Relire l’Archipel

Je relis l’Archipel du Goulag. Quel livre prenant.

Et cette page magnifique. Qui à mes oneilles sonne comme du Saint François d’Assise.

 

Et possédez le moins de choses possible; de façon à ne pas avoir à trembler pour elles!

N’ayez pas de bottes neuves, pas de chaussures à la mode et pas non plus de costume pure laine; de toute façon, ils seront volés, confisqués, escamotés, échangés, que ce soit dans un wagon de prisonniers, dans un fourgon cellulaire ou lors de l’admission dans une prison de transit. Si vous donnez tout sans combattre, l’humiliation empoisonnera votre cœur. Et si vous résistez, vous vous retrouverez dépouillé et la bouche ensanglantée.

Ne possédez pas! N’ayez rien! nous ont enseigné Bouddha, le Christ, les stoïciens, les cyniques. Pourquoi n’entendons nous pas, nous les avides, ce si simple sermon ? Ne comprendrons nous jamais que c’est en possédant que nous perdons notre âme ?

A la rigueur, laissez un hareng -salé- tiédir dans votre poche en attendant la prison de transit, pour ne pas être obligé à mendier à boire ici. Mais le pain et le sucre que l’on vous a donnés pour deux jours, mangez les en une seule fois. Ainsi personne ne vous les volera. Et vous n’aurez pas de soucis.

Soyez comme les oiseaux du ciel !

En revanche ayez ce qu’il est toujours possible de transporter avec soi: la connaissance des langues, des pays, des hommes. Que votre mémoire soit votre unique sac de voyage.

Retenez tout! Enregistrez tout! Seules ces graines amères auront peut être la chance, un jour ou l’autre,  de lever.

 

Publicités

Minou devant la maison

Les chats sur les toits

Promenade à Tottori

On n’est pas loin de Tottori et de la mer du Japon qui borde cette préfecture. Nous sommes allés y faire un tour il y a quelques mois, pendant les vacances de fin d’année.

Découvert par hasard cette jolie ville, Kurayoshi.

Pour les amateurs de BD, Quartier Lointoin de Taniguchi Jiro se situe dans cette ville et ce quartier même que nous avons visité…

25692629407_980d9b3924_k

Chapeau… pour se garer là; de plus la rue est étroite.

25692648287_4a30b629ae_k

Un bar … super …

25692651327_6756cc6570_k

La notice scotchée sur la porte confirme que le tout est sur le point de s’écrouler.

26691990508_fe62fb5e4f_k

Le chat est vrai.

26691992398_b5e2e8ebd6_k

Le temps dans ce quartier s’est arrêté. Depuis quelque temps; C’est la fin des choses.

26692004598_9b76907820_k

38753036560_bf03965d04_k

Une maison simple et belle.

38753082170_7584b58258_k

On aime bien.

39668044325_8f9990b06f_k

Un karaoké. On doit bien s’y amuser.

39668096485_f13faed6c5_k39668124625_bbbeab2976_k

Il faudrait des fortunes pour entretenir ces vieilles battisses.

39668127025_9d2597707e_k39852558374_7a0f1f7c3b_k

Dans un magasin de porcelaines.

39852562144_da3b774e73_k

Un fabricant de saké.

40563280451_27a21a16e8_k

 

L’espoir retrouvé au bord de la rivière

Une maison que j’aime beaucoup

Faisant écho à cet autre article.

J’aime beaucoup cette maison la. Située au fond de notre vallée. Je vais le faire! Un jour je le ferai! le tour du village avec mon appareil photo et un trépied pour photographier et recenser toutes les maisons du village. Les anciennes et les nouvelles. Toutes. Ce serait un bon projet.

40738507021_ca05911d0b_o.jpg

J’aime beaucoup cette maison parce que différents styles d’y retrouvent. On voit la partie la plus ancienne; avec ce toit imposant et très pentu (à l’origine; toit en chaume, qui nécessite une plus grande inclinaison) et puis, à une époque, ce toit a été raccourci et on y a ajouté une autre construction, avec un premier étage; période de prospérité.

Reconstruction du sanctuaire détruit

Il y a quelques mois déjà, un énorme cryptomère a détruit dans sa chute un sanctuaire shinto dans le village. La photo est assez impressionnante.

26307176179_b3eaedf69e_k

Depuis, tout a été dégagé; et les travaux de (re)construction ont bien avancé.

Je suis allé y faire un tour et le charpentier et un maçon y était affairés. Très sympa le charpentier, on a pu faire connaissance; et il m’a fait visiter le chantier.

 

RECONSTRUCTION JINJA6

Intéressant de noter que la nouvelle construction est différente. On ne fait pas à l’identique. D’ailleurs plus ouvragé et recherché qu’avant.

 

RECONSTRUCTION JINJA5

 

RECONSTRUCTION JINJA4

Cet élément entre les deux poutres, s’appelle; m’explique le charpentier, kaérumata ou les cuisses de la grenouille. 蟇股

RECONSTRUCTION JINJA3

Non seulement le charpentier est très sympathique mais il a aussi un beau camion.

RECONSTRUCTION JINJA1

Pour la construction il a choisi du cyprès hinoki ヒノキ 檜. Le plafond est fait avec du sugi cryptomère すぎ 杉.

RECONSTRUCTION JINJA2

Le charpentier est également bien organisé avec ce système pour réchauffer les canettes de café. Quand j’étais étudiant en Pologne j’utilisais un truc similaire pour chauffer des boites d’épinard.

Je suis vraiment content de savoir que ce sanctuaire est reconstruit, et ce dans les règles de l’art.

Mais ce qui me réjouit aussi, c’est qu’autour du sanctuaire; là où se dressaient les cryptomères qui se sont écroulés; ils ont planté des arbres. Des érables du Japon.

 

Bande Dessinée – Nouvelle Page 2 – Mars 2011

Il y a donc sept ans en mars 2011 ce tremblement de terre et la catastrof nucléaire qui frappaient le Japon. Article à ce sujet.

Ce sont des moments que nous n’oublierons jamais.

Au début je ne voulais pas évoquer ces événements dans ma nouvelle bande dessinée; souhaitant vraiment me focaliser sur notre vie actuelle à la campagne. Mais après réflexion il est clair que ne pas parler de mars 2011 et de ce qui a suivi laisse un point d’interrogation dans notre histoire: comment avons nous décidé de changer de vie, et comment avons nous pu passer à l’acte?

J’ai donc refait la page 2 de la Bande Dessinée il y a quelque temps. Et comme mars 2011 c’était il y a sept ans cette semaine, la voici.

Wakame Tamago_002.jpg

 

Que faire, ma tablette graphique wacom est kaputt

Je n’ai pas beaucoup travaillé sur ma nouvelle BD depuis le mois dernier, trop occupé et distrait par le travail, et en plus, je bute un peu sur la page 20. J’avais plutôt bien avancé jusqu’à la page 19.

Mais hier soir, remotivé par la re re re re re re re re re re re lecture de Tintin au Tibet je m’y remets et fais les décors de cette page 20. J’y décris comment je travaille à la maison le matin, ordinateur et conference calls, et vais ensuite fendre des bûches sous le regard critique de Minou.

Et donc au moment où enfin je m’y remets, …. pfffffft la tablette graphique Wacom que j’utilise depuis maintenant 6 ans se déconnecte de mon PC. En fait son interface USB est cassée.

Photo à l’appui.

wacom casse IMG_0338

Le port USB s’est physiquement déconnecté de la carte électronique. On voit que le port est simplement fixé par une soudure, je me demande c’est si ça, l’obsolescence programmée ? Je ne sais comment les ports USB sont fixés en général mais ce design ne me semble pas solide. Ni durable.

Et dois je donc débourser des dix mille yens pour acheter un remplacement alors que finalement tout marche correctement ? Voila une idée qui m’énerve beaucoup. Il y un outil que j’utilise pour tirer du bois, un tobi, qui m’a été offert par un voisin, et bien il doit avoir cent ans cet outil.

Et ce truc électronique; mal conçu …

 

Je crois que je vais aller m’acheter d’abord un petit fer à souder, et essayer de le réparer. Mais ces connexions si petites requièrent une précision bien au delà de ce que je fais en général. On verra.

La chanson de Brassens stances à un cambrioleur:

Monte-en-l’air, mon ami, que mon bien te profite
Que Mercure te préserve de la prison
Et pas trop de remords, d’ailleurs nous sommes quittes
Après tout ne te dois-je pas une chanson
Moi je leurs dois un article.

Qu’est ce que le luxe…. (café)

On essaye de vivre simplement. De garder les pieds sur terre.

J’aime bien boire du café le matin et depuis notre déménagement à la campagne je commande régulièrement du café à une petite boutique de Tokyo; Mammoth. J’aime beaucoup le mélange qu’ils ont habilement baptisé chocolat … moi qui suis un fou de choco aussi…

cafe dimanche_26335957145_o

Mais cette question me titille: je souhaiterais être  comme un (vieux) sage qui vit dans sa montagne dans la plus grande simplicité (et qui fait du kung fu avec sa tronçonneuse) mais en même temps je me fais livrer du café de Tokyo à 600 kilomètres à l’Est … c’est pas trop un truc de bobo ça ?

Faisons le calcul.

Le mélange chocolat de Mammoth, 500 grammes de café en grains, coûte 2000 Yens.

Pour me faire une belle cafetière, à peu près 800 ml, je mouds 20 grammes de grains.

Donc la poche de 500 grammes va durer 25 journées et ma dose de café revenir à 80 Yens par jour soit 10 Yens par 100ml de caoua.

Si je compare à ces cafés en canette que l’on trouve dans les distributeurs automatiques au Japon … pour 100 ou 120 Yens … ces canettes qui font 180 ml …

Le café en canette est beaucoup plus onéreux; 66 Yens par 100 ml … Six fois plus que mon café. (certes je dilue mon café et augmente le dénominateur, mais c’est comme ça que je le bois)…

Que dire du café de Starbux; où un drip coffee coûte 300 Yens pour 240 ml soit 125 Yens par 100 ml. Douze fois plus!

C’est pas comparable c’est sûr, dans le starbux on paie pour l’emplacement et les dix minutes d’attente, le sourire de la jeune fille a la caisse et le gobelet en papier avec couvercle en plastique…

Ce que j’en retiens cependant, c’est que mon café que je commande de Tokyo est un luxe …  qui est très bon marché … et me fait en fait économiser des sous.

OK. C’est une démarche comptable me direz vous, mais le coût élevé du café de Starbux ou de la canette n’est pas fortuit, et est le produit d’une longue chaîne de valeur:

Les 300 Yens du café Starbux contiennent des $ pour le local, je n’en ai pas besoin, il y a des $ pour le marketing je n’en ai pas besoin, il y a des sous pour payer le CEO, je n’en ai pas besoin, il y a des sous pour la déco et la zizik, je n’en ai pas besoin. Le café de Starbux coûte certainement moins que mes 10 yens au départ, mais avec toutes ces choses dont je n’ai pas besoin, passeque moi je veux seulement boire un café, quitte a me le préparer moi même, ça finit par faire les 125 Yens …

Dans mon calcul je n’ai pas pris en compte le coût du filtre à café mais là je pourrais faire autrefois comme cet oncle Raymond des Pyrénées qui utilisait une vielle chaussette.

C’est lui, Raymond, qui était le vrai vieux qui vivait dans ses champs et la plus grande simplicité. Y a encore du boulot.