Comment survivre à l’été japonais (les nuits surtout)

Vous connaissez l’été au Japon ?

Il fait chaud et très humide. C’est une saison formidable certes mais la chaleur humide; jour et nuit, cela peut être très fatigant. Souvent en fin aout après deux mois dans la cocote minute on se sent raplapla.

En journée ici à la campagne ça va encore; il fait beaucoup plus frais qu’en ville. Et aussi grâce aux montagnes la durée d’ensoleillement est plus courte de deux heures, par rapport à un endroit qui serait en plaine.

L’été ici ce sont les nuits qui sont assez difficiles.

On essaie de dormir sans clim mais les nuits chaudes il est difficile de bien dormir.

Longtemps j’ai donc carressé l’idée de dormir dehors dans le jardin. Car dehors il y fais moins chaud que dans la maison.

Mais me mettre par terre, dans une tente, sachant les visites nocturnes que nous recevons (chevreuils, renard etc) ça a toujours fini par ‘bof’.

Jusqu’à samedi où j’ai eu cette excellente idée: dormir dehors, mais pas par terre ..:

dormir dans mon camion !

Question dimension ça marche à la perfection. Le plateau du camion fait 1.4 mètre sur 1.94 mètre.

En plus les petits rabats font 28 cm de haut et donnent un sentiment de sécurité. On est dans un petit cocon!

Passer tout de suite à l’action: garer le camion dans le jardin. Et puis poser une planche de bois qui recouvre le plateau du camion … et c’est fait !!

Pour dormir à l’arrière du camion je mets une moustiquaire et puis c’est parfait: dehors il fait frais.

Et puis on dort à la belle étoile.

Il faut par contre s’habituer à tous les bruits. Il y des grenouilles qui chantent jusqu’à minuit. Et puis tous les insectes. Sans oublier les animaux, chevreuils en particulier, qui descendent de la montagne vers 9 ou 10 heures du soir, en faisant immanquablement du rafut (bruit de branches cassées ou alors quand ils viennent se balader dans la rivière)

Mais tout ça j’aime bien.

J’ai dormi comme ça 5 nuits comme celà; dehors à l’arrière du camion. On peut dormir comme un gros bébé !

Une autre option maintenant c’est de passer la nuit à différents endroits, comme par exemple en pleine forêt. Facile, hein, avec le camion ! Attention aux ours !

A propos, Minou aussi en profite

11 Commentaires

  1. pierre pauzon

    l’été dernier j’ai dormie dans notre foret avec mon fils, les animaux on fais un raffuts d’enfer jusqu’a venir renifler notre tante.
    Geais des chênes, chouette, et autre volatiles sans parler des blaireaux du cartier voisin…..toute la nuit …l’enfer….
    Merci pour l’article qui fais sourire….bon été…

  2. tigny

    C’est bien, la nuit, il fait nuit.
    Heureusement depuis quelque temps chez nous, en ville, à Colmar, les lumières publiques sont éteintes, la nuit. J’espère que les kamis en profitent!

  3. tigny

    Quand j’étais petit, j’ai dormi dans un baril de lessive (je n’avais pas l’âge d’avoir un Keytruck!), dans le jardin, derrière chez moi.
    Mais mes parents s’inquiétaient alors ils m’avaient rapatrié à l’intérieur!

  4. fabienamv

    Excellente idée ! Il doit avoir quand même beaucoup de bruit d’insectes mais c’est original 👍

  5. janusdot57

    Bonjour.
    Je remarque que le Japon n’est pas épargné, en parlant de ces fortes chaleurs.
    Il est certain qu’en ville et surtout à Tokyo cela doit être presque insupportable, pour ne pas dire.. »invivable »..
    Je savais déjà pour ces périodes de fortes chaleurs au Japon, mais là vous me surprenez, et surtout pour chez vous à la campagne et dans cette vallée, et pourtant entourée de montagnes et de forêts.
    Ma foi, après tout, pourquoi ne pas dormir dans le camion, du moins à l’arrière sur le plateau et comme vous l’avez fait, de plus..à la belle étoile..ciel étoilé au firmament.
    Chez nous, après l’hiver et ce début de printemps comme printemps « pourri », puis guère mieux après, malgré une semaine à forte chaleur et avec bien 46°- 47°, tout au long (seule semaine aussi bizarre..), nous avons connu des alternances de pluie et de soleil, mais avec, cependant, d’avantage de pluie que de soleil, sauf depuis peu..c’est peu dire, en comparaison.
    Le mois d ejuillet a été « pourri », du fait que nous n’avons pas pu « bénéficier » de cet anticyclone des Açores, comme avant et par le passé.
    Au lieu de pointer son nez aux alentours de milieu juin, il n’en a rien été.
    D’après les météorologues (pas moi..), il devrait enfin arriver d’ici peu, à partir de lundi prochain ou encore mardi..nous verrons bien.
    J’ose espérer que le mois d’août ne soit pas aussi « pourri » que le mois de juillet, en parlant « des » et pour « les » vacanciers, dont nous ne ferons pas partie comme pour l’an dernier, mais cela ne fait rien, car, nous sommes bien « chez nous ».
    J’ai fait un dernier article, ce jour, avant de me mettre au « vert », pour l’expression, pour un mois et jusque bien début septembre, silence radio, plus de télé, mis à part la musique..c’est tout.
    La situation sanitaire, tout comme politique, ne nous laisse pas le choix, pour nous « inonder » ‘informations à tout va (à trier intelligemment, bien-sûr !..) que ce soit par le biais des chaînes télé (dont BFM/TV, pour ne pas la nommer..), tous comme pour certaines stations radios « politiques » et apolitiques, et tous les « médias » confondues sans exception, sans oublier les réseaux sociaux (dont « Facebook »..) et qui nous déversent à la figure leur lot quotidien de fausses « protéines » et pas à base d’Arn-messenger, mais tout aussi toxique !..
    Pour mon article mis:
    http://janus157.canalblog.com/archives/2021/08/06/39086131.html
    BONNES VACANCES À TOUTES ET À TOUS..PAUSE.

    On est bien chez nous, comme le montre si bien la photo mise en entête, avec notre localité, et avec la Nature tout autour, comme vrai décor, pour nous accompagner chaque jour, et satisfaire nos yeux émerveillés par un spectacle dont on ne se lasse jamais.

    Eh..oui..je prends mes vacances, certes pas comme ce gouvernement dont Macron, ou encore tous ces ministres, et nous n’irons pas en Polynésie, ni dans les D.O.M. –T.O.M., comme toutes ces îles paradisiaques, ni en Corse (et où nous avons pourtant des amis..), pas d’avantage dans les Landes, pour quatre de nos petits-enfants (eh..non..dommage !..)..aussi, nous préférons rester « chez nous », sans toutefois nous priver, ni de sorties, ni de dessert, certainement pas !..

    Portez-vous bien !

    Prenez soin de vous, de votre famille, de vos proches comme de vos amis, et de tous ceux qui vous tiennent à cœur.

    Je vous dis à la rentrée, début septembre…

    (Le blog reste cependant ouvert en consultation et lecture, comme commentaires pour ceux qui le souhaiteraient..)

    PACE E BENE !..

    PAIX ET JOIE !..

    [Mon article mis est certes un peu..long, mais cela permet en tout cas de voyager en pensée, pas besoin pour ça de se déplacer en avion ou encore en « T.G.V. » et surtout..PAS BESOIN DE « Pass sanitaire » pour ça..qui plus est !..]
    Voilà pour les faits énoncés..
    Une bonne journée à vous en ce samedi, un très bon weekend, prenez soin de vous, de votre famille, de vos proches et de vos amis, à plus..Denis.

    P.S.: Il y a une chanson qui traduit bien tout cela pour moi et que l’on pourra écouter comme réécouter, sans modération..
    Heiße Luft

    STARKREGEN
    FENDRICH
    (Rainhardt Fendrich)

  6. wakametamago

    Bonjour Denis! Ces photos de Mr Arnaudin sur votre blog sont magnifiques. Dans le temps, la vie etait rude mais on peut dire que les animaux et on voit les belles vaches etalees dans les champs sur les photos vivaient dans de meilleures conditions et etaient plus heureux.

  7. janusdot57

    Bonjour.
    Je tenais à mettre cet article, et surtout ces photos pour cela..Pour rendre hommage à Félix Arnaudin, sans quoi plus rien n’existerait ou n’aurait pu exister, en tout cas, en traces indélébiles du passé, et de surcroît..de « ce » passé, que je me suis plu à revoir à plusieurs reprises, pour ne pas dire..maintes fois, et sans jamais me lasser, bien au contraire.
    J’ai toujours été « attaché » à la terre, et pas seulement du fait de mes grands-parents maternels tout comme de mes propres parents. C’est peut-être, sans doute, ce passé, qui me lie aussi à cela, et aussi « viscéralement », comme je l’ai mentionné pour les Landes, dont j’étais déjà tombé amoureux avant, et ou, par le plus grand des hasards, et du fait de nos quatre petits-enfants là-bas, m’ont rapproché d’avantage de l’ensemble et pas que contexte..
    Je ne nie pas que j’aime également l’océan comme la mer tout court (se serait mentir et au fond me mentir un peu à moi-même..), mais c’est bien, avant tout, et avant toute chose, cette grande et belle forêt (même si jeune..) qui m’a attiré le plus et gagné dans mon coeur et tout mon être, plus précisément.
    Il y a tout l’environnement autour et avec, comme les gens, locaux, et ou avec, pour beaucoup sur place j’ai lié un attachement et une amitié, de ce fait; à cela vient s’ajouter tout ce qui « transpire » et qui est dit et montré au travers de mon article tout au long, l’artisanat, les métiers anciens, bref..tout.
    Il est certain que la nature y est encore abondante et quelque peu préservée et pas « envahie » par ces flots incessants de touristes à tout va comme sur la côte Méditerranéenne. Pour simple comparaison..Biscarrosse-plage n’est pas..Saint-Tropez, loin delà. Je n’en dirais pas autant en ce qui concerne l’ensemble du tour du Bassin d’Arcachon, depuis l’extrémité est de la Dune du Pyla et jusqu’au Cap Ferret, au plus fort de l’été.
    Pour ce qui est des différentes stations balnéaires locales (à taille humaine..), la plupart, et sinon l’ensemble, comme pour Biscarrosse-plage restent bien vides et désertes durant tout l’hiver, et ce de début octobre à fin avril.
    Il y a, également, pour mon épouse comme moi-même, toutes ces nombreuses pistes cyclables et en sécurité, bien que j’ai déjà fait de grands tours et sur route, sans crainte.
    J’avais d’ailleurs déjà relaté l’un de mes déplacements en V.T.T. dont pour aller rendre visite et venir saluer deux personnes(un monsieur et une dame)avec qui je m’entretenais en blog depuis peu après l’été de 2015, et ou ce monsieur avait, à son tour mis un article là-dessus sur son blog pour mon passage chez lui..
    http://aquilugos.canalblog.com/archives/2016/08/26/34232625.html
    Les visiteurs de l’été..
    Si je devais compter tous les kilomètres à mon compteur, en parlant de vélo (V.T.T.) surtout, tout comme à pied, lors de mes nombreuses sorties et bon nombre en sorties découvertes, je crois que j’ai déjà un beau petit palmarès « anecdotique »..sans plus.
    Lorsque je suis sur place, je sens en moi un tel calme, envahi par ce havre de paix et de douceur que représente cette forêt évoquée, comme tout le reste, je ne saurais l’expliquer..
    Pour finir..par le début..
    En effet, dans le temps, la vie était dure et rude, mais, les gens ne se plaignaient pas et se contentaient du peu qu’ils avaient, le contraire de notre Monde faussement moderne et assoiffé par ce que la société de consommation nous propose par le biais du Capitalisme et de la surproduction toujours plus à tout va.;hélas !..
    Les gens vivaient vraiment au rythme du temps et des saisons, comme je l’ai connu un peu moi-même dans ma jeunesse et au travers de mes grands-parents, et avec la « paysannerie » d’autrefois, les champs, les cultures, la moisson, etc..sans oublier les bêtes et tous les animaux de la ferme. On savait ce que l’on mangeait, et ce..sans risques,de pesticides, fongicides, de graines semées déjà traitées en elles et autre…
    Ils vivaient plus heureux car ils n’avaient qu’à ce « soucier » du lendemain de leur proximité et vie tout court..
    Là ou une omelette, simple omelette, comme pour ces bergers à la fête des bergers suffisait, de nos jours l’exigence toujours plus grandissante a faussé tout cela; bien normal.
    La cornemuse était faite en peau de chèvre (il y avait de l’élevage de chèvres, plus rare cependant..), et sinon en peau de mouton (la matière première dont ils disposaient en abondance..)..
    Pareil pour les chaussures (façon de parler..) tout le monde portait des sabots, mis à part les bergers et encore, sauf pour pouvoir tenir sur les échasses et se déplacer..
    (d’ailleurs on le remarque bien sur les photos, comme celle mise avec ce vieux berger seul et avec des grosses pantoufles en mouton..)
    Les habits étaient fait de « Lin » tissé (j’ai connu cela avec ma grand-mère et qui avait des champs de Lin.. ), et sinon à partir de la laine de mouton, sans oublier ces « doudounes » improvisées en peau de mouton pour les bergers et bien d’autres..
    L’ère n’était pas au « nucléaire » ou encore « tout » nucléaire, dans la dépendance ou forme de dépendance.
    On s’éclairait à la bougie, à la lampe à pétrole (j’ai connu cela..durant quatre longues années(4 ans et six mois, très précisément..] chez mes parents qui avaient construits leur maison, mais, du fait d’un maire « con » et débile..)..
    L’eau n’étais pas « courante », et il fallait s’approvisionner dans les sources et fontaines, et sinon les rares puits (pour ceux qui en possédaient..), pas les..vacances..pour cela.
    (Nous avions déjà l’eau courante, grâce au puits bétonné[tout comme mes grands-parents au village..] fait par mon père, et avec un filtre et une pompe de relevage, et une cuve avec un moteur électrique, un peu comme un « cumulus », mais toutefois, sans l’eau chaude, car, il fallait chauffer l’eau sur le feu, au charbon et au bois, pour la cuisine, pour pouvoir se laver, dont dans la baignoire en fer « galvanisé qui était placée dans une pièce au sous-sol et qui servait de buanderie pour le linge et avec un grand fourneau à bois et charbon, pareil pour le linge..du vécu réel..et pas.;d’enfantillage..tout court..)
    Voilà, j’en termine pour mon long pamphlet..
    Vous me direz à l’occasion, ce que vous en pensez de cette chanson que j’ai mise pour l’occasion et la circonstance évoqués..
    Bonne journée à vous tout comme weekend, à plus..Denis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s