Mer du Japon et villages de pêcheurs

J’ai envoyé ma BD à imprimer. Donc pas grand chose à faire à la maison… et nous allons faire un tour vers le nord, à deux heures de route.

Sur la côte de la mer du Japon. Nous visitons quelques petits villages de pêcheurs.

C’est absolutely magnifique. Tellement que je prends des petites vidéos; de 10 secondes, pour capturer le moment.

La côte est rocheuse. Escarpée. Il y a un côté méditerranéen. Les villages sont rikikis. Les routes qui les desservent très étroites.

Tout ce qu’on aime…

Voilà on est d’abord arrivés sur cette petite plage … 9 heures du matin et une magnifique lumière

Un père et son jeune fils pêchent. Ils viennent d’attraper ce petit calamar. On dirait le Cthulhu ( »monstrueuse entité cosmique »).

Kei truck suzuki. Aménagé pour transporter du bois il doit appartenir à un charpentier qui vient pêcher ici le dimanche

Super ambiance. Les gens sont calmes et relax. Beaucoup font se faire un BBQ avec ce qu’ils auront pêché…

C’est la mer du Japon. Donc en face, c’est les Ruscofs et ils boivent du kéfir.

Petit sanctuaire shintô au sommet d’un gros caillou. Je vais voir !

Petit autel, très modeste.

Le tronc où l’on vient glisser une petite pièce a été bricolé dans un flotteur.

On va visiter un autre village où l’on trouve cette beettle toute bleue.

Bleue … comme Doraémon !!!

Sinon la mer c’est dégueulasse; les poissons baisent dedans, comme dans la chanson de Renaud.

Y a toujours toutes les saloperies possibles en plastique

Allons voir un autre village …

La route est obligée de passer au dessus des montagnes, et donc quand on arrive on est d’abord à la hauteur des toits.

Ce village a tant de caractère!

Pêcheurs de poulpes ?

On quitte le village

Dans certaines rizières ont commence la récolte du riz. Sans doute les variétés les plus précoces style koshihikari.

Assez rare pour le photographier; ici ils font sécher le riz en le pendant à des bambous. Comme autrefois. Maintenant les gens vont faire sécher le riz récolté dans des grosses machines, qui coutent très cher mais qui font ça en deux coups de cuiller à pot.

On dit cependant que le riz séché de façon naturelle est meilleur. Si il y avait eu quelqu’un j’aurais pu demander si le vent marin a quelque effet ?

16 Commentaires

  1. pierre pauzon

    Merci,
    Jai vu qu’il y avait des Ferries qui partais pas très loin pour la Russie en passant par la Corée du sud….
    Sakaiminato, Il y a la bas la « Mizuki Shigeru Road » j’adore cet Auteur tu connais ? j’ai plein de ces albums…fan fan fan
    境港市
    Vladivoooo

  2. wakametamago

    Alors cette rue c est vers Yonago, d’où va le ferry qui relie l’archipel d’Oki je crois …. Mizuki Shigeru, formidable, son autobiographie en BD est ma préférée, tu l’as ?

  3. pierre pauzon

    Non je ne l’ai pas (la bio) j’aime bien les Yôkaï, j’ai les dico des Yôkaï et d’autre album…les kitaro, nononba,

  4. Atelier Sentô (@AtelierSento)

    Merci de partager ces précieuses escapades avec nous. Toutes ces images fourmillent de détails qui m’inspirent !
    J’ai terriblement hâte de revenir au Japon pour flâner le long des petits ports, tomber sur de petits sanctuaires modestes, et tout simplement profiter du quotidien japonais.

  5. janusdot57

    Bonjour.
    Un chouette petit reportage pour votre sortie dans ces lieux !
    La vidéo est superbe et montre bien le côté Méditerranéen de cet endroit, c’est beau !
    Cet endroit donne de suite l’envie de piquer une tête dans l’eau.
    Cette côte rocheuse et escarpée donne un caractère sauvage, un peu comme en Bretagne, ou encore du côté de l’Esterel..
    Les villages sont sans doute « rikikis », du fait des endroits escarpés et du peu d’endroits dont disposaient les gens pour pouvoir construire, voilà tout..
    Les routes suivent ce côté escarpé, comme en possibilité de tracé et de réalisation.
    Et tant mieux si vous aimez et que de plus vous appréciez.
    Une arrivée en douceur pour mieux découvrir l’endroit..
    Voilà on est d’abord arrivés sur cette petite plage … 9 heures du matin et une magnifique lumière.
    Il est vrai que la photo mise traduit bien tout cela.
    Petit port de pêche et pêche locale dont c’est là sans doute l’activité majeure pour un tas de gens..
    C’est déjà un beau calmar.
    Ah..les truck et Kei truck Suzuki..
    C’est le véhicule et moyen de locomotion idéal pour une très grande partie du Japon, et surtout à la campagne ou encore comme ici.
    Le charpentier local y trouve son compte et ne va pas se plaindre..
    L’ambiance est liée au fait que tous les gens se connaissent entre eux et s’apprécient..plus c’est petit eet plus c’est..sympa !
    Le barbecue quoi de plus convivial et pour les échanges et discussions..normal.
    Pour les « Ruscofs », en parlant du « Kéfir »..
    Il y a 45 ans, nous faisions nous-même notre « kéfir », avec mon épouse et dans un grand bocal hermétique.
    Le petit sanctuaire shintô qui domine l’endroit , au sommet d’un caillou, doit avoir une vue imprenable.
    La modestie et simplicité n’enlève rien au charme des lieux..
    Pour ce tronc « improvisé » en parlant d’obole, c’est pas bête..
    La new-beetle est trop drôle !
    On ne pourra jamais empêcher de trouver de petits objets, plastique et autre, de flotter à la surface de l’eau, et avec les marées, de venir s’échouer contre les quais et bordures de mer..
    (Ces « saloperies » sont le résultat de ce faux monde dit moderne..)
    La particularité des courants marins dans le pacifique, entre le Japon et la c$ôte ouest des Etats-Unis a favorisé la présence de cette île géante au milieu et avec tous ces débris de plastique..hélas !
    C’est un beau petit port de pêche et avec des bateaux à taille humaine.
    Deux « copains » en train de pêcher à la ligne assis sur leurs chaises pliantes de camping..c’est chouette.
    Avec la route surélevée, du fait du relief, on se trouve, naturellement au-dessus des maisons, et presque à hauteur des toits, en passant..
    Les maisons sont certes « rikikis » mais les gens y sont heureux et vivent en étroite harmonie avec les lieux et la mer à proximité.
    Et il est bien vrai que ce village a du caractère, et pas que.
    Je pense que ces boîtes cylindriques empilées sont effectivement pour pêcher et prendre les poulpes..
    Très jolis ces trois coquillages mis en évidence.
    Le riz, l’autre activité majeure, et pour ne pas dire..principale..
    Vous avez profité de la phase finale de séchage du riz pour pouvoir prendre ces superbes photos et concernant la méthode de séchage en plein air.
    (Pour les « machines » pour faire sécher le riz à présent, c’est l’évolution dans le sens du monde moderne, et avec la « rentabilité » comme production qui a fait cela..)
    Il est certain que le riz séché de façon traditionnelle doit être bien meilleur et surtout également plus digeste..
    Personnellement, il y a 15 jours de cela, j’avais effectué une petite sortie..un dimanche après-midi..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2021/09/10/39128287.html#c89134885
    Petite sortie..simple ballade d’un dimanche après-midi ordinaire..
    J’ai pris 427 photos durant mon petit périple en sortie, et j’en ai mis 418, en tenant compte des rares « doublons », de façon judicieuse pour la circonstance..
    Bonne journée à vous, à plus..Denis.

  6. wakametamago

    J’ai suivi votre promenade, noté la belle chappelle. voilà de vraies photos de forêt qui montrent tout ce qui s’y passe ! et un block haus ? voilà qui est assez rare je suppose, un block haus…

  7. janusdot57

    Bonjour.
    Cette promenade, pour moi, est une belle et charmante ballade, pour se rendre jusqu’à cette chapelle et qui me tiens à coeur..
    Cette chapelle a été « consacrée » à Sainte-Vérène et lui est dédiée..
    Elle est étroitement liée à l’église de notre localité et qui a été consacrée à Saint-Maurice et lui est dédiée..
    En 2007 j’avais effectué un pèlerinage en leur honneur.
    Je m’étais rendu en train jusqu’à Milan en Italie, puis, de là, retour à pied, en traversant toute la Suisse, dans le sens sud-nord, en partie ouest, puis l’Allemagne, avec une partie de la Forêt Noire, et ensuite le Bas-Rhin, les Vosges, et retour à la maison..
    (Voir dans le commentaire que j’avais mis pour « Pierre » (Trublion) à cet effet..)
    [Je ne vais pas vous faire l’affront de tout mettre à la suite ici..]
    La seule chose qui soit regrettable et dommage est que, pour une grande partie, surtout au début, ce chemin (ancien chemin qui existait déjà depuis fort longtemps et répertorié..) n’est plus entretenu, comme dans la vallée, peu après le blockhaus et sur la gauche, contre ce petit chalet avec un étang, et juste après encore..
    (Mais, j’ai décidé, de m’en occuper cet hiver, en alternance avec mon bois en forêt, et de le nettoyer entièrement et correctement, depuis la partie du début, juste derrière le poteau électrique en béton et jusqu’en bas dans la vallée..cela me tiens à coeur, n’en déplaise..)
    Non, les « Blockhaus » ne sont pas rares par chez nous, car, ils font partie de la fameuse « Ligne Maginot » et qui y passe.
    La Ligne Maginot couvrait depuis le Nord, sous la frontière Belge, puis en descendant, presque un peu en biais jusque vers chez nous, puis l’Alsace toute proche, pour ensuite redescendre jusque dans les Alpes..pas rien !
    Là, il s’agissait juste d’un tout petit poste avancé de trois quatre hommes à cinq au maximum, pour surveiller un point de passage obligé et ainsi le tenir sous les feux au besoin. Celui-ci était cependant relié par téléphone (E.E.8.)..
    Voilà juste mes petits compléments en rajout, sans plus..
    Un très bon dimanche en famille, à plus..Denis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s