Tagué: chat

Un superbe chevreuil se balade chez nous la nuit

J’ai remis la caméra de nuit dans le jardin pour voir qui nous rend visite la nuit …. (oui je ne l’ai pas mise à l’heure)

Voilà

C’est exactement ce que je décris dans la bande dessinée Retour sur terre:

Avec les animaux nous partageons le même espace.

Le jour nous vaquons à nos occupations. La nuit on pionce et les animaux viennent se balader autour de nos maisons!

Essayer un hachis parmentier avec un dutch oven

Coucou j’ai essayé de faire un hachis parmentier avec un dutch oven. Opération réussie … le tout filmé et mis sur youtube …

Pourquoi mettre ça sur youtube ?? Je ne sais pas, demandez à mon ange gardien, peut être le sait il…

Ce dutch oven voila quelque chose qui a plein de possibilités. Cette fois ci il neigeait et plutôt que faire un feu dehors j’ai cuisiné sur le irori… Ce qui est vraiment génial.

Debout devant un irori; à manipuler charbon de bois et cocottes, j’ai l’impresssion d’être un DJ !!

Article connexe en Japonais ici

800ème article ! Nouvelle direction pour le blog

Dingue ça quand même; c’est le 800ème article de ce blog sur « vivre à la campagne au japon ».

Qui l’eût crûte, que ce blog continue aussi longtemps et que nous ayons autant de lectrices et de lecteurs!

Merci ! Sans lecteurs, sans vos commentaires, est ce que j aurais continué ? peut être pas…

Pierre N du Québec, avais-tu écrit dans un de tes commentaires, « les choses prennent leur sens dans la durée » et oui tout à fait ….

Justement coïncidence intéressante, que ce soit le 800è article, c’est que je vais désormais écrire tous mes articles en Japonais et en Français.

Car voyez vous je ne pratique pas du tout le Japonais à l’écrit -tout mon travail est en anglais-. et je sens que mon niveau à l’écrit est vraiment très mauvais. Je vais donc écrire les articles en Japonais pour la même raison que j’ai commencé ce blog en français: la pratique de la langue à l’écrit.

Deuxième raison, c’est que tout ce que je fais ici, que soit les légumes, le bricolage, la bande dessinée et simplement vivre ici a beaucoup de sens dans le contexte japonais. Il y a plusieurs messages que je veux faire passer aux Japonais:

on peut vivre très dans une maison ancienne de plus de 100 ans. Il n’est pas nécessaire de détruire les maisons anciennes pour faire construire de grosses merdes en contre plaqué et en plastique à la place ! En plus la maison traditionnelle est parfaitement adaptée au climat. et, très souvent, peut se trouver pour une bouchée de pain.

on vit très bien à la campagne, dans un petit village. (même si je n’ai pas la solution miracle pour gagner les pépètes ou les brouzoufes … ça, c’est à chacun de trouver)…

faire ses légumes et son bois, c’est pas chiant et c’est pas ringard: au contraire, ça apporte beaucoup de satisfactions.

et, ne pas attendre l’âge de la retraite (qui, étant constamment reporté, pourrait ne jamais arriver) pour s’amuser.

Donc voilà, c’est le 800è article et si tout va bien, le dernier qui est uniquement en Französich.

Les articles futurs seront en Français et en Japonais. bilingues. Texte français en début d’article, texte japonais en deuxième partie. Voilà qui va ajouter une nouvelle dimension à ce blog.

Par contre Je n’écrirai pas forcement les mêmes choses dans les deux langues…

Tout cela est concomitant d’ailleurs avec la sortie de ma bande dessinée en japonais et un nouveau site wordpress, qui lui est uniquement en Japonais https://www.wakametamago.jp

ではでは

BD Retour Sur Terre: La version Japonaise est disponible !!!

日本語HPは→こちら

La version Japonaise de ma bande dessinée Retour Sur Terre est disponible!

Vous pouvez la commander ici

Pour la version japonaise après moultes discussions en famille et un long conciliabule avec les chats nous avons choisi un titre différent: 失われた田舎暮らしを求めて, ce qui signifie « à la recherche de la vie à la campagne perdue » Voila une bande dessinée qu’elle est proustienne !!!

Nous ne pouvons que recommander chaudement cette BD à tous les apprenants Japonais, car une partie des dialogues (en fait tous les dialogues de Sakichan) sont dans le dialecte de la région de Himeji où nous vivons: le banshuu ben 播州弁, voila qui sera bien utile ! (vraiment ?)

La traduction en Japonais nous a pris deux bons mois. Ca a été l’occasion de faire quelques ajustements et améliorer quelques points, comme, pour la page 1; l’ajout d’un dégradé style Hokusai sur le mont Fuji ….

Découverte d’un magnifique village !

On a fait la découverte d’un magnifique village cet été. Il me tardait de partager avec vous quelques photos de ce lieu magique. Mais tout le travail pour finir ma bande dessinée Retour Sur Terre et ensuite sa traduction en Japonais m’a gardé super busy !!!

Fait très rare, ce village a très peu changé depuis l’époque Meiji. Les bombes américaines ne l’ont pas détruit. L’essor industriel et économique ne l’a pas transformé.

A propos des bombardements américains. Sachant que la plupart des constructions au Japon étaient faites en bois les US ont effectué des bombardements avec des bombes incendiaires. Les bombes étaient larguées en grappes. Pour éviter que les civils aillent les éteindre avec un seau d'eau, ils mettaient des bombes explosives dans chaque grappe ... Fermons la parenthèse de l'horreur.

Ce village est coincé dans une vallée étroite, à l’est de la ville de Chizu, à Tottori.

On y passé un très bon moment dans ce village. Des maisons sont encore habitées. Un artisan peut être sculpteur sur bois y a son atelier. Il y a également deux petits restos, mais ouverts le week end seulement.

Il y a avait des chats aussi, bien sûr.

Un bonne partie des maisons vers le côté sud étaient par contre entièrement abandonnées et partent sérieusement en _ouille.

Je vais me contenter de mettre les photos …. enjoy !!!!

Dans le blog d’Armelle: Paroles de Gaikokujin

Vous connaissez déjà sans doute le blog: « Paroles de Gaikokujin », où Armelle, qui vit en France, interviewe des étrangers francophones qui vivent au Japon.

Son blog présente déjà plus d’une vingtaine de portraits, avec des profils et des backgrounds très variés.

Armelle se présente ici ci dessous:

Je m’appelle Armelle, je vis à Bordeaux mais je suis originaire de Paris, et comme beaucoup de Français, je suis passionnée par le Japon !

J’y ai voyagé plusieurs fois avec mon compagnon et j’attends avec impatience que les frontières rouvrent pour y retourner, cette fois-ci avec nos deux jeunes enfants.

Au mois de juin 2021, après plus d’un an de crise sanitaire, sans possibilité de voyager de nouveau et en manque de contact avec le « Monde », j’ai décidé de créer ce blog, consacré aux francophones installés au Japon.

Ainsi, j’ai pu échanger (en visio la plupart du temps) avec des gens habitant aux quatres coins du Japon !

J’ai fait des « rencontres » incroyables et découvert des parcours passionnants ! J’ai déjà écrit plus d’une vingtaine d’articles et les retours des lecteurs sont très positifs.

Le blog est de plus en plus connu avec près de 25 000 visites en cinq mois, et j’espère pouvoir continuer à publier de nombreux portraits malgré une vie bien remplie entre la vie de famille et le travail…


Mon souhait serait d’aller à la rencontre de toutes ces personnes que j’ai interviewées lors de mon prochain voyage….même si cela paraît très compliqué d’aller voir tout le monde !

Armelle m’a interviewé dans son dernier article., que vous pouvez trouver plus bas … L’interview s’est bien passé. ça faisait un peu drôle de parler français si longtemps, avec une nouvelle personne. Armelle mène tout cela d’une main de maître.

https://gaikokujinstories.fr/2021/11/04/le-retour-a-la-terre-de-wakame-tamago/

L’aspect logistique de la chose

Ecrire des histoires et en faire des bande dessinées c’est une chose.

Les  »vendre » en est une autre.

Et puis il y a le côté logistique, c’est à dire la préparation de toutes les commandes.

Recevoir une commande pour la BD c ‘est bien sûr absolument génial.

Dans la vidéo youtube ici je vous dévoile la préparation d’une commande dans mes petits headquarters intergalactiques installés dans l’ancienne bicoque de madame M.

Et comme vous pourrez le constater j’y prends beaucoup de plaisir.

L’idée c’est bien entendu que ce soit un vrai plaisir pour le lecteur ou la lectrice. D’où les petites  »surprises ». Car je veux que vous soyez content(e)s. Comme ça tout le monde l’est!

Un grand merci !

Je tiens vraiment à vous remercier pour les commandes de ma bande dessinée, et vos chaleureux messages. Ca me fout une énorme pêche. Merci à toutes et à tous.

J’avoue que le dimanche soir j’étais tout excité à voir le flot de commandes arriver chaque minute, et j’ai eu beaucoup de mal à m’endormir !

 »chaque minute » j’exagère un peu mais c’était un peu ça le feeling ….

Il n’y a pas que moi … d’impacté par tout ça, il y a aussi les postières … car des dizaines d’enveloppes à envoyer comme ça tout d’un coup, à l’international, vers la France, la Belgique, la Suisse, le Canada, les US, la Russie, Taiwan … ça ne s’était jamais vu à la poste du village !! Petite lueur de crainte dans les regards des postières quand on me voit arriver avec une gros carton empli d’enveloppes … mais aussi de la gratitude; la directrice du bureau m’a en effet remercié d’amener autant de business !

Bon, on ne s’arrête pas là, nous préparons la traduction en Japonais de Retour Sur Terre. Exercice difficile car il s’agit de transcrire certains dialogues dans le dialecte local, le banshuben…

Côté champ, nous avons planté de l’ail hier. L’été a été difficile avec la pluie ininterrompue en août. Elle nous a chassés du champ et a fait fondre les tomates. Les topinambours sont gigantesques. J’attends novembre pour les récolter. Les pommes de terre ont très bien donné. J’ai un stock de 60 kg de pommes de terre dans le hangar … et mon ami Saki m’a confessé n’en avoir jamais mangé autant.

A réfléchir voici deux objectifs remplis, deux objectifs gigantesques que je m’était fixés: faire une belle récolte de pommes de terre, et finir Retour Sur Terre!

Au moins 3 mètres de haut les topinambours … derrière, des poireaux …

Les cacahouètes se laissent un peu envahir …

Et Minou la star internationale ….

Hanakin avec la table ‘irori’

Cet été j’ai pris l’habitude de faire des petits barbecues dehors dans le jardin, avec la table ‘irori’.

J’y ai apporté quelques modifications comme lui ajouter des roulettes. Car lorsqu’il pleut je déplace la table et la pose à l’abri sous le azumaya ….

Je sens que faire un petit feu, ensuite allumer les charbons de bois et faire griller des choses dehors apporte beaucoup de satisfactions:

on prend le temps et se déconnecte des choses numériques.

on est dehors

et on mange des choses simples et bonnes.

Minou a tout de suite compris elle aussi. Si elle m’aperçoit le soir près de la table ‘irori’ elle vient tout de suite me voir et me fait pleins de petites amitiés car elle sait que … il va y avoir quelque chose à bouffer.

Si je grille du poisson il y a toujours quelque chose pour Minou et qui va lui plaire, si je grille des viandes je m’arrange pour prendre un peu de foie de volaille car elle aime beaucoup.

Intéressant de noter que notre autre chat Scotch n’est pas intéressé du tout par toutes mes grillades.

Dans le titre je mets hanakin. Hanakin désigne la soirée du vendredi. Pour les salariés c’est en général le début du week end. Si on est en ville on va alors boire des coups avec les amis et faire plusieurs bars et restos du style izakaya. Après cinq jours de travail, de stress; le salary man se libère et se laisse aller ! Il se prend des cuites !

Pour ici à la campagne c’est très différent car la tolérance d’alcool au volant est: nulle. Et puis en fait à la campagne on apprend à s’amuser tout seul!

Ici le feu est allumé. Je fais brûler des petits morceaux de pin car ça brûle tout de suite, ils servent à allumer les charbons de bois.

Le diner de ce vendredi soir, de ce hanakin, est très simple.

une canette de bière.

du poisson séché ‘shishamo’ ししゃも、柳葉魚 Il a en général été séché une journée avant d’être emballé et présenté en magasin.

des chikuwas (c’est fait avec une pate de poisson et a une forme cylindrique)

des languettes de fromage industriel entre deux fines couches de poisson. ce produit se nomme chitara チータラ est est la contraction de cheese (fromage) et tara (morue).

voilà c’est tout.

J’ai une petite invention avec le chikuwa, c’est que je s’insère dans le chikuwa qui est cylindrique un ou deux chitara.

la nature a horreur du vide …

on apprécie la simplicité de ce diner!

Avec tous ces barbecues je consomme pas mal de charbon de bois. C’est mon ami S qui fait ce charbon de bois dans son atelier avec du bois de sugi (cryptomère) de la vallée. C’est une chance. beaucoup du charbon de bois en vente dans les magasins est importé d’Indonésie ou du Vietnam … une véritable hérésie !!!

Lundi dernier je suis allé le voir et j’ai filmé comment il fait le charbon de bois. la vidéo est encore en montage mais je devrais la mettre sur youtube sous peu.

Une nouvelle couverture pour ‘Retour Sur Terre’

Après moultes considérations je me mets d’accord avec moi-même sur le fait que la couverture de ma bande dessinée ‘Retour Sur Terre’ n’est pas top et que je dois la refaire.

La couverture est le résumé symbolique de l’histoire et est directement liée au titre même de la bande dessinée:

je m’échappe de Tokyo représentée en station spatiale,

je m’en échappe dans une capsule spatiale du style soyuz.

La capsule pénètre l’atmosphère terrestre et un panache de flammes l’enveloppe.

J’effectue ainsi mon retour sur terre…

car notre nouvelle vie à la campagne nous permet de nous reconnecter avec la terre.

Dans la version originale, sur la moitié basse de la couverture j’avais dessiné le Japon. (avec en clin d’œil des îles disputées avec la Corée du Sud et la Russie: Takeshima et Kounashir)….

Mais la carte du Japon n’apporte pas assez de clarté.

Il faut que la couverture donne une idée simple et fidèle de ce que va raconter l’histoire, et ce sans faire de trop grands détours. Et donc j’ai compris que plutôt que de dessiner la carte du Japon il est plus  »efficace », et plus adéquat, de dessiner notre village.

Le message est donc beaucoup plus clair. Le message étant plus clair, je peux aussi retirer les quatre bulles que j’avais ajoutées, avec quatre personnages … Minou notre chat; Saki chan, madame T ma voisine, et monsieur le sanglier.

Ces quatre bulles étaient nécessaires car elles apportaient le contexte qui faisait défaut au premier dessin de la couverture.

L’ambiguïté étant levée je peux retirer les quatre bulles, pour beaucoup plus de simplicité.

Nouvelle Version

Vous reconnaîtrez peut-être notre maison !

Ancienne Version

Simplicity is key.

Mais, je ne peux pas non plus m’empêcher de rajouter des détails. J’adore les petits détails cachés comme la coccinelle des Rubrique à Brac ! (ou le poisson ou encore le code barre de la Fête des ombres)…

Et donc dans la nouvelle couverture j’ajoute ces petits détails…. sur la capsule soyuz.

Ben passque dès que l’on est arrivé de l’espace et que l’on s’installe à la campagne, il faut se mettre à jardiner et à fendre du bois !