Un Beau village le long de la Route n29

Ici je veux vous présenter un petit village dont nous avons fait la découverte dimanche dernier.

Juste au bord de la route nationale 29 qui traverse du nord au sud le Japon; plus précisément en connectant la ville de Himeji à la préfecture de Tottori au nord.

Route pittoresque car une grande partie du pays traversé est montagneux. on passe au pied du mont hyono qui fait 1500 mètres c’est quand même pas ridicule.

On a trouvé ce village vraiment par hasard, en passant en camion. L’étroitesse de la vallée perpendiculaire où il se planque nous a tout de suite intrigués.

Vous pouvez trouver l’endroit sur google: Wakasa, Yazu District, Tottori 680-0735

C’est très mignon. Il y a quoi, trente maisons en tout ? Elles sont de chaque côté d’un chemin goudronné qui serpente et se hisse jusqu’au fond de la vallée.

Certaines maisons sont assez récentes mais le tout a beaucoup de caractère.

L’histoire de ce village est particulière: Ce sont des membres du clan Heiké qui chassés au 12è siècle sont venus se réfugier dans ce coin.

Leurs descendants vivent toujours dans ce village. Et il faut souligner que toutes les familles qui y habitent portent ce nom: heiké. J’ai vérifié en lisant les noms sur les maisons.

(dans notre village aussi il y a des descendants du clan des Heiké qui ont fuit à la même époque)

Si l’on va jusqu’au fond de la vallée on peut admirer un énorme rocher, sous lequel les ancêtres du clan heiké se sont réfugiés … Ils y ont creusé une sorte de grotte dont je n’ai pas pu trouver l’entrée et s’y sont cachés pendant vingt ans, dit on sur la pancarte.

Il faut imaginer tout celà: il n’y avait pas internet ni de playstation même pas amazon à l’époque; comment faisaient ils, au douzième siècle ?

… je plaisante … c’était certement très bien le 12è siècle, y a pas de raison.

Au fond de la vallée le chemin mène à l’ancienne caverne que les fugitifs de heiké ont creusée avec leurs dents.

L’endroit est absolument superbe et on croirait se diriger vers le gros arbre où Totoro aime faire la sieste l’après midi.

L’endroit est superbe et je me dis que ce serait féérique comme celà partout ailleurs si le Japon ne s’était pas lancé dans la plantation massive de cryptomères il y a cinquante ans! De la belle forêt comme celà on en mangerait.

Cette belle pancarte nous informe de la présence d’ours exhibitionnistes.

Ensuite on redescend et retourne sur le hameau.

Belle récolte d’ail.

J’adore ces villages tarabiscotés !

Et la présence de l’eau change tout.

Les fleurs blanches c’est du sarrasin (pour faire du soba). excellent engrais vert qui fixe l’azote.

Un escalier en pierre grimpe assez sec et mêne au sanctuaire shintô qui protège le hameau. A l’époque Heiké ce devait être un bon endroit pour s’y planquer et faire le guet.

Car la vue est bien dégagée.

Au dessus on distingue une bâtisse très modeste qui ressemble à un garage où l’on garde un motoculteur.

La région reçoit beaucoup de neige l’hiver. Enormément de neige.

Je tire la chevillette, et la bobinette choit.

En réalité cette bâtisse très modeste, c’est le sanctuaire. C’est la première fois que je vois un tel sanctuaire; aménagé ainsi tel une pièce d’habitation.

On redescend.

Mais je m’arrête pour admirer cette scène éternelle. Ce petit potager. Installé au pied d’un jizo. Et la vieille paysanne qui sous le regard protecteur de celui ci œuvre en silence.

Quelle belle promenade. La beauté de ce village; la patience et la tenacité de ses habitants me touchent.

Tout celà inspire le respect.

Mais c’est le moment de reprendre la route. mais d’abord; admirons ce beau camion tout neuf. Quelle belle couleur. Quelle classe.

6 Commentaires

  1. pierre pauzon

    veinard c’est pas bien de faire envie, ce village fait penser à des cabanes de jardins, mes meilleurs souvenir du Japons sont dans les montagnes….
    Honta yaki ; Takayama; oh lala sugoïÏÏÏÏÏ

  2. japankudasai

    Merci pour l’adresse, je me note ce village, c’est magnifique ! Il me fait penser à certains hameaux que j’ai rencontré sur les routes de Wakayama.

  3. janusdot57

    Bonjour.
    Un beau village le long de la route n29.
    Je veux bien vous croire, car il existe de nombreux villages, petits villages comme hameaux fort intéressants, un peu partout à travers le japon.
    Celui-ci est en léger décalé par rapport à votre vallée, aussi la surprise a été grande de ce fait.
    Une petite vallée sinueuse et étroite..
    Route pittoresque car une grande partie du pays traversé est montagneux. on passe au pied du mont hyono qui fait 1500 mètres c’est quand même pas ridicule.
    On a trouvé ce village vraiment par hasard, en passant en camion. L’étroitesse de la vallée perpendiculaire où il se planque nous a tout de suite intrigués.
    Bien vu pour la photo (Google Earth ou Google maps..) !
    Wakasa, Yazu District, Tottori 680-0735
    pour pouvoir bien situer cette petite vallée étroite par rapport à votre vallée, en décalé.
    Le terme « mignon » n’est pas usurpé, bien au contraire !
    C’est très mignon. Il y a quoi, trente maisons en tout ? Elles sont de chaque côté d’un chemin goudronné qui serpente et se hisse jusqu’au fond de la vallée.
    Bravo pour les nouveaux courageux, il en faut !
    Certaines maisons sont assez récentes mais le tout a beaucoup de caractère.
    Le moyen-âge, en comparaison avec la France, pour se situer..
    L’histoire de ce village est particulière: Ce sont des membres du clan Heiké qui chassés au 12è siècle sont venus se réfugier dans ce coin.
    Des descendants qui ont du mérite !
    Leurs descendants vivent toujours dans ce village. Et il faut souligner que toutes les familles qui y habitent portent ce nom: heiké. J’ai vérifié en lisant les noms sur les maisons.
    (dans notre village aussi il y a des descendants du clan des Heiké qui ont fuit à la même époque)
    Parfois il faut pousser les investigations jusqu’aux limites..
    Si l’on va jusqu’au fond de la vallée on peut admirer un énorme rocher, sous lequel les ancêtres du clan heiké se sont réfugiés … Ils y ont creusé une sorte de grotte dont je n’ai pas pu trouver l’entrée et s’y sont cachés pendant vingt ans, dit on sur la pancarte.
    Les gens étaient habitués, surtout avec un mode de vie simple et une vie toute aussi simple, à laquelle les gens des temps modernes ne seraient pas habitués, et ne pourraient, en aucun cas s’y faire..
    Il faut imaginer tout celà: il n’y avait pas internet ni de playstation même pas amazon à l’époque; comment faisaient ils, au douzième siècle ?
    … je plaisante … c’était certement très bien le 12è siècle, y a pas de raison.
    Un paysage hors du temps, en somme..
    Au fond de la vallée le chemin mène à l’ancienne caverne que les fugitifs de heiké ont creusée avec leurs dents.
    L’endroit est absolument superbe et on croirait se diriger vers le gros arbre où Totoro aime faire la sieste l’après midi.
    L’endroit est superbe et je me dis que ce serait féérique comme celà partout ailleurs si le Japon ne s’était pas lancé dans la plantation massive de cryptomères il y a cinquante ans! De la belle forêt comme celà on en mangerait.
    Pour l’expression..on en mangerait, je suis pareil pour le bois et la forêt.
    Ensuite on redescend et retourne sur le hameau.
    Pour..
    Belle récolte d’ail.
    Les gens vivent avec ce qu’ils ont et sinon produisent, en parlant de leur propre jardin potager et autre..
    Vous avez raison pour:
    J’adore ces villages tarabiscotés !
    L’eau qui coule et s’écoule apporte une touche et donne une toute autre atmosphère à l’endroit et sinon aux lieux..
    Et la présence de l’eau change tout.
    Pas si bêtes que ça les gens en somme..
    Les fleurs blanches c’est du sarrasin (pour faire du soba). excellent engrais vert qui fixe l’azote.
    Les point hauts et sinon surélevés sont toujours les meilleurs points d’observation et de guet..
    Un escalier en pierre grimpe assez sec et mêne au sanctuaire shintô qui protège le hameau. A l’époque Heiké ce devait être un bon endroit pour s’y planquer et faire le guet.
    Car la vue est bien dégagée.
    Au dessus on distingue une bâtisse très modeste qui ressemble à un garage où l’on garde un motoculteur.
    L’hiver doit être rude et long pour ces habitants..
    La région reçoit beaucoup de neige l’hiver. Enormément de neige.
    Késako ?..
    Je tire la chevillette, et la bobinette choit.
    En réalité cette bâtisse très modeste, c’est le sanctuaire. C’est la première fois que je vois un tel sanctuaire; aménagé ainsi tel une pièce d’habitation.
    Cela ressemble d’avantage à une pièce normale, ou encore presque à un dojo, comme pour le judo et avec son tatamis..
    On redescend.
    Une belle surprise !..
    Mais je m’arrête pour admirer cette scène éternelle. Ce petit potager. Installé au pied d’un jizo. Et la vieille paysanne qui sous le regard protecteur de celui ci œuvre en silence.
    Un détail m’interpelle..
    Et la toute petite maison à côté du groupe de maisons et sous la photo du jardin potager avec le jardinier visible..
    Cette toute petite maison fait ressortir l’aspect du mur, sur le côté, et avec ce revêtement en torchis ou « pisé » (pour la comparaison..), et qui, malgré le fait qu’il s’agisse d’une technique ancienne, a bien survécu aux intempéries et aux affres du temps, malgré tout.
    Votre sortie aura été une belle ballade et avec de belles découvertes.
    De superbes photos à la suite, en déroulé et enchaînement !
    Bonne journée, portez-vous bien, bonne semaine qui suit son cours, à plus..Denis.

  4. atmaprana

    Merci beaucoup pour ce voyage. C’est tellement inspirant. Le calme de cet endroit se ressent à travers vos photos.

  5. janusdot57

    Bonjour.
    La « Fibre » optique !..Parlons-en !..
    Bon, rien de grave, il est interdit de rire..
    Je l’avais déjà évoqué, concernant la mise en place de la fibre optique, en parlant du câble, en voirie, tant pour le branchement en connexion sur un boîtier spécifique (au départ), puis jusqu’à la maison, à l’intérieur, comme pour la prise murale, en arrivée..
    Hier, mardi, en milieu fin de matinée..plus de fibre..
    (J’avais à peine finalisé la partie concernant les box en connexion finale, le lundi 21 après-midi..)
    Donc, comme dit et mis, on a eu un problème avec la fibre optique, peu après 10h30, et à partir de..11h00..
    Malgré mes..X..tentatives d’essai, en m’appuyant sur les manuels, sans oublier les différents branchements, en débranchant puis rebranchant..rien à faire…
    Dans l’après-midi, vers 14h30, j’ai téléphoné auprès de mon F.A.I., avec, bien-sûr, des répondeurs, en guise d’aide, et avec des jeux de questions réponses formatées et préenregistrées, sans plus, sans aucune aide réelle, et en dernier (accrochez vous..), une proposition en aide, en m’envoyant un « sms », avec un lien, en aide, à ouvrir sur le net..très drôle, sans connexion, ni net !
    J’en ai eu marre, et après cela, je me suis permis d’appeler la boîte, en sous-traitance, pour mon F.A.I., située en Alsce toute proche, et qui avait envoyé cet intervenant technique pour venir poser la fibre.
    Pour la pose de la fibre, il n’y a eu aucun problème, ni pour le contrôle final du signal en arrivée à la prise murale derrière le meuble télé.
    Je me suis juste permis de lui demander (une dame), s’il n’était pas possible (sans commander..je n’ai pas le droit..), pour que ce technicien passe (pas exprès), s’il est dans le secteur, pour vérifier au branchement à la borne (à l’extérieur en voirie), entre deux voisins en face de notre allée de garage et en décalé, puis chez moi, en sortie à la prise pour le signal d’arrivée.
    Elle m’a dit..elle veut bien, mais pour cette panne, c’est du ressort du F.A.I., et m’a donc suggéré de les contacter (à nouveau..)..
    Ce que j’ai fait peu après avoir raccroché.
    Il était déjà bien 17h00-17h30..
    Mais là, comme par hasard, j’ai eu droit, peu après le début de mon appel et mention de la panne, à un intervenant technique, pour résoudre la panne..soulagement.
    C’était une femme, très bien et très gentille et sympathique..compréhensible.
    Donc, intervention en « Live » direct, avec mon tél.portable..
    Elle a « galéré », car, il a fallu réinitialiser bien 4-5 fois, entièrement, la « Livebox », avant que cela ne puisse déboucher (pour l’expression..), enfin, et finalement..incroyable !
    Donc, une intervention de..17h30 à..tenez-vous bien..18h45..au final, du jamais vu ni vécu !
    Pour terminer..
    J’avais bien la fibre optique en arrivée jusqu’à la « Livebox », mais c’est la « Livebox » qui bloquait, sans reconnaissance du signal !..
    Voilà pour cette longue..longue histoire et..panne invraisemblable !
    A présent, tout est rentré dans l’ordre (j’espère) et cela me rassure…
    Happy End !..comme l’on pourrait dire.
    (J’ai failli, un moment, regretter mon ancienne installation en mode « A.D.S.L. » et avec le câble téléphonique de chez France Télécom du début, au regard du réel confort que j’avais, et pas usurpé !..)
    Il faut reconnaître, sans en faire des tas ou des tonnes, ni mettre de la pommade ou en rajouter, que la fibre optique c’est bien différent et c’est autre chose.
    Voilà, sans doute, pourquoi, il y a cette volonté et engouement de vouloir mettre en place la « 5G », en comparaison de la fibre optique et pour les Smartphones, dont pour les affinociados du streaming en « Live » direct comme pour Netflix…
    Cet après-midi, j’ai commencé (après toutes ces pluies que nous avions eu..) à désherber le long du mur extérieur en voirie, depuis le haut et limite près du lampadaire et mur en partie arrière, jusqu’au portillon en accès vers l’escalier et porte d’entrée.
    Après cela, j’ai taillé la haie de laurier cerise, pour la partie finale (côté rue), depuis l’entrée de l’allée de garage jusque vers le seul voisin situé juste après en partie ouest, avec le devant côté voirie, le dessus, et la partie arrière à l’intérieur chez nous, plus un petit bout et début en remontant en direction du jardin.
    Je continuerai à désherber demain, pour le reste, depuis la’accès avec le portillon, puis entrée de l’allée de garge et vers ce voisin. Je reprendrais la taille de la haie, à l’issue, depuis ce début commencé et jusqu’au jardin.
    Je ferai la partie restante, depuis le bout du jardin et vers le haut du jardin comme mur et terrasse, après-demain.
    Voilà pour ce gag évoqué comme petites anecdotes en petits travaux extérieurs.
    Bonne journée à vous, à plus..Denis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s