Sur les Outils

Je souhaite m’attarder sur les outils.

Les outils nous racontent des histoires. Et ils varient d’un pays l’autre. Ce que j’aime c’est que chaque outil appelle une série de gestes spécifiques. Il y a une relation entre le corps et l’outil. La façon de le manier, d’appliquer de la force et de la controler. Il faut apprendre l’outil. C’est encore plus vrai pour les outils manuels.

Pour les outils électriques, le Makita impact driver est un bon outil. La batterrie se décharge assez rapidement, mais le produit vient avec une batterie de rechange donc il suffit de toujours avoir la deuxième chargée.

DSC_0351 (1)

Les outils manuels sont bien entendus encore plus intéressants que les électriques. On n’a pas à se soucier de charger les batteries ou d’avoir un cable électrique assez long, jusqu’à la prise. Et puis; les outils manuels ne cassent pas. Théoriquement une hache, une scie, un marteau peuvent se transmettre d’une génération l’autre. Il suffit d’un peu d’entretien. affûter les lames, régulièrement si possible, et remplacer un manche toutes les X années.

Les outils manuels sont donc des objets qui peuvent nous survivre. Par conséquent leur coût est très faible. Une scie circulaire électrique demandera a être remplacée tous les 5 à 10 ans disons, alors qu’une scie ou une hache pourra durer un siècle. Le rapport des coûts de revient est donc facilement de 1 à 20.

Bien entendu on ne fait pas les mêmes choses avec un outil manuel qu’avec un outil électrique ni dans le même temps. Scier ou découper un morceau de bois prendra plus de temps avec un outil manuel. Si l’on travaille pour de l’argent, le profit résulte directement de la vitesse à laquelle le travail est réalisé.

Prendre le temps de faire les choses est donc un luxe, puisque c’est contraire à la profitabilité.

L’entretien des lames est aussi une occupation agréable. Après un travail assez dur, s’asseoir dehors et passer la lame de l’outil sur la pierre à affûter est un moment de choix, à apprécier.

Pour les outils de mesure, équerre, équerre à angle variable (comment on dirait en français) et le pied à coulisse de Shinwa sont excellents. Les outils de cette société sont de bonne qualité et l’esthétique est bonne aussi. L’équerre à angle variable peut aussi servir de guide à une scie sauteuse ou circulaire.

DSC_0353

Toujours pour mesurer et assister la coupe cette grande équerre. Super produit !

DSC_0363

Une scie pliante Tajima. Belle ergonomique et très bonne coupe. Excellent pour les petits travaux rapides. L’autre scie dont j’oublie la marque est aussi de bonne qualité.

DSC_0355 (1)

Outil que j’utilise super fréquement. Pour couper des branches dans le jardin aussi bien que fendre du petit bois ou pour les travaux de menuiserie. Je ne sais pas s’il existe un outil équivalent en France. En tout cas je le recommanderais à toute personne vivant à la campagne.

La lame a été produite à Dosa, ville de Shikoku très réputée pour son acier frappé à la main.

L’outil s’appelle nata. 屶 le caractère signifie outil à lame; de montagne.

DSC_0359 (1)

Pour faire par exemple une cueillère en bois j’utilise cet outil. Petit, super coupant attention aux doigts. Les arêtes de la lame font penser à un sabre ancien.

DSC_0366 (1)

Deux haches. La petite, une hache Leborgne est le seul outil made in france en ma possession. Bon pour fendre du petit bois et des petits travaux de menuiserie. Cependant l’acier est assez faible. C’est un peu low cost. Mais c’est vrai que l’outil était pas cher.

L’autre hache provient des anciens, et a les marques de mayoke pour se garder de la colère des dieux de la forêt.

DSC_0369 (1)

Ciseaux à bois japonais et le marteau de menuisier laissé par l’ancien propriétaire. Les ciseaux sont super efficaces avec ce marteau, et ça muscle, puisque le marteau est lourd.

DSC_0372

Deux autres outils très prometteurs, découverts dans le garage récement. Il faudra les décaper et remplacer les cordes au niveau de la poignée.

DSC_0377

Et une belle serpe pour finir. Pour les herbes folles et les têtes en cas de révolution.

DSC_0374

6 Commentaires

  1. walachniewicz

    A l’achat de notre maison à Bruxelles, j’ai acquis par la même occasion de vieux outils qui rouillaient à la cave. En fille de père manuel, j’ai pour les outils une sorte de respect naturel. Ce qui me fascine est de trouver leur maniement parce que j’ai vu mon père le faire, les gestes appropriés me viennent sans que j’aie appris. C’est magique!

  2. saxobenevole

    Conseillé par Frane ( Kréation2011) me voilà ici ! Très intéressant et dépaysant ! Je m’ abonne à vos publications ! Mercator , alias Saxobenevole , ou Michel !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s