtre bouddhiste a bien raison pour..La sagesse et la modération !
    En tout cas, c’est un prêtre bouddhiste « on Line » et dans l’air du temps.
    Les calligraphies sont là, en rappel, mis à la lecture de tous..
    En cette nouvelle année 2021, nous devrions prendre et avoir plus de recul, tant pour l’analyse, par rapport à l’année passée que pour pouvoir affronter cette nouvelle année avec..un peu..de sérénité..et sinon..moins d’angoisse..quoique..
    A la fin de chaque année, comme en tout début de chaque nouvelle année, il en est ainsi..on se dit: »je vais prendre de nouvelles résolutions, et de..bonnes résolutions, puis ces premières volontés sont bien vite reléguées aux oubliettes, devrais-je dire..
    Le fait de..s’excuser, c’est un peu comme pour l’expression..à moitié..pardonné..aussi..
     On s’excuse en se disant ‘on va le faire bientôt’, ‘on va le faire bientôt’, et le jour finit.… zut !
    Cette nouvelle année, hélas, sera pour moi comme un remake de 2020, n’en déplaise..
    2021.. l’année de l’espoir ? ..Une gabegie !..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2021/01/04/38740025.html#comments
    2021.. l’année de l’espoir ? ..Une gabegie !..
    Nous avons vécu en 2020 ce qu’était réellement un effondrement d’un système. Nous sortons de cette année, encore abasourdis par cette expérience. Dès lors, nous sommes, tous, dans l’obligation d’être résilients pour préparer l’avenir.
    Jamais depuis la Seconde guerre mondiale, l’économie mondiale n’avait subi un choc d’une telle ampleur. 2020 marquera à jamais les esprits de toutes les générations. On en parlera dans 5, 10, 20 et peut être dans 100 ans. Peut-être en matière économique, le terme « confinement » marquera 2020 comme la « Grande dépression » avait résumé la crise de 1929.
    Vingt ans après être entrés dans le millénium, la crise sanitaire nous a fait entrer de plein pied dans le XXIème siècle. Nous avons expérimenté pratiquement un dérèglement du système : dérèglement climatique mais aussi questionnement sur la forme actuelle de la mondialisation, et l’idéologie néolibérale qui l’a jusqu’ici accompagnée, interrogations sur la gouvernance mondiale en panne, dépassée par les égoïsmes nationaux et les tentations de fermeture…
    Concrètement, le confinement a fait baisser de près de 40% la pollution atmosphérique* dans le monde. Même si depuis la reprise de l’activité économique ce niveau est remonté, l’expérience du confinement n’a été qu’une énième confirmation de l’impact néfaste de l’activité productive sur l’environnement et la santé humaine.
    * A peine perceptible à l’échelle de la planète !..
    Pour répondre concrètement à la crise, les États, notamment européens, ont oublié les restrictions budgétaires et ont multiplié les dépenses. Les critères de Maastricht ont été clairement oubliés ! Cette stratégie apporte une nouvelle dimension à la question classique de la soutenabilité de la dette. À quel moment les marchés vont-ils considérer une dette comme insoutenable ? L’endettement est-il sans frais pour l’économie ?
    Concrètement, au plan international, les États-Unis se replient sur eux-mêmes via des politiques protectionnistes. La mondialisation a ainsi perdu son principal leader. Et dire qu’en 1996, Bill Clinton vantait le libre-échange* : « Nous n’avons pas besoin de construire des murs, mais des ponts. Nous n’avons pas besoin de protection, mais d’opportunités ». D’autres pays ont suivi le pas des États-Unis. Quatre ans après le référendum sur le Brexit, le Royaume-Uni a quitté l’Union Européenne. Assistons-nous à la fin de la coopération internationale ?
    * Qui n’était en fait prévu que pour favoriser le système économique américain comme budget et surtout la dette, et en même temps, tout faire pour « affaiblir » tous les autres pays dont l’Europe qu’à cela ne tienne !!!
    Ainsi, nous avons vécu ce qu’était réellement un effondrement d’un système. Nous sortons de cette année, encore abasourdis par cette expérience. Dès lors, nous sommes, tous, dans l’obligation d’être résilients. Mais il est certain que, devant l’immensité du choc, ce processus ne se déroulera pas en 1 an. L’année qui se présente devant nous doit être moins celle d’une relance que celle d’une reconstruction économique, d’une consolidation de l’Etat social, qui, nous l’avons constaté, a été présent. Peut-être est-il, d’ailleurs, un des moyens régaliens puissants de demain pour nous faire traverser les vulnérabilités qui vont être les nôtres et qui risquent encore d’être systémiques (climat, transition écologique, « souverainisme éclairé » …).
    Au plan national, deux grands enjeux nous attendent. Tout d’abord, la restauration de la confiance. Depuis plusieurs décennies, nous sommes dans une « insécurisation socioéconomique ». Si la pandémie n’a pas mis cette défiance à l’ordre du jour, elle l’a été rendue plus palpable. Elle fonctionne, de fait, comme un révélateur important. Cette défiance pathologique est un ressentiment qui a été remâché depuis longtemps. Nous n’allons pas en sortir par un claquement de doigts ou par des déclarations. Les échéances politiques qui nous attendent, avant d’être appréhendées comme solutions, vont être, en premier, ressenties comme exutoires pulsionnels. C’est pourquoi, il est nécessaire qu’une « sécurisation psychique » s’installe au plus vite. Ensuite, le deuxième défi est la Vérité, non dogmatique mais celle de notre rapport au « vrai », consolidé par la Science, par l’argumentation. Ces deux enjeux sont symbiotiques pour la démocratie, pour nous permettre de vivre ensemble. On doit recréer un pacte entre la politique et la raison et non réagir en pulsions et en émotions. Nous devons avoir comme projet politique de viser un « gain en rationalité ».
    Le chemin sera semé vraisemblablement d’embûches et d’épreuves car la crise sanitaire, imprévisible, a soulevé, à plusieurs niveaux, des questions fondamentales. En cette aube de nouvelle année, nous voici à un moment existentiel. La manière dont nous le gérerons affectera la cohésion de nos sociétés, la stabilité de nos systèmes politiques nationaux, l’avenir de l’intégration européenne…
    Si l’astrologie chinoise donne quelque indication pour le futur, 2021 sera l’année du buffle. Méthodique et discipliné, cet animal incite à redoubler d’ardeur pour donner un essor à des projets innovants tout en sécurisant l’avenir. Il renvoie chacun à ses responsabilités. La récolte dépend de ce qui a été semé et de la manière dont l’engagement a été honoré.
    La vaccination bat son plein..
    Là ou, un peu partout à travers le Monde, tout comme en Europe, la vaccination contre le covid a démarré et bien commencé, en France, nous sommes, non pas en retard, mais bien et bien..à la traîne..damned !..
    Au 1er janvier, 516 personnes ont été vaccinées selon le ministère de la Santé. Le gouvernement est pointé du doigt pour sa stratégie vaccinale « trop lente » par rapport à ses voisins européens.
    Or, après avoir inoculé la première dose à 238 000 personnes, en priorité des soignants, les autorités allemandes marquent le pas, comme les Britanniques, qui en ont vacciné un million : les capacités de production mondiales ne suivent pas, a affirmé la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, face aux critiques qui montent en Allemagne. L’autorisation par l’EMA, prévue le 6 janvier, d’un deuxième vaccin, fabriqué par Moderna, devrait permettre d’alimenter les stocks.
    Les critiques montent aussi en France qui, n’ayant vacciné que quelque 500 personnes en une semaine, ne semble pas souffrir, elle, de pénurie, mais de lenteurs et d’impréparation. Comme les autres étapes de cette pandémie, la phase de la vaccination requiert souplesse, humilité et organisation. Certains en ont plus que d’autres.
    Avec 516 doses administrées, soit 0,0008 dose pour 100 000 habitants, la France est en dernière position et a effectué le démarrage le plus lent. Ce début de campagne de vaccination suscite l’incompréhension, et de vives critiques. Il s’agit même d’un « scandale d’État » pour le président de la région Grand Est, Jean Rottner.
    Selon le site CovidTracker, qui suit la question de près, au rythme actuel, l’objectif d’un million de personnes vaccinées fixé pour le 31 janvier ne sera pas atteint avant le 19 janvier 2050…
    https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/covid-19-avec-516-personnes-vaccinees-la-france-tres-en-retard-sur-les-autres-pays-7107286
    Covid-19. Avec 516 personnes vaccinées, la France est très en retard sur les autres pays
    La vaccination contre le Covid-19 a commencé depuis une semaine en Europe. En France, seulement 516 personnes officiellement ont été vaccinées au 1er janvier, et la polémique enfle sur ce démarrage poussif. De fait, le retard avec les autres pays est conséquent.
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/03/covid-19-dans-le-monde-l-inde-autorise-deux-vaccins-l-arabie-saoudite-rouvre-ses-frontieres_6065070_3244.html
    Covid-19 dans le monde : l’Inde autorise deux vaccins, la Suisse reconnaît des erreurs dans la gestion de l’épidémie
    L’Inde, qui compte 1,3 milliard d’habitants, est le deuxième pays le plus touché par la pandémie, avec plus de 10,3 millions de personnes infectées.
    [ A l’échelle du pays, en France, même si nous avons déjà atteint le seuil de 65 000 morts, cela ne représente toujours que..0,09% de l’ensemble de la population..qu’on se le dise !..]
    Bonne journée à vous comme semaine, prenez soin de vous et de votre famille, portez-vous bien, à plus..Denis.

  4. Paquerite

    Bonjour,
    demain je fais paraître le message du prêtre, je vous remercie beaucoup Wakame!
    à bientôt
    Corinne

  5. mahl

    Je souhaite une excellente année à l’auteur de ce blog ainsi qu’à sa famille.
    Le fait d’afficher ce message à l’entrée du temple touche droit au coeur de la plupart de ses visiteurs, c’est une excellente idée !

  6. mahl

    wakametamago > Merci beaucoup ! Je suis avec grand plaisir le votre depuis quelques mois et il m’arrive souvent de m’interroger à propos de ce qui nous empêche de suivre le même parcours. Excellente continuation !

  7. janusdot57

    Bonjour.
    J’ai décidé, et je tourne le dos..définitivement, à cette « pandémie », comme profonde et grave crise sanitaire liée à ce virus, coronavirus et « Covid 19″, quoiqu’il arrive, et même concernant le ou les vaccins et la vaccination..peu importe !
    STOP !..ça suffit !..
    Je préfère m’en retourner à mes amours premières, à savoir.. »L’écologie », et sinon et surtout..La Nature, si belle et si grande Nature !
    Le retour de la neige..
    Par chez nous et dans notre localité, la neige est revenue (après une forme de période de grande absence..), elle est enfin là, et semble vouloir rester et le montrer à tout le monde..tant mieux !
    La neige est de retour !..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2021/01/07/38745232.html
    La neige est de retour !..
    Nous sommes bien contents, contrairement à ce que l’on pourrait penser, sachant que pour Noël, nous n’avions qu’une simple et timide fine couche de neige qui recouvrait le sol..et à peine durant deux jours.
    Un peu de baume au cœur !..
    Enfin un vrai..ballon d’oxygène..
    Après tous ces déboires, depuis février-mars 2020, au travers de cette profonde et grave crise sanitaire liée à ce « Covid 19 », nous allons enfin pourvoir bénéficier d’un tout autre décor, pour nos petites sorties « autorisées », comme ballades et promenades, non loin de la maison..de plus.
     » La Nature apaise le cerveau et guérit le corps  »
    Place à la découverte et à.. l’oxygénation, tant de notre cerveau que de notre corps tout entier !
    D’ailleurs, pour être, non pas, plus..prosaïque, mais bien plus juste et logique, il faut savoir que nous ne sommes pas très loin du massif des Vosges, situé à quelques encablures de notre localité, et très facile en desserte comme accès.
    Il n’y a pas besoin, à tout prix d’aller et se rendre dans les Alpes, ou encore les Pyrénées, pour se faire plaisir et pouvoir profiter de la beauté de magnifiques paysages !
    Pas besoin d’aller expressément en Laponie ou dans les pays nordiques, ou encore au Canada..
    La magie avec son côté féérique opère en sous-bois..
    Il n’y a pas besoin d’habiter dans les Alpes, la Savoie ou Haute – Savoie, comme les Pyrénées, et pour se faire plaisir.
    Souvent, les gens disent et croient que l’herbe du voisin ou du champ d’à côté est plus verte..
    Or, force est de constater qu’il n’en est rien !
    Mais, force est de constater que très souvent nous avons tout ce qu’il faut et à portée de main, ou à un jet de pierres, ou encore seulement quelques encablures, pour se faire plaisir, s’oxygéner, et retrouver une forme de ressourcement, pour la paix de l’esprit et du corps, ne l’oublions pas !!!
    Nous avons une couverture boisée et un domaine de verdure hors pair !
    [Nous avons décidés, à la maison, tous ensemble, mon épouse et moi-même, tout comme nos deux derniers enfants, de ne plus « parler » ni évoquer quoi que ce soit sur le sujet..basta !..]
    (on tourne une page, et le dos à tout cela !)
    Bonne journée à vous, un très bon weekend en famille, à plus..Denis.

  8. wakametamago

    Je pensais vous avoir répondu Denis mais cela a été perdu. En effet; on voit avec le virus que l’on n’a pas forcément besoin d’aller trop loin et de voir ailleurs chercher le bonheur que l’on peut en fait trouver à proximité… très souvent, il suffit simplement d’ouvrir les yeux! Et comme vous le dites vous vivez dans une région magnifique.

  9. janusdot57

    Bonjour.
    Ce n’est pas grave, et de toute façon (vous devez vous en douter..), je ne le prend pas mal, sachez-le !
    Le « virus » a tout..chamboulé et..pour tout le monde à travers la planète !..
    Pour sûr, nous avons tout ce qu’il faut, à portée d emain (achats et autres..) tout comme pour se ressourcer et au travers et avec la nature.
    Il suffit de regarder cette photo que j’ai mise vers le bas de l’article et sous..
    Nous avons une couverture boisée et un domaine de verdure hors pair !
    Pour preuve cette vue aérienne de notre localité, ci-dessous.
    Lemberg : une forêt reconquérante ? (1994)
    Et avec cette photo qui traduit bien mes dires, pas usurpés..
    Le paysage de Lemberg semble une réplique de celui d’Enchenberg même si le village et sa clairière sont engagés plus profondément dans le massif boisé. Le bâti villageois semble avoir envahi tout l’espace ouvert ; cependant sous le boisement de résineux du premier plan qui recouvre le plateau, on peut encore deviner l’ancienne organisation parcellaire d’un terroir conquis par une forêt anthropique.
    La conquête des terroirs par la forêt est un phénomène assez banal dans l’ensemble du massif vosgien ; il peut surprendre ici en raison du contraste entre cette rétraction agricole et le dynamisme évident de l’habitat qui a littéralement explosé autour du cœur de l’agglomération que l’on distingue assez bien sur cette vue large. Il est évident que d’autres activités que celle de l’agriculture ont nourri une communauté dont le support territorial apparaît si exigu. L’ancien chemin de fer Sarreguemines-Bitche traverse obliquement la partie droite de la photographie, en bordure de la masse boisée hétérogène du versant de la petite vallée dont le cours d’eau s’écoule vers la plaine d’Alsace.
    Voilà, j’en termine, en vous souhaitant tout ce que vous êtes en mesure d’attendre, en bien, pour vous et votre famille, comme dans la vie de tous les jours, avec surtout, bien-sûr, la santé, et avant tout, portez-vous bien, un très bon weekend qui vient, à plus..Denis

    P.S.: comme vous aurez pu le remarquer, dans mon article, j’ai « glissé » un lien, de l’un de vos commentateurs, à savoir « mahl », pour l’une de ces citations mise dans l’un de ses articles antérieurs..
     » La Nature apaise le cerveau et guérit le corps  »
    ‘La nature apaise le cerveau et guérit le corps’
    C’était là mon petit clin d’oeil en partage, et tout petit plus.

  10. janusdot57

    Bonjour.
    J’espère et j’ose espérer que vous allez bien.
    Je ne reviendrai pas sur tout ce qui court d’un côté de la planète comme de l’autre, et avec tout ce que l’on sait..
    La « Holdupisation » par les « GAFA » est en marche, quoique l’on dise..quoique l’on pense..
    Aujourd’hui, mardi 12 janvier, matin, nous avons eu une mini tempête et bourrasque de neige, durant cinq heures et jusqu’à 11 heures du matin..il s’en est suivi un grand manteau blanc(peu habituel), plus qu’épais, et avec toutes les routes recouvertes comme rues aux alentours..un vrai chaos et grand bazar comme désordre routier..indescriptible !..
    Tout est, à peu près, rentré dans l’ordre, en fin d’après-midi, plus ou moins..et encore.
    Le chasse-neige de la commune est seulement passé peu après 11h00 du matin, puis, peu avant midi..
    ( il s’agit, en fait, d’un tracteur spécifique et aménagé spécifiquement pour cela, acheté dans une succursale pour ce type d’engins..)
    Mais, comme dit..lorsque l’engin passait pour dégager un côté de la rue, en remontant(devant chez nous..), à peine arrivé en haut du lotissement, lorsque celui-ci descendait pour traiter et déblayer l’autre moitié de rue en descendant, la première moitié à peine faites était presque aussitôt déjà recouverte par une fine couche de neige…

    Hans Zimmer – Maestro (The Holiday soundtrack)
    Bonne journée, comme semaine qui suit son cours, à plus..Denis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s