Catégorie: bricolage

Gros progrès sur le mur

J’ai dû mal comprendre au sujet de la moquette qu’Emmanuel notre président souhaite refaire pour trois cent mille roros, est-ce la moquette de la salle des fêtes de l’Élysée ou celle de Brigitte ?

Dans la liste de mes projets en cours et futurs il y avait ‘Rehausser la berge de la rivière le long de la maison de madame M, pour mieux la protéger d’inondations possibles. Pierres et béton.’

Voilà c’est fait. je ne sais pas si c’est fini vraiment car il y aura des petites retouches à faire, mais, le mur le long de la rivière est effectivement refait et rehaussé. Les pierres en haut étaient simplement posées sur des sacs en plastique emplis de terre. J’ai tout retiré, posé des pierres plus grosses, les plus grosses possible; et consolidé le tout avec béton et mortier.

La clef pour réussir ce projet c’était 1- ne pas se détruire le dos 2- utiliser une bétonneuse, empruntée auprès d’un ami.

J’ai également continué en montant un parapet le long de la terrasse de la maison de madame M, qui surplombe la rivière. Haut de 30 cm c’est pour éviter les inondations mais aussi:

-évider les chutes accidentelles, d’enfants ou d’adultes îvres. A un endroit la chute d’une personne se ferait sur trois mètres et pourrait endommager la roche en bas qui forme le lit de la rivière. Safety first. 安全第一

-et faire une sorte de banc en pierre, où l’on peut s’asseoir et observer tranquillement la rivière qui s’écoule juste en bas, et y picoler et/ou bouquiner tranquillement. (les joies simples).

Parce que la maison de Mme M c’est un peu comme chez nous, le meilleur endroit de la maison, c’est le jardin, quand on est dehors.

assis sur le parapet on a vue directe sur la rivière. c’est formidable.

Pour faire le parapet j’ai utilisé des pierres assez énormes. Certaines doivent faire facilement 60 kilos si c’est pas plus. Je les ai prises de la rivière, en les faisant rouler. 

Il faut que ce soit du costaud, et puis ces grosses pierres sont vraiment belles. Et pouvoir en rassembler quelques unes ainsi fut un vrai plaisir.

Pour consolider le tout j’ai également coulé du béton derrière les pierres .


Il est toujours bon d’ajouter un peu de fantaisie. J’ai installé trois pieux métalliques sous les pierres. Ils sortent du côté de la rivière:

-ils serviront d’appui pour descendre directement de la cour dans la rivière

-je pourrai même y fixer une planche pour y faire un banc.


Publicités

C’est si rapide (le mur)

Ce projet de mur le long de la maison et de la rivière … déjà fini ? C’est si rapide. La bétonneuse a bien aidé. Et j’ai bien pougné ce week end !

J’aurais pu continuer et aller encore un peu plus haut … mais je vais m’arrêter là; au moins pour le moment.

La semaine dernière

Et aujourd’hui

La semaine dernière, quand je m’activais à porter des pierres, une voisine est venue me voir et m’a dit:

‘Toi tu n’es pas comme Carlos Ghosn’ あなたはゴーンさんと違う

Tout est dit.

Les gilets jaunes

J’ai bien compris que, pour moi Français vivant à l’étranger au Japon, il vaut mieux, pour garder le moral, ne pas trop lire les niouzes de France. Parcourir lefigaro.fr ou bien lemonde.fr, c’est la déprime assurée!

Il est pas contre impossible, avec le Net, Fessebouc et autre, d’être hermétiquement déconnecté des événements. Donc je n’ai pas pu échapper à ces images des manifs de gilets jaunes.

Ici au Japon où les gens ne se manifestent pas…. Les plus grandes manifs ici, anti nucléaires par exemple, ne rassemblent guère que quelques dizaines de milliers de personnes, au grand maximum! c’est rien quoi …. Donc les mobilisation massives en France, cela fait toujours un grand contraste avec ce que l’on ne voit pas ici.

Je crois comprendre que ce mouve des gilets jaunes est une réaction à une augmentation des taxes sur les carburants ? (mais dites moi svp si je me trompe). Voila une mesure fiscale qui affecte tout le monde et en particulier les PME, les artisans et les foyers modestes. C’est malin! Mais, comme les fortunes sont placées off shore dans les paradis fiscaux … on ne peut prendre l’argent que là où il est.

Vu que la France est en faillite il n’y aucun doute sur le fait que, tant qu’il y aura soixante milions de zouaves à se faire pomper … l’Etat continuera … à pomper leur pognon…  Et rassurez-vous au Japon c’est pareil, avec cent vingt six milions de gugusses à pomper, c’est exactement pareil!

Une population nombreuse et relativement riche (c’est à dire pas dans la misère absolue) c’est comme le pétrole … c’est une source de revenu garantie pour l’Etat qui n’a qu’à se servir … pas besoin d’utiliser sa tête et d’établir une stratégie de développement …pas besoin d’être intelligent… suffit d’augmenter les impôts.

On voit bien à l’opposé les pays qui ne disposent pas d’une masse illimitée de vaches contribuables … par exemple Danemark … Suisse … Singapour … et bien ces États sont obligés de réfléchir et de définir une réelle stratégie pour leur développement. Une population de six millions comme à Singapour ne peut pas suffire à nourrir les appareils de l’État via l’impôt ….

Les gilets jaunes ne changeront rien, ce n’est qu’une jacquerie et ça passera, et il en aura d’autres après comme il y en a eu avant. C’est foutu, c’est tout. Comme ici, sauf qu’ici au Japon, les gens ne sortent pas dans la rue … ils pougnent, et ne se posent même pas de question. Il savent rester les Zen les Japonais ! 🙂

Je ne me demande pas kesskiestlemieuh.

Au sujet des impôts. J’utilise pour refaire le mur le vieux seau de l’ancien propriétaire de notre maison. Il est bien cabossé mais on distingue cette calligraphie:

昭和30年

納税完納賞

« 1955: prix de récompense pour le paiement complet des impôts »



(Re)Faire le mur

Un petit jeu de mot.

Refaire le mur de pierres qui longe la maison de Mme M et la protège de la rivière est un petit projet qui me permet d’évacuer le stress du boulot.

Je fais le mur et ainsi m’évade 😛

Je viens de finir la première ligne de pierres. Pour faire le mortier j’emprunte la bétonneuse du voisin. Je coulerai du béton derrière les pierres, pour renforcer le tout. Un procédé que Scott Nearing décrit dans The Good Life. C’est comme cela qu’il s’est construit ses maisons. Faut que ce soit du solide. Histoire que le tout résiste à la rivière lors des typhons et des grandes pluies.

Manipuler ces grosses pierres se fait au coût d’un effort physique important. Mais on observe que les pierres; en bas, plus près de la base du mur, sont encore deux à trois fois plus volumineuses. Décidément les anciens avaient la pèche.

Encore un projet de longue haleine mais j’aime ces projets qui s’étalent sur plusieurs semaines. Cela laisse le temps d’observer, de réfléchir comment on va s’y prendre … bref; d’apprendre.

On voit bien que le mur à ce niveau est bas. Il y a certes des parpaings mais je ne sais pas si cela tiendrait. Et puis c’est moche.


Voila la première ligne est faite … cela a pris 8 heures à peu près…

Des brouettes bien françaises

Mes trois brouettes avaient elles aussi après le pied-de-biche besoin d’une cure de jouvence.

Pourquoi trois brouettes ?

  • La première je l’ai achetée lors de notre installation dans notre village il y a 6 ans.
  • La deuxième je l’ai trouvée dans les poubelles. Je n’hésite pas à faire les poubelles.
  • La troisième appartenait à madame M et je l’ai achetée avec sa maison.

Chaque brouette méritait bien sa propre couleur, et pourquoi pas donc refaire dans le tricolore ?

 

IMG_1990

 

Voila l’ancienne brouette de madame M …

IMG_2072

 

Et celle-ci, dénichée dans les poubelles il y a quelques années.

IMG_1989

 

IMG_1991

IMG_2125IMG_2115

Chercher du gravier

Que faire un samedi d’octobre lorsqu’il fait un temps magnifique.

Aller chercher du gravier!

Je veux étendre du gravier là où nous garons la voiture, et puis aussi je veux poser un tuyau entre les deux anciennes rizières qui forment notre jardin pour mieux faire s’évacuer l’eau des pluies. Je poserai du gravier pour stabiliser et cacher le tuyau.

Mon ami S a un nouveau camion, un Mitsubishi Fuso, flambant neuf. Il va m’aider à aller chercher du gravier. Plus facile avec un camion de trois tonnes qu’avec mon petit camion keitora où l’on peut charger jusqu’à 350 kg.

gravier IMG_2051

J’achète deux canettes de café pour la route. … il me passe une cigarette (il roule son tabac maintenant, le coût à la cigarette revient à la moitié des cigarettes normales), et c’est parti pour un tour. C’est un moment tout à fait génial, dans ce beau camion on doit être les deux hommes les plus heureux du monde, manque que le violon de Grapelli avec la musique des Valseuses.

 

On va à quinze kilomètres trouver une caillouterie … comment dit on en Français ?

Là un énorme engin vient déverser en une fois, trois tonnes de gravier oh yeah dans la benne. Le conducteur d’engin nous fait de beaux sourires, c’est un jeune, le jeune le plus heureux du monde c’est sûr, avec un engin pareil!

gravier IMG_2057

Les hommes quelque soit leur âge aiment les gros jouets. Regardez les militaires comme ils ont heureux avec leurs gros tanks et les porte-avion … pareil …

Il fait beau temps et du camion qu’est ce qu’on voit bien la route. Magnifico.

gravier IMG_2058

Avant de verser le gravier pour la place de la voiture, on retire des grosses pierres. Le pied-de-biche tricolore bleu blanc rouge est ici encore bien utile en plus d’être magnifique…

gravier IMG_2065

 

 

Un pied-de-biche bien français

Mon pied-de-biche

Quelle belle expression ! en Japonais on dit simplement barre (バール) bien qu’il y ait aussi ce mot: 鉄梃(かなてこ) kanatéko. En américain on dit crowbar et dans certaines régions comme l’Angleterre ou l’Australie on utiliserait ce terme de pied de cochon pig foot.

Eh bien ici il est clair que le terme Français se distingue par son élégance. (En Espagnol c’est pie de cabra soit pied de chèvre). J’aurais dû apprendre le Russe.

Mon pied-de-biche, à force de creuser des trous et déloger de grosses pierres, montre quelques signes de fatigue.

IMG_1912

Neuf il était pas mal; bicolore vert orange.

Après six ans de service est venu le moment de lui refaire une beauté.

Et pourquoi pas donc le repeindre en bleu blanc rouge, comme le drapeau.

 

IMG_1913

D’abord une bonne couche de blanc.

IMG_1918

 

IMG_1932

 

Ça jette !

IMG_1944

 

La liste des projets en cours et futurs

La liste des projets en cours et futurs continue de s’allonger alors que, l’été fini, les journées vont raccourcir.

  • Continuer la Bande dessinée ‘Histoires Naturelles‘. Je fais une pause depuis Mai. Encore 40 ou 50 pages à faire. 20 sont déjà faites.

Wakame Tamago_011

  • Essayer de vendre sur le Net une partie des porcelaines de madame M. En particulier, voir, pour chaque lot possible, le poids et les dimensions incluant l’emballage pour estimer les frais d’envoi.

IMG_1047

  • Rehausser la berge de la rivière le long de la maison de madame M, pour mieux la protéger d’inondations possibles. Pierres et béton.

berge maison IMG_1757.JPG

  • Faire quelques meubles, une table, deux bancs; pour la maison de madame M. Pour celà je pourrai utiliser les cryptomères que la fille de madame M a fait couper au mois de mai dans une de ses forêts.
  • Y installer de nouveaux rideaux.
  • Réparer une partie d’un mur extérieur, fortement endommagé par les zanimaux.
  • Décider du prix de location de cette maison, pour le week end ou la semaine. et faire une page web pour cela. Ce serait pour les lecteurs du blog; en exclu, pour rester entre amis!
  • Faire un nouveau meuble pour l’entrée de la maison principale; refaire aussi l’arbre à chat.
  • Construire dans la montagne une plateforme surélevée pour y faire la sieste et admirer la forêt. Une dizaine de cryptomères ont été coupés cet hiver, on attend qu’ils sèchent un peu. La plateforme fera deux mètres sur trois, à deux mètres de hauteur. Comme j’ai un peu le vertige, ce sera un projet passionnant.

cryptos coupes IMG_0578

  • Dans la montagne, cet hiver, planter les momijis, les ginkos, les kakis qui sont en ‘pépinière’ dans le jardin.

Qui a dit que l’on s’ennuie à la campagne ?

 

Ranger la grange et les objets d’autrefois

Le rangement de la grange de madame M a bien progressé depuis les derniers articles.

Ah oui on a fait changer toute l’électricité. Certaines connexions, faites avec deux fils séparés dataient trop et constituaient un danger d’incendie trop élevé pour être ignoré.

Il y a quelques semaines encore un vrai capharnaüm, la grange de madame M est quasiment dégagée maintenant.

BEFORE

DSC_2652

AFTER

DSC_2795.JPG

Je me suis bien étalé sur les porcelaines, mais d’autre objets anciens, comme égrainés par un petit poucet d’autrefois sur son chemin, guident notre imagination vers la vie dans le village d’il y a soixante ans, ou plus…

DSC_2799.JPG

Je garde les objets les plus anciens; en un ou deux exemplaires. Pour les ranger je transforme une vieille échelle en étagères.

 

Ha ! voila une chose universelle, que vous trouverez dans n’importe quelle maison ancienne au Japon. Chaque maison avait sa paire de pierres à moudre.

DSC_2818.JPG

Pierre à moudre 石臼

Ici, on retrouve le caractère organisé de madame M, les deux pierres sont toujours ensemble, et il y a même encore la poignée en bois pour tourner la pierre. Comme si quelqu’un l’avait utilisée la veille pour moudre du sarrasin ou des graines de soja ….

DSC_2817.JPG

 

Ces vieilles gamelles allaient sur le okudo san, le foyer de l’ancienne cuisine. On y faisait cuire le riz et autres mets . Il y avait aussi des couvercles en bois, en mauvais état; je les ai offerts à notre poêle à bois Calcifer. Il a bien aimé. Du bois bien sec.

DSC_2898.JPG

 

Ici deux fers à repasser …

DSC_2874.JPG

Là ce sont des mesures. des masu, ici pour mesurer le saké ou autres liquides. Le petit masu correspond à un ‘Gou’, soit 180.39 ml. Le grand masu à cinq gous.

DSC_2871.JPG

 

Celle-ci pour mesurer les grains. L’unité de mesure est ici 18 litres, cela correspond à l’ancienne mesure, qui se nommait to et qui correspondait à 18.039 litres (soit cent gous). Comme quoi les anciens usages survivent aux changements d’unité qui accompagnent la modernisation … la standardisation  …

gou 合

to 斗

DSC_2803.JPG

Une calculette

DSC_2870.JPG

Un grand bol strié, pour y écraser des graines ou des yamaimos (igname).

DSC_2895.JPG

De très jolis paniers. Vous voyez, dans toutes ces vieilles affaires, tout est fait de matériaux naturels et nobles. C’est magnifique tous ces anciens objets. C’était avant l’invasion du plastique. La planète en crève, du plastique. Merde au plastique.

DSC_2808.JPG

 

 

Quelques outils pour aller travailler en montagne dans les forêts

DSC_2877.JPG

 

Voilà donc la grange rangée.

Il reste aussi des bouteilles emplies d’huile ou d’essence, faudra trouver moyen à s’en débarrasser d’une façon clean.

 

Réparer une hache

Il y avait une petite tête de hache, toute rouillée et bien misérable, dans un débarras de la maison de madame M.

IMG_1320

Je doute qu’elle s’en soit servi, mais ce doit être un préjugé de macho, car comment savoir en vérité.

Si ONO おの 斧 signifie la hache en général, il semble qu’ici au moins on nomme YOKI よき les haches de petite taille.

La tête de la hache est vraiment rouillée.

IMG_1322

Mais on distingue les marques typiques du mayoké (pour faire chasser les esprits); des trois et des quatre traits gravés de chaque côté de la lame.

C’est donc une hache à utiliser en forêt dans la montagne (ça n’est pas truc que l’on utilise simplement à la maison).

On distingue aussi deux caractères; Kawanishi. 川西 Ce devait être le nom du forgeron du coin. Je vais essayer de vérifier auprès des anciens du village. A ma connaissance il n’y avait pas de forgeron dans la vallée, ce Kawanishi devait être dans la ville voisine ? Mystère et bouledegomme.

L’idée me vient de restaurer et remettre en état cet outil.

Le métal reprend de son éclat, après un long passage au papier de verre.

IMG_1323.JPG

La lame est bien endommagée j’essaye de la reprendre en la travaillant sur une pierre à affûter. Voila un travail bien agréable pour une fin de journée.

IMG_1326

Ca commence quand même à prendre forme.

Ensuite ajouter un manche, pour cela j’utilise le manche d’un vieil outil de madame M encore … et le tour est joué!

IMG_1334

IMG_1329IMG_1333