Tagué: dessin

Le secret des relations qui durent: le gomen machine

Un secret pour les relations et les mariages qui durent.

C’est, pour quelque malentendu, ou après toute dispute ou moment d’incompréhension, s’excuser auprès de sa femme.

Jeter son égo, le taire, et tout simplement; s’excuser. Autant de fois que c’est nécessaire.

Sans hésitation.

L’ironie ferait dire que seuls les écrits restent, et que les paroles s’envolent…. peut-être, oui …

C’est ce que j’appelle ici le gomen machine.

Gomen en japonais c’est ‘pardon’, ‘excuse-moi’, ‘désolé’.

Les choses sont ainsi faites que très souvent il peut y avoir des incompréhensions. Des malentendus, petits, grands. Ces choses ne sont réservées uniquement aux mariages internationaux bien sûr!

Dans ces cas il faut faire tourner le gomen machine sans hésitation, sans réserve, sans limite !!

Il s’agit de replier son propre égo …. de le jeter à la poubelle, d’ailleurs à quoi sert il ?

Et alors on peut continuer à avancer ensemble …

Le dessin a deux versions.

On voit de la bouche de l’époux sortir une multitude de petits billets, tous portant un message d’excuse et de contrition.

Dans la deuxième version je dévoile le méchanisme de la gomen machine à l’intérieur de l’époux. on voit un long rouleau de papier sur lequel une imprimante sophistiquée inscrit les messages

Comme indiqué, tout est commandé par le cœur …

Le texte Japonais

夫婦関係は時々難しい  parfois les relations entre époux sont difficiles

長持ちの秘密を説明します je vous explique le secret des relations qui durent dans le temps

それはごめんマシンを起動することです Il s’agit d’activer le gomen machine

夫が奥さんにいくらでも謝ることです。ごめんマシンのおかげで夫婦関係は長く、明るく、楽しく続くことができます。 Alors l’époux s’excuse auprès de sa femme; sans limite. Grâce à la gomen machine, la relation entre les époux peut continuer dans la durée, dans la joie et la bonne humeur

Un nouveau projet pour 2013: « Open Garage »

article connexe en Japonais https://wakametamago.wordpress.com/2023/01/11/%e3%82%aa%e3%83%bc%e3%83%97%e3%83%b3%e3%82%ac%e3%83%ac%e3%83%bc%e3%82%b8%e8%a8%88%e7%94%bb%e5%a7%8b%e5%8b%95%ef%bc%81%ef%bc%81/

Un projet auquel je pense pour cette année c’est arranger le rez-de-chaussée du hangar de « la maison de madame M »

J’ai acheté la maison il y a quatre ans et depuis j’y ai installé mon bureau, et tout un espace où je gère la logistique des envois de mes bande dessinées. Mais je n’ai pas touché à … la grange ?

Je ne vois pas trop comment nommer en français ce petit bâtiment avec un étage. Le rez de chaussée était autrefois pour garder mobylette et motoculteur. La petite pièce à tatami au premier étage était la chambre de la fille des anciens habitants.

En Japonais je dis 倉庫、 donc pourquoi pas hangar en Français….

L’idée donc c’est nettoyer et arranger le rez-de-chaussée de cette petite bâtisse, lequel consiste de deux pièces, une qui fait 3 mètres sur 4, la deuxième faisant 4x4m.

Et que faire ?

Un petit espace, ouvert grâce à ses nombreuses fenêtres et portes sur la rivière et les montagnes autour, où j’exposerai mes productions artistiques, dessins extraits de mes bande dessinées, et dessins tout court comme les dessin de style ukiyoé que je fais depuis peu.

J’ouvrirai cet espace un week-end, tous les 2 ou 3 mois.

Quelques visiteurs viendraient; curieux de voir ce que je fabrique peut être et nous passerions un moment à faire connaissance et à discuter.

Autant dire que je n’ai JAMAIS fait ce genre de chose, et c’est une raison de plus d’essayer. C’est donc la prochaine étape du développement du projet wakamé tamago….

Au fond le but c’est d’expérimenter, et faire des connaissances; créer la chance de nouvelles amitiés est un but qui suffit à justifier le temps que je vais passer à ça.

Comment nommer ce lieu d’échange et de découvertes ? Ce sera オープンガレージ; soit le ‘garage ouvert’. ガレージ Garage c’est dans l’air du temps, c’est un terme à la mode ici au Japon.

Je vous tiens au courant !

L’homme sur la Lune et tout ce que l’on ne sait pas

En Shôwa 44, c’est à dire en 1969, les astronautes de la NASA ont mis le pied sur la Lune.

月面着陸

Ils n’ont pas du tout remarqué une colonie d’escargots galactiques qui s’y étaient installée, pour réaliser des expériences scientifiques (faire pousser des laitues sur la Lune), à quelques cratères de là.

Mais les escargots galactiques, malgré leur supériorité technologique n’ont pas remarqué non plus la présence des astronautes américains, à quelques cratères de là.

Peut être que l’on passe constamment à côté de quelque chose …

En tout cas il y a tant de choses que l’on ignore ! tant de choses à apprendre !

Allons

L’ancien Premier Ministre S Abe a été assassiné.

Voilà un nouvel événement tragique. Durant la crise du covid j’avais regardé une de ses interventions télévisées. Il était très calme et humble et à chaque question technique d’un journaliste il retournait la question au spécialiste épidémiologiste le prof Omi. J’avais trouvé monsieur Abe tout à fait excellent dans cette intervention. Très professionnel.

Au contraire d’un président français dont j’oublie le nom qui dramatisait la crise sanitaire à fond les manettes et prenait les Français franchement pour de gros bébés.

Quand à la position militariste de monsieur Abé (il y a un meilleur mot pour ça) et sa volonté de changer la constitution Japonaise j’y étais assez opposé avant la crise du covid, mais, depuis, la puissance et l’arrogance de la Chine pop’ est beaucoup plus visible, et le monde a changé: et je pense que le mouvement de l’Histoire lui donne entièrement raison.

Voila un mois que je n’ai rien écrit ici et c’est peut être que je n’avais pas grand chose à dire. On passe beaucoup de temps au travail. On réfléchit et pense sur les études de notre fils qui aura 18 ans cette année et ira l’année prochaine en université. On travaille beaucoup aussi.

Après le travail, on se fait une heure d’exercice.

Avant, j’allais faire une grande balade de deux heures chaque jour et c’était l’occasion de prendre des photos de la vallée et de discuter avec les gars dans leurs champs. Mais j’ai opté pour une activité plus intense, je me suis mis au rameur. J’ai acheté un rameur concept2 si vous connaissez. C’est génial! Mais aussi moins propice à écrire des articles.

Et quand on a du temps on fait du catch up dans le jardin et le champ. Les légumes poussent bien ! Et les mauvaises herbes aussi.

Jusqu’à maintenant il n’a pas encore fait trop chaud.

Un nouveau projet; et je vais commencer à me préparer, c’est une exposition de dessins dans une galerie de Nishinomiya. On fait ça avec un voisin de la vallée qui lui fait des aquarelles. Fin aout.

Penser à sa maman

Ma maman est partie ça va faire bientôt 5 ans. …

Oui c’est peut être plus dur quand on est parti vivre très loin au Japon … mais c’est pas sûr; et puis qu’est ce que ça veut dire, et ici il y a la nature, qui est universelle qui nous connecte à tout l’univers …

Combien de fois la nature nous accompagne et nous console…

Voila ce qui est arrivé la semaine dernière …. https://wakametamago.wordpress.com/2022/06/07/maman/

La chanson de Paul Simon :

https://www.youtube.com/watch?v=ABXtWqmArUU

Préparation des pousses de bambou, en BD

C’est la saison des pousses de bambou.

Un vrai régal. J’en avais parlé dans un article, avec photos il y a plusieurs années.

On va en chercher en montagne mais en général les sangliers sont passés avant nous. La nature les avantage car ils peuvent les sentir alors que les pousses de bambous sont encore dans la terre…

On n’est pas pas les seuls à apprécier ce cadeau de la montagne!

Cette fois ci j’en parle en BD…

Vous pouvez consulter la version originale, en Japonais, ici.

Voyez comment le sanglier fait cuire le riz, comme autrefois, dans un kamado !!

Ah voila mon ami Saki chan …

Une nouvelle couverture pour ‘Retour Sur Terre’

Après moultes considérations je me mets d’accord avec moi-même sur le fait que la couverture de ma bande dessinée ‘Retour Sur Terre’ n’est pas top et que je dois la refaire.

La couverture est le résumé symbolique de l’histoire et est directement liée au titre même de la bande dessinée:

je m’échappe de Tokyo représentée en station spatiale,

je m’en échappe dans une capsule spatiale du style soyuz.

La capsule pénètre l’atmosphère terrestre et un panache de flammes l’enveloppe.

J’effectue ainsi mon retour sur terre…

car notre nouvelle vie à la campagne nous permet de nous reconnecter avec la terre.

Dans la version originale, sur la moitié basse de la couverture j’avais dessiné le Japon. (avec en clin d’œil des îles disputées avec la Corée du Sud et la Russie: Takeshima et Kounashir)….

Mais la carte du Japon n’apporte pas assez de clarté.

Il faut que la couverture donne une idée simple et fidèle de ce que va raconter l’histoire, et ce sans faire de trop grands détours. Et donc j’ai compris que plutôt que de dessiner la carte du Japon il est plus  »efficace », et plus adéquat, de dessiner notre village.

Le message est donc beaucoup plus clair. Le message étant plus clair, je peux aussi retirer les quatre bulles que j’avais ajoutées, avec quatre personnages … Minou notre chat; Saki chan, madame T ma voisine, et monsieur le sanglier.

Ces quatre bulles étaient nécessaires car elles apportaient le contexte qui faisait défaut au premier dessin de la couverture.

L’ambiguïté étant levée je peux retirer les quatre bulles, pour beaucoup plus de simplicité.

Nouvelle Version

Vous reconnaîtrez peut-être notre maison !

Ancienne Version

Simplicity is key.

Mais, je ne peux pas non plus m’empêcher de rajouter des détails. J’adore les petits détails cachés comme la coccinelle des Rubrique à Brac ! (ou le poisson ou encore le code barre de la Fête des ombres)…

Et donc dans la nouvelle couverture j’ajoute ces petits détails…. sur la capsule soyuz.

Ben passque dès que l’on est arrivé de l’espace et que l’on s’installe à la campagne, il faut se mettre à jardiner et à fendre du bois !

Ma nouvelle bande dessinée

Je me suis remis à mon projet de bande dessinée en octobre novembre l’année dernière; après une très longue pause.

Cette nouvelle bande dessinée relate notre installation à la campagne; comment nous avons quitté Tokyo et comment nous avons commencé notre nouvelle vie.

Grâce aux conseils de mon vieil ami Francky qui m’avait exhorté à m’y remettre putain et surtout en faire un peu tous les jours.

C’est ça le truc! Donc j’y travaille les weeks ends mais aussi un peu tous les soirs.

Maintenant j’ai fini tous les dessins.

Il y a encore la mise en couleur et de très nombreuses corrections à faire mais je suis sur la bonne voie. J’ai apporté de nombreuses modifications et eu de nouvelles idées.

J’ai également testé un nouveau moyen pour l’impression. Pour ma première BD Tout Ira Bien j’avais utilisé une boite d’impression, tout était très bien; très bonne qualité etc … mais le coût était vraiment trop élevé.

Cette fois ci j’essaie avec un petit imprimeur local; déniché sur le web.

J’ai fait un premier test avec eux, cinq exemplaires qui serviront à me relire et aussi tester la qualité de cet imprimeur. Je suis très satisfait du résultat. Le papier est bon; l’impression très nette; les couleurs réussies.

C’est que voyez vous je ne suis pas un dessinateur professionnel! et il faut que le prix de la bande dessinée soit donc adapté et reflète cette réalité. Vendre ma BD au même prix qu’une BD faite par un professionnel qui fait ça à plein temps depuis 20 ans … ce ne serait pas honnête n’est ce pas.

Donc je dois trouver une solution pour réduire le coût d’impression et réduire le prix à la vente.

Alors oui d’accord je pourrais trouver un imprimeur en Chine et avoir un super prix mais non … pour moi c’est important que le livre soit imprimé au Japon.

Bon je vous tiens au courant !

La Fête des Ombres

Si vous suivez ce blog il y a une bonne chance que vous soyez branché(e) sur le Japon, et que vous soyez familier(e) avec Atelier Sentô. Si vous ne connaissez pas encore Atelier Sentô; c’est le moment de vous rattraper 🙂

Atelier Sentô c’est un duo, Cécile et Olivier, créateur de bande dessinées.

J’ai commencé à les suivre il y a quelques années, c’est alors au moment de la parution de leur première BD, ONIBI. Je l’ai lue fin 2016. Onibi est une histoire, le voyage initiatique de deux français dans un Japon rural et mystérieux …. dans la région de Niigata.

Le monde de Facebook est vraiment petit, je commence à les suivre. Peut être que c’est à ce moment que Cécile et Olivier commencent à suivre ce blog. Ils nous font l’honneur de likes et de commentaires!

Un peu plus tard je leur commande une petite lithographie en vente sur leur site. C’est la litho d’un jizo, petite statue bouddhiste. Depuis, la litho m’accompagne tous les jours au travail, que ce soit dans mon petit bureau ‘le plus petit bureau du monde‘ ou bien dans la maison de Madame M.

Le jizô fait par Atelier Sentô trône dans notre tokonoma. (La belle céramique n’est pas Japonaise, elle date de cent ans et vient de mon village des Charentes, non loin de Surgères)

La Fête des Ombres vient de sortir: c’est le premier tome de la dernière BD d’atelier sentô.

En voilà une couverture qu’elle est belle ! (photographié devant une petite maison faite par S.)

C’est un véritable régal. L’histoire se laisse développer, on découvre les éléments narratifs un à un: C’est très bien construit. Il y a du suspense ! Du mystère ! De la poésie!

Les couleurs sont formidables. Il y a beaucoup de douceur dans les dessins.

Le tome 1 se passe en automne et en hiver; dans la campagne japonaise.Chaque case est un festin pour le neuneuil.

Il y a des clins d’oeil tout à fait irrésistibles.

Comment ils ont pu saisir et restituer les sensations de la vie à la campagne au Japon, c’est assez incroyable.

L’année dernière, en septembre, Atelier Sentô m’a contacté: ‘comment dessiner l’intérieur d’un keitora?’ (petit camion que l’on voit partout dans la campagne au Japon) … Je suis devenu technical advisor , dis je à alors mon épouse, en bombant le torse … j’ai envoyé alors quelques photos de mon keitora …. que vous pourrez retrouver, dessinées dans La Fête des Ombres …. ha ha

Quelle joie d’avoir pû apporter un grain de sable à cet édifice … et d’être mentionné dans les remerciements à la fin du book…. !

Décidement gràce à ce blog nous faisons de belles rencontres.

Allez y! Faites chauffer les cartes bleues ! Il y en aura pas pour tout le monde !

J’ai montré la Fête des Ombres à mon ami S.: quelle est sa réaction? Est ce que la vie à la campagne au Japon est bien représentée ? Que pense t il des dessins ?

S. a tout de suite réagi à l’authenticité des dessins. La justesse des dessins des maisons. Tous les détails.

En page 24 il s’exclame c’est exactement comme ça que l’on épluche les kakis ici!!! En effet on ne découpe pas les fruits de la même façon d’un pays l’autre …

Il souligne l’exactitude du détail des tenons dessinés sur l’escalier en bois, en page 36.

En page 53 il tilte encore en disant qu’autrefois la salles de bains chez lui était exactement comme dans le dessin… à part que chez lui le couvercle de la baignoire était carré ….

C’est dingue comme soudainement tout est si proche … Atelier Sentô c’est des artistes…

Je suis allé montrer la fête des ombres à mon ami S. Il admire tous les détails et la beauté des dessins et des couleurs.
Ah! Ils ont dessiné les tenons de l’escalier !! C’est fou !! dit il.
Ah … Que ce camion parait confortable ….

J’ai montré le livre aussi à monsieur K qui lui aussi a immédiatement réagi sur cette magnifique salle de bains. C’était comme ça chez mon grand père dit il.

Le livre est très bien fait … c’est de la belle ouvrage… regardez ce clin d’oeil, avec les kakis; épluchés et mis à sécher sous le code barre …. C’est pas beau ça ???

Lu et approuvé par Wakame Tamago !!!! Dans son camion !!!

Progrès de la BD Histoires Naturelles

Histoires Naturelles est un nouveau de projet de BD inspiré de notre vie à la campagne ici au Japon, dans notre village. Comment nous avons décidé de quitter Tokyo et de commencer une nouvelle vie à la campagne. Comment nous avons trouvé notre maison, fait les travaux etc … Et puis toutes nos découvertes … dans le village … la forêt … les animaux … les voisins … la nature … les nouveaux amis que nous avons rencontrés etc.

Ça n’est pas ma première BD, j’ai également écrit Tout Ira Bien, une fable politique post accident nucléaire.

Je fais tout à l’ordinateur (PC), avec le software CLIP STUDIO PAINT et une tablette Wacom.

Écrire une BD, en tant qu’amateur est un travail de longue haleine. L’idée est venue en 2015 lors de la découverte d’un squelette de chevreuil dans notre montagne. Mais c’est en 2017 que je finalise une bonne partie du scénario et des brouillons.

Aujourd’hui on est en octobre 2018 et 27 pages sont dessinées. Je suis à peu près à la moitié.

J’ai eu de longues périodes d’arrêt!: blocage au niveau du scénario ou du dessin, ou bien trop chaud l’été, ou encore trop de boulot par ailleurs et quand je suis trop fatigué ou stressé je me lance dans des parties de jeu vidéo qui me bouffent les soirées …

La depuis septembre je suis dans une bonne période et j’arrive à passer une heure et demie chaque jour, le soir, sur la BD …

Le brouillon tel qu’il était en mars 2017

 

hn-high-level

Depuis, j’ai pas mal progressé. Les pages colorées sont complètes à 95 pour cents. J’ai fait les dessins jusqu’à la page 28. Si tout tient en 62 pages …

hn high level 10 2018.PNG

Voici le détail du progrès …

Excel HN BD Progress.PNG

Sur ce blog j’ai publié quelques pages déjà… Les voici:

 

La page 1 avec le métro boulot dodo à Tokyo.

Wakame Tamago_HN 001

La page 2 ou comment on décide de partir vivre à la campagne.

Wakame Tamago_002

La page 3 où l’on part chercher une maison à la campagne. Cette page a depuis été modifiée !

Wakame Tamago_002

La page 11 sur notre voisine Madame ‘Riki’. Depuis elle est décédée et j’ai racheté sa maison.

Wakame Tamago_011

Voilà ! Quoi qu’il en soit, pouvoir travailler sur un sujet créatif, où l’on peut donner libre cours à la fantaisie, faire des petits dessins avec des jolies couleurs, fait beaucoup de bien.