Tagué: retour sur terre

La sagesse des villageois se transforme en pépites d’or

Article connexe en Japonais ici

Je me suis fait tant de nouveaux amis et de nouvelles connaissances depuis notre installation au village.

Certes quand je me balade dans la vallée à pinces ou à vélo je salue tout le monde, et j’en profite souvent pour discuter un peu. C’est toujours l’occasion de me renseigner sur la vie au village autrefois, comment les gens jardinent etc …

Et puis aussi je suis souvent fourré dans l’atelier de mon ami Saki chan où les promeneurs eux aussi viennent faire une pause et taper la discute; que des occasions d’apprendre et de me renseigner.

Sans oublier de dire que la plupart des gens que je rencontre sont plus âgés, presque tous sont à la retraite (les jeunes eux pendant ce temps travaillent).

Et donc ainsi je peux profiter de la sagesse accumulée des « anciens », des ainés.

Pour moi leurs paroles, les histoires qu’ils me racontent, ce sont comme des pépites d’or, des petits morceaux précieux de connaissance.

Je marche sur leurs pas, et je ramasse les pépites pour les mettre dans ma besace….

Et de tout cela, j’en fais un dessin.

Tous les personnages dans le dessin sont « réels ».

1 Monsieur O, qui chasse chevreuils et sangliers avec style et compassion

2 Monsieur I, sensei de shakuhachi, la flûte traditionnelle en bambou

3 Mister F, grand connoisseur de littérature et de musique et qui partout où il va transporte un piano avec lui.

4 Un autre Mister F, un grand sage, qui a le talent d’arrondir les choses et de les rendre plus simples

5 Saki chan que vous connaissez déjà, si vous suivez le blog ou avez lu ma bande dessinée

6 Le prêtre bouddhiste du village; également amateur de rock punk

7 Monsieur K, qui a vraiment tous les talents et réussit tout ce qu’il entreprend (sport, construction, pizza, musique)

8 Madame E (elle est ausssi dans ma bande dessinée) qui est si gentille, et aime beaucoup les chats et les animaux

9 Madame T (elle est ausssi dans ma bande dessinée) dont l’humour noir me surprend toujours.

Un nouveau projet pour 2013: « Open Garage »

article connexe en Japonais https://wakametamago.wordpress.com/2023/01/11/%e3%82%aa%e3%83%bc%e3%83%97%e3%83%b3%e3%82%ac%e3%83%ac%e3%83%bc%e3%82%b8%e8%a8%88%e7%94%bb%e5%a7%8b%e5%8b%95%ef%bc%81%ef%bc%81/

Un projet auquel je pense pour cette année c’est arranger le rez-de-chaussée du hangar de « la maison de madame M »

J’ai acheté la maison il y a quatre ans et depuis j’y ai installé mon bureau, et tout un espace où je gère la logistique des envois de mes bande dessinées. Mais je n’ai pas touché à … la grange ?

Je ne vois pas trop comment nommer en français ce petit bâtiment avec un étage. Le rez de chaussée était autrefois pour garder mobylette et motoculteur. La petite pièce à tatami au premier étage était la chambre de la fille des anciens habitants.

En Japonais je dis 倉庫、 donc pourquoi pas hangar en Français….

L’idée donc c’est nettoyer et arranger le rez-de-chaussée de cette petite bâtisse, lequel consiste de deux pièces, une qui fait 3 mètres sur 4, la deuxième faisant 4x4m.

Et que faire ?

Un petit espace, ouvert grâce à ses nombreuses fenêtres et portes sur la rivière et les montagnes autour, où j’exposerai mes productions artistiques, dessins extraits de mes bande dessinées, et dessins tout court comme les dessin de style ukiyoé que je fais depuis peu.

J’ouvrirai cet espace un week-end, tous les 2 ou 3 mois.

Quelques visiteurs viendraient; curieux de voir ce que je fabrique peut être et nous passerions un moment à faire connaissance et à discuter.

Autant dire que je n’ai JAMAIS fait ce genre de chose, et c’est une raison de plus d’essayer. C’est donc la prochaine étape du développement du projet wakamé tamago….

Au fond le but c’est d’expérimenter, et faire des connaissances; créer la chance de nouvelles amitiés est un but qui suffit à justifier le temps que je vais passer à ça.

Comment nommer ce lieu d’échange et de découvertes ? Ce sera オープンガレージ; soit le ‘garage ouvert’. ガレージ Garage c’est dans l’air du temps, c’est un terme à la mode ici au Japon.

Je vous tiens au courant !

L’homme sur la Lune et tout ce que l’on ne sait pas

En Shôwa 44, c’est à dire en 1969, les astronautes de la NASA ont mis le pied sur la Lune.

月面着陸

Ils n’ont pas du tout remarqué une colonie d’escargots galactiques qui s’y étaient installée, pour réaliser des expériences scientifiques (faire pousser des laitues sur la Lune), à quelques cratères de là.

Mais les escargots galactiques, malgré leur supériorité technologique n’ont pas remarqué non plus la présence des astronautes américains, à quelques cratères de là.

Peut être que l’on passe constamment à côté de quelque chose …

En tout cas il y a tant de choses que l’on ignore ! tant de choses à apprendre !

Merci pour 2022

2022 a été une année bien emplie et très riche pour nous, dans le désordre:

Pas eu de problème de santé, la famille et les amis ont tous été OK. C’est déjà un gros accomplissement, que de « tenir une année de plus ». J’espère que cela en a été de même pour vous et vos proches.

Notre fils a fêté ses 18 ans, sacré milestone. En 2023, il quittera la maison pour entamer si tout va bien ses études universitaires.

On a fait de belles récoltes dans le jardin, et les tomates aubergines brocolis haricots cacahouètes etc ont été une source nutritive saine et naturelle.

On a tous les trois attrapé le corona, ou disons plutôt qu’il nous a rattrapés, et il valait mieux l’avoir en décembre, avant les tests de fin d’étude de lycée de notre fils, en janvier.

Côté boulot j’ai enfin eu une promotion et cela m’a retiré un poids … Depuis quelques années déjà je me demandais si jamais je n’aurais l’opportunité de devenir directeur. C’est maintenant chose faite, une pierre retirée du chemin. Peut être que j’écrirai la dessus.

Côté Bande Dessinée j’ai fait de nombreuses rencontres avec vous via les emails et les lettres, j’ai même rencontré Martin il y a 10 jours !! Martin qui est passsé dans la ville voisine de Tatsuno.

C’était vraiment une belle expérience ces rencontres virtuelles et tous les messages !! Et merci pour les délicieux fromages !! Grâce à vous j’ai atteint les objectifs de « volume » de BD que je m’étais fixés!! Soit 500 copies. Versions Française et Japonaise confondues.

La version japonaise a eu aussi un impact formidable; et a donné lieu à de très belles rencontres. Sans parler d’un passage à la TV, d’une exposition dans une galerie etc … Que de choses chouettes qui m’ont fait sortir de mes sentiers battus. Ah oui et j’ai aussi commencé un blog en Japonais.

Faire des BD c’est pour raconter des histoires, au départ, mais au final c’est pour rencontrer des gens et créer des liens. Par exemple cette voisine que je ne connaissais que de vue et qui est venue les larmes aux yeux me remercier d’avoir fait la BD! Vous pouvez imaginer ??

Il y a eu beaucoup de moments comme cela et c’est vraiment quelque chose que je n’aurais jamais imaginé. Terrain inconnu.

Donc une année vraiment riche.

Je tiens vraiment à vous remercier de continuer à suivre le blog et à y participer avec vos commentaires.

Je vous adresse tous mes meilleurs vœux de santé et de bien être pour 2023!!

Préparation d’un hachis parmentier pour le diner du 31 décembre; livraison express en camion rouge à mon ami Saki chan

Au temple du village; préparation d’une petite fête pour le passage à la nouvelle année

Nouveau Projet de dessins…

Article du blog Japonais ici

Il y a un an je finissais ma Bande Dessinée Retour Sur Terre. Depuis ça a été une véritable aventure avec toutes les rencontres faites avec les lecteurs et lectrices d’Europe et du Canada et avec la version japonaise tous les lecteurs et lectrices au Japon. C’est vraiment chouette.

J’ai récemment eu l’idée de commencer un nouveau projet de dessin. Un peu différent d’une bande dessinée, plutôt, des dessins dans le style des estampes japonaises d’autrefois, les uki yo é s, et d’essayer de traiter plusieurs thèmes …

Je fais un tour d’essai avec ce dessin, histoire de tester le concept et de voir ce que ça peut donner. L’idée est liée au travail, et le rythme du métro boulot dodo.

C’est une locomotive en modèle réduit qui tourne en rond sur son modèle, et du lundi au vendredi traverse un long tunnel, pour en sortir le samedi et le dimanche et hop c’est tellement court c’est le moment de refaire un nouveau tour !

Les montagnes (du tunnel) représentent chacune un jour de la semaine en Japonais (et en Français), avec la succession de la Lune (lundi), du Feu (Mars – mardi), de l’eau (Mercure – mercredi), du bois (Jupiter – jeudi), et de l’or (Vénus – vendredi).

A la façon des ukiyoés, la palette des couleurs est limitée. J’utilise des couleurs échantillonnées sur de vraies ukiyoés pour me rapprocher le plus possible…

Le tout est fait sur PC, avec un logiciel japonais « clip studio », j’ai utilisé ce même logiciel pour mes deux dernières bande dessinées.

Pour l’occasion j’ai enregistré la vidéo et fait une petite vidéo youtube qui montre le processus du dessin.

La vidéo est ici: https://youtu.be/p7QYsx67vGc

Tout est dans les détails … par exemple … l’entrée du tunnel:

« Faisons des efforts cette semaine »

Et la sortie du tunnel:

« Ah vous avez bien travaillé »

Je tombe facilement dans le piège du sombre; et il fallait dans le dessin indiquer la solution, une échappée.

Certes le petit oiseau représente la liberté. Il fait pendant au chat qui comme moi salarié dans ma boite; grassement payé préfère à la liberté le plaisir de ronronner au chaud dans mon bureau ….

mais aussi le dessin en bulle du train que l’on peut aussi décider de faire dérailler:

Vidéo: Saki chan répond à vos questions

Dans l’article où je présentais la troisième vidéo de nos réunions du lundi matin avec Saki chan, je vous avais invité(e)s à lui poser vos questions, via un formulaire dans l’article.

Voici la vidéo où Saki chan répond à vos questions.

  • Première question as-tu pensé vivre en ville ?
  • 2e question portes-tu un haramaki ?
  • 3e question comment as-tu décidé de devenir charpentier ?
  • 4e question quelle saison préfères-tu ?

Depuis, j’ai reçu une autre question, sur ce qu’il pense du plastique, je la lui poserai la prochaine fois !

C’était très sympa que vous posiez ainsi vos questions à Saki chan; merci beaucoup d’avoir participé. J’aime beaucoup ce côté collaboratif.

Il y avait une autre question sur ses souvenirs à l’école mais il a répondu qu’il n’y avait rien de particulier et donc j’ai coupé le passage au montage ….

Si vous avez d’autres questions que vous souhaiteriez poser, n’hésitez pas. Le formulaire dans l’article précédent est toujours actif …

Vidéo: La réunion du lundi — numéro 3

Chaque lundi matin je vais retrouver Sakichan dans son atelier. J’apporte du café et on discute une petite heure. Souvent de 7 à 8 heures. Après, chacun va à son travail.

Cette fois-ci on parle de choses diverses. On aborde différents sujets. Mais comme fil conducteur; il y a deux questions de ma tante Françoise, en France:

-Qu’est-ce-qui est important pour l’éducation des enfants ?

-Quelle image Saki chan avait-il des étrangers et des Français, avant mon arrivée au village …

Mais comme vous pourrez le constater il nous est difficile de rester trop sérieux, et nous passons vraiment un très bon moment!!

PENSEZ A ACTIVER LES SOUS TITRES

Sinon je garde une liste de questions, que vous pouvez poser à Sakichan -ou même à moi d’ailleurs, pour les prochains épisodes:

Je mets la liste à jour à mesure que vous envoyez des questions !!

Une question de Cyril:Yoroshikuonegaishimasu à Saki-chan. Est-ce que Saki-Chan utilise un haramaki? Si oui est-ce qu’il y met des choses (portefeuille, briquet)? Est-ce qu’il utilise des « bottes » en tissu avec semelle en caoutchouc et gros doigt de pied séparé?

Une question de Brigitte: l’école c’était comment dans la vallée autrefois ?

Une Question de Pierre : Qu’est-ce qui a poussé Saki-chan a devenir charpentier? Comment s’est passé son apprentissage du métier?

Une Question de Pierre P: Bonjour wakame, Bonjour Saki-chan,
Autrefois mon grand-père allait, à l’automne, ramasser les feuilles des fayards, pour constituer sa paillasse, son matelas.
Il remplissait un grand sac de en toile, il pouvait y dormir ! sur ce matelas de feuilles, pendant tout l’hiver !
Quelles sont les pratiques surprenantes dans la vallée et au village, du quotidien et qui n’existe plus ? et dont se rappelle Saki-chan.

Une Question de Janusdot: Bonjour.
J’aimerais savoir ce qui a le plus marqué Saki-chan durant sa jeunesse.
Ce qu’il a retenu de son passage à l’école autrefois dans on village.
Quel est le « déclic » ou forme d’idée en pensées qui lui a fait choisir de se tourner vers le métier de charpentier.
Bonne continuation pour vos échanges en dialogue.
Merci d’avance pour les réponses.

Posez vos questions

Venez le 3 septembre à Nishinomiya!

Avec un voisin du village nous faisons une petite expo dans une galerie à Nishinomiya. J’expose des dessins de ma BD, et mon voisin expose ses aquarelles. Le thème: la vie à la campagne!

L’expo est du 26 août au 3 septembre.

Le 3 septembre, un samedi, je serai à la galerie toute la journée.

Si vous êtes dans le coin venez jeter un coup d’oeil et nous ferons connaissance !!

Adresse de la galerie:

ギャラリーわびすけ / Galerie « wabisuke »

〒663-8113 兵庫県西宮市甲子園口1丁目4−3

663-8113 Nishinomiya Koushien guchi 1-4-3

アクセス: http://bcbweb.bai.ne.jp/waviske/access.html

Photo prise samedi dernier avec le proprio de la galerie. Tous les dessins sont imprimés et prêts à être exposés !!

Allons

L’ancien Premier Ministre S Abe a été assassiné.

Voilà un nouvel événement tragique. Durant la crise du covid j’avais regardé une de ses interventions télévisées. Il était très calme et humble et à chaque question technique d’un journaliste il retournait la question au spécialiste épidémiologiste le prof Omi. J’avais trouvé monsieur Abe tout à fait excellent dans cette intervention. Très professionnel.

Au contraire d’un président français dont j’oublie le nom qui dramatisait la crise sanitaire à fond les manettes et prenait les Français franchement pour de gros bébés.

Quand à la position militariste de monsieur Abé (il y a un meilleur mot pour ça) et sa volonté de changer la constitution Japonaise j’y étais assez opposé avant la crise du covid, mais, depuis, la puissance et l’arrogance de la Chine pop’ est beaucoup plus visible, et le monde a changé: et je pense que le mouvement de l’Histoire lui donne entièrement raison.

Voila un mois que je n’ai rien écrit ici et c’est peut être que je n’avais pas grand chose à dire. On passe beaucoup de temps au travail. On réfléchit et pense sur les études de notre fils qui aura 18 ans cette année et ira l’année prochaine en université. On travaille beaucoup aussi.

Après le travail, on se fait une heure d’exercice.

Avant, j’allais faire une grande balade de deux heures chaque jour et c’était l’occasion de prendre des photos de la vallée et de discuter avec les gars dans leurs champs. Mais j’ai opté pour une activité plus intense, je me suis mis au rameur. J’ai acheté un rameur concept2 si vous connaissez. C’est génial! Mais aussi moins propice à écrire des articles.

Et quand on a du temps on fait du catch up dans le jardin et le champ. Les légumes poussent bien ! Et les mauvaises herbes aussi.

Jusqu’à maintenant il n’a pas encore fait trop chaud.

Un nouveau projet; et je vais commencer à me préparer, c’est une exposition de dessins dans une galerie de Nishinomiya. On fait ça avec un voisin de la vallée qui lui fait des aquarelles. Fin aout.

Une visite inattendue

Hier un petit camion blanc vient s’arrêter devant la maison. Il est 4 heures de l’après midi et nous n’attendons personne.

En descend monsieur Shimizu.

Oh ! il est venu nous voir il y a deux semaines, à l’improviste aussi. Il était venu avec son épouse.

« J’ai entendu parler de vous dans le village et il semble que vous vous intéressiez à notre dialecte local, et je vous apporte quelques documentations à ce sujet ». Nous avait il dit. Comment a t il entendu parler de nous ?? Pour le remercier de sa visite et de ces documents je lui avais offert un exemplaire de ma BD Retour sur terre, en version Japonaise (失われた田舎暮らしを求めて)

Pour cette deuxième visite nous le convions à venir s’asseoir dans le jardin où nous pourrons échanger tranquillement.

Monsieur Shimizu fait très bien pour âge. Il est très alerte, curieux et son esprit est très vif. Il est né nous dit il en 1931, en l’an 6 de l’ère Showa, ce qui lui donne 91 ans.

Il nous montre plusieurs documentations qu’il a éditées sur l’histoire du village et nous raconte des histoires merveilleuses.

  • Une pierre très ancienne sur lesquelles les gens dit on jouaient autrefois.
  • Un rocher énorme qui serait tombé dit on après un tremblement de terre.
  • Et puis ces pierres rondes que j’ai remarquées plusieurs fois en montagne et qui explique t il ont été placées autrefois après une grande bataille au 16è siècle où seraient tombées plusieurs combattants, des samourais! Monsieur Shimizu connait d’ailleurs le nombre exact de ces pierres bien caractéristiques, que l’on peut trouver sur chaque flanc de montagne dans notre vallée.

Ensuite il nous fait parcourir un recueil de notes et d’expressions du patois local. Je note que plusieurs de ces expressions Saki chan mon ami les utilise tout le temps.

Après, il sort de sa sacoche ma BD et nous dit: je l’ai lue trois fois et j’ai quelques questions et remarques. Il a en effet calligraphié ses questions sur un petit bandeau en papier!

Sur la première page, où je dessine à la façon du jeu de l’oie comment je suis allé vivre au Japon, (et comment mon grand père élevait des lapins dans son jardin) il nous raconte comment son père allait chasser des lièvres en montagne. C’était pour permettre aux enfant de prendre des protéine, nous dit-il, c’était peut être pendant ou juste après la guerre …

Il nous dit qu’ils avaient six poules et qu’il chassait les belettes.

Il a beaucoup de remarques comme cela et de souvenirs et tout fait mouche… Ce qui est aussi très amusant c’est qu’il connait de nombreux personnages de la BD; et par exemple la soeur de Saki chan qui y est un personnage principal, a été l’élève à l’école de monsieur Shimizu !

Il a vraiment épluché la BD dans tous les détails et même il nous montre une coquille que nous avons laissée dans le texte japonais, alors que nous avons dû le lire et relire une bonne cinquantaine de fois!

Je suis vraiment très honoré qu’un sacré monsieur comme monsieur Shimizu me lise ainsi trois fois; et très sérieusement.

Il dit son approbation sur la double page où je parle des pauvres cryptomères et nous donne beaucoup de détails sur l’histoire de ces arbres, et puis un autre ancien de la vallée très connu ici; qui avait élu le meilleur élagueur du Japon ! (il est d’ailleurs photographié ici en coupant un arbre, il devait avoir 90 ans aussi…)

Il y a un moment dans la BD où ça diverge vers la fantaisie -les animaux deviennent les personnages principaux- et il dit ah oui ici c’est très drôle !!!

Nous passons un bon moment en compagnie de monsieur Shimizu et il y a une chose que nous retenons: la curiosité intellectuelle, l’amour du savoir et de la connaissance permettent de rester jeune dans la tête.

La prochaine fois que je fais des crêpes j’irai lui en apporter.

Quel plaisir toujours de se faire de nouveaux amis !
Il dit mais alors c’est quoi que tu as mis sur la capsule spatiale ? Ha ? une brouette ?!
Dans la case de ma vie d’employé de bureau à Tokyo il note que lui utilise la souris de l’ordinateur avec la main gauche, et pas la droite comme moi dans le dessin
En référence au fait décrit dans la BD que les femmes et les hommes sont à différentes tables pendant les fêtes, il nous parle de la mixité à l’école; autrefois
Et oui ! Nous nous nous sommes trompé de kanji !