Tagué: fire

Lecture: Your Money or Your Life

Your Money or Your Life par Vicki Robin.

Un bon book que je recommande à toute personne intéressée sur la question du travail; de la vie et du pognon et de comment trouver une bonne balance dans tout cela, dans l’optique de devenir financièrement indépendant et de quitter le rat race.

Au sujet du rat race…. J’y suis encore … Puisque je continue à travailler, pour continuer à toucher un salaire. Mais avec notre installation à la campagne il y a 10 ans nous n’avons plus d’emprunt immobilier à rembourser ni de loyer à payer.

Vivant à la campagne, aussi, nous avons cessé de “consommer” (ou: nous consommons beaucoup moins) et nous nous sommes mis à produire: en faisant nos légumes, notre thé, notre bois de chauffage et quelques autres petites choses … Inversion des rôles ! Création de valeur !! Donc grâce à notre nouvelle vie je dirais que j’ai quitté le rat race à 50%. J’ai un pied dans la liberté. Mais l’autre est encore dans la roue du hamster (ou du rat).

Comment j’ai découvert ce livre

J’ai entendu parler de ce book pour la première fois pendant l’écoute d’un podcast avec le fameux mister money moustache.

Ce gars moustachu vit au Colorado et prône l’indépendance financière, et comment y parvenir le plus jeune possible afin de pouvoir se libérer du travail métro boulot dodo.

Résumé … en bullet points

  • constat du rôle de plus en plus important du travail dans la vie des gens. pollution du cerveau et corporate bullshit. risque de se faire bouffer par le boulot
  • constat que nous avons un capital de LIFE ENERGY limité au départ.
  • Travailler a un coût. Combien de LIFE ENERGY nous coûte-t-il de travailler ?
    • Il faut tout prendre en compte, comme le temps et le coût pour se rendre au travail, le coût des repas pendant la pause déjeuner, le coût du costard …
    • Et par conséquent quel est notre véritable revenu et le véritable bottom line, ce qui reste à la fin mois.
    • On se rend compte que le travail a beaucoup de coûts associés et que le revenu net que l’on en obtient est moindre que ce que l’on pouvait penser. (on parle même pas des impôts la!)
  • Une méthode pour prendre en main ses finances
    • calculer combien on a gagné depuis que l’on travaille
    • faire le compte de toutes ses possessions et dettes
    • calculer la différence (equity)
  • Bien comprendre que l’on fait un boulot pour le pognon, et dans la plupart des cas, rien d’autre. (est ce que c est vraiment mon cas ? pour moi ça n est pas tout à fait clair …)
  • faire la liste de toutes ses dépenses
    • et identifier ce dont nous avons vraiment eu besoin ou ce qui nous a vraiment fait plaisir
    • on réalise que beaucoup de choses ont peut être été achetées de manière impulsive … et ça c’est ptet du au stress du boulot d’ailleurs !
      • pareil pour les vacances … si on n’avait pas un boulot ennuyeux ou stressant … est ce qu’on dépenserait autant pour décompresser pendant les vacances ?
    • finalement de quoi avons nous vraiment besoin ?
    • quelles dépenses ou quels achats nous ont apporté une satisfaction réelle ?
    • Cette étape peut permettre de faire de l’ordre dans ses finances; par exemple réduire ses dépenses et son endettement.
    • on peut réaliser aussi combien “coûte” le travail car on aura fait la liste de toutes les dépenses liées au boulot, et qui ne sont pas forcement très visibles
  • Continuer la méthode en faisant un graphe, montrant pour chaque mois les revenus, et les dépenses.
    • méthode visuelle pour aider à mieux contrôler ses dépenses et les réduire.
    • Beaucoup ont en réalité, étant endettés, plus de dépenses que de revenus (gros problème) mais grâce à cet exercice ils peuvent progressivement améliorer leur situation financière et faire en sorte qu’ils aient un solde positif.
    • Dans ce cas, la différence peut être investie.
      • Dans par exemple des index funds.
      • Avec la méthode de l’auteur, et bien sûr c’est si simple sur le papier, le temps aidant, les épargnes ajoutées dans les investissements vont atteindre le niveau des dépenses → on parvient à l’indépendance financière.

Qu’est ce que j’ai bien aimé ?

Tout cela parait assez évident… mais le book est bien construit.

J’ai bien aimé la partie sur la désacralisation du travail et ce concept de life energy.

Le déroulement est très logique. De bons rappels; très sains, sur la frugalité, et la question de qu est ce que nous voulons vraiment ? Quel est notre but ? Bosser ? Consommer ? Bien sûr que non.

(Wakamé Tamago: le but, c’est aimer)

J’ai bien aimé la suite ok bon ben si on met de l’ordre dans son esprit, on peut mettre de l’ordre dans ses finances. Ca peut être un processus long mais c’est nécessaire.

Mettre de l’ordre dans ses finances peut permettre de devenir financièrement indépendant: en investissant ses économies et en suivant cette fameuse règle des 4 pour cents.

Si on suit tous les points on peut reprendre sa vie en main…

Dommage, le livre ne semble pas avoir été traduit en Français.

Le livre a été traduit en français (merci Viviane pour votre message la dessus !):

Quelques extraits

More is better turns out to be a formula for dissatisfaction. If you live for having it all, what you have is never enough.

marketting theory says that people are driven by fear, by the promise of exclusivity, by guilt and greed, and by the need for approval. advertising technology, armed with market research and sophisticated psychology, aims to throw us off balance emotionnally and then promises to resolve our discomfort with a product.

if you werent spending most fo your time making money, life could be a whole lot cheaper! Because your days are consumed by your job, you need money to handle every other aaspect of your life from day care to home repair from entertainment to being listened to with compassion.

the wealth we enjoy today is the result of centuries of frugality. Furgality if enjoying the virtue of getting good value for every minute of your life energy and from everything you have the use of. frugality means enjoying what we have.

to be frugal means to have a high joy to stuff ratio.

ppl dont need enormous cars, they need respect. they dont need closets full of clothes, they need to feel attractive and they need excitement and variety and beauty.

ppl dont need electronic equipment, they need something worthwhile to do with their lifes.

retirement doesn’t mean you stop working, it means you can stop working for money. We all want to be useful, to be recognized by others for the contribution we make. If we think paid employment is our only admirable, respectable and consequential way to contribute, then who would want to retire. Nobody wants to be a has been washed up, put out to pasture. Discounting work from wages means that you are valuable in every role task, activity, and it might free you to retire a lot earlier so you can give a lot more of yourself to others.

Mr Money mustache summarizes this rule of thumb as follows’ your crossover point comes when you have 25 times your annual expenses. Which, which functionally gives you a 4% withdrawal rate indefinitely. For example, an annual expense of $36,000 requires $900,000 in total assets for becoming financially independent.