Tagué: acheter une montagne au japon

D’autres photos aériennes

Le voisin est repassé avec son drone et a gentiment pris d’autres photos du village.

le drone DJI made in china a du prendre ces photos à 150 mètres de hauteur …

 

DCIM101MEDIADJI_0037.JPG

Ben oui y a que des montagnes … la vallée est ici étroite … Les montagnes sont recouvertes de cryptomères, plantés il y a 40 ou 50 ans …

 

DCIM101MEDIADJI_0033.JPG

 

Ah ! c’est moi le point orange sur la photo 😉 Les arbres alignés en allumettes; c’est notre montagne. Dessous la zone parsemée de points blancs c’est la première terrasse où nous avons planté moults arbres.

C’est assez petit n’est ce pas … c’est pas un ranch au Texas notre truc …

 

DCIM101MEDIADJI_0019.JPG

 

Et notre village encore ….

 

 

Publicités

Retour à la montagne, la mémoire de Minou

Hiver aidant, nous retournons faire un tour dans notre montagne, premier petit tour depuis le printemps.

On glisse dans l’oreille de Minou, yama ni iku ? (on va dans la montagne) ? et toute de suite elle saute sur ses pattes et se met à courir derrière nos pas …. quelle mémoire Minou ! Elle a tout de suite compris.

minou-montagne-panorama

Expérimentation à la tronçonneuse

Dans le gros projet bricolage avec S. nous avons tiré moultes planches du bois descendu de notre montagne. (projet montagne 2.0). J’ai bien compris la complexité de l’opération ainsi que tout le temps et la logistique nécessaires; entre le moment où l’on descend le bois de la montagne et le moment où l’on en obtient des belles planches régulières.

Pour un projet annexe; je suis à la recherche d’un morceau de bois de plus de trois mètres…. y en a pas à la maison … pas du tout envie d’aller en acheter au castorama du coin, ce serait trop bête … je vais donc voir dans notre montagne les troncs d’arbres qui, trop petits ou trop courbés, ne convenaient pas et que nous avons laissés dans la forêt.

experimentation_28853794961_o

Cependant ils ont bien trop lourds pour pouvoir les porter ou les tirer jusqu’à la maison. Et je n’ai pas de percheron sous la main. Une solution, les alléger en les coupant le long; à la tronçonneuse. De plus j’ai besoin d’au moins une surface plane …. donc ça tombe très bien.

 

Jamais essayé de découper ainsi un tronc d’arbre dans sa longueur.

Je retire au préalable l’écorce, pour éviter que des pierres ou de la terre n’endommagent la chaine de la tronçonneuse. Je suis un expert en épluchage !

L’opération se déroule plutôt bien. C’est un travail assez ludique. A la fin zut plus d’essence dans la tronçonneuse … faut finir à la hache !

experimentation_28930324945_o

 

experimentation_28853796971_o

 

Le tronc d’arbre est (un peu) plus léger maintenant et je peux le descendre de la montagne en le tirant avec moi, et le ramener à la maison. Difficile, mais on y arrive quand même.

Ensuite je passe la surface découpée à la brosse pour retirer terre et cailloux. L’aplanis au rabot. La sciure sent très bon. L’arbre est un hinoki 檜, cyprès du Japon.

experimentation_28353952323_o

Le résultat, certes loin de la perfection, est satisfaisant. Le bois est très beau. Je suis très content de cette expérience à la tronçonneuse.

experimentation_28353946913_o

 

Montagne 2.0, suite et fin

Montagne 2.0: un projet titanesque pour notre échelle lilliputienne …

Avec l’ami S. on entreprend de descendre de la montagne tous les troncs d’arbres coupés plus tôt cet hiver.

L’opération est délicate. On découpe les troncs en morceaux de huit mètres soixante. S. les prend ensuite avec sa pelleteuse, et les balance de la montagne, où ils vont tomber en douceur quarante mètres plus bas, dans une petite clairière à l’écart. L’opération prend une journée entière. On fait une bonne équipe, c’est vraiment drôle.

S. est aux manettes de la pelleteuse.

Le moteur de la pelleteuse couvre le silence de la nature et donc nous communiquons par signes. S. fait un geste vertical de la main, je cours couper à la tronçonneuse un tronc d’arbre. Pour qu’il puisse le prendre avec la pelleteuse.

S. me lance un regard et je vais attacher un câble entre le bras de la pelleteuse et un tronc. Un autre regard me signifie de détacher le câble.

J’aime bien cette communication muette entre nous deux. Il y a moins d’ambiguïtés que si il y avait des mots.

PS: Pierre ajoute ce commentaire: « On l’appelle 阿吽の哭泣, aun no kokkyu, le souffle entre le maître et l’apprenti. »

montagne 20 IMAG0100

On voit que la montagne est désormais beaucoup plus claire. La coupe d’une dizaine de cryptomères a eu cet effet d’apporter beaucoup plus de lumière.

Il sera intéressant d’observer comment la montagne va changer. On peut prévoir que les bambous vont tenter de se développer plus rapidement avec cette manne inespérée de photons. Pour le plus grand bonheur des sangliers ! Ils aiment les pousses de bambous au printemps.

montagne 20 IMAG0107 montagne 20 IMAG0110

 

Il faudra une autre demi journée pour descendre les troncs d’arbres jusqu’à la route et les charger dans le camion de S. Destination son atelier.

Voilà, c’est la fin du projet montagne 2.0.

montagne 20_26714521763_o montagne 20_27045999950_o

Prochaine étape … épluchage des troncs d’arbres  … le reste va se dérouler dans l’atelier de S.

 

montagne 2.0 (encore)

Ce week end l’ami S. a prolongé le chemin dans la montagne jusqu’à la troisième terrasse.

Ca finit par monter assez sec. Je pense pas qu’un camion 4×4 « keitora » (les petits camions blancs que l’on voit partout dans les campagnes du Japon) puisse se hisser jusqu’en haut, il faut une pelleteuse ou un rinnaisha, ce véhicule spécialise pour transporter du bois en montagne.  (http://www.zenkens.jp/article/13535063.html) pour y parvenir sans danger.

Arrivés tout en haut on peut constater qu’avoir coupé quelques cryptomères cet hiver a transformé la montagne. La lumière a remplacé la pénombre. Pas l’ombre d’une sangsue d’ailleurs …

Prochaine étape, découper les troncs d’arbres coupés et les descendre de la montagne … Quelque chose me dit que ça va pas être facile à moins que S ait une super idée comme d’hab.

 

On accède de la route …. 

montagne encore_27014608546_o

Une petite clairière avec des bambous. Il y a deux ans c’était comme ça ….

montagne encore_26979250731_o

 

Cet arbre est magnifique.

montagne encore_26953381112_o

 

D’autres troncs à éplucher.

montagne encore_26773297160_o

 

Les branches etc finiront dans le ventre de Calcifer.

Au fond, un petit cours d’eau où les grenouilles « moriaogaéru » abondent. Elles chantent. C’est assez incroyable à les écouter.

J’ai passé tout le samedi à dégager du bois dans ce coin … sous le chant merveilleux des grenouilles.

 

montagne encore_26443999913_o

 

Le chemin continue.

montagne encore_27047792895_o

 

montagne encore_26979283851_o

Et ça monte sec.

montagne encore_26773330200_o

Voilà ! on est arrivés en haut !

montagne encore_26444023953_o

Qui vient dans notre montagne en plein jour ?

Qui vient dans notre montagne en plein jour ? (pour la nuit; voir ici).

Il pleut d’une belle pluie aujourd’hui et la journée s’en va lentement.

Le boulot terminé, je sors du bureau quand je vois … en zieutant vers notre montagne … la silhouette d’un chevreuil…

Allons chercher dare dare la caméra pour filmer l’animal.

S’ensuit un échange de regards pendant douze minutes. Par contre j’ai vraiment la tremblote avec la caméra. Cette caméra des bas de gamme panasonic a un bon zoom! Derrière le chevreuil on voit nos ruches.

Je vais me rapprocher jusqu’au pied de ma montagne.

A un moment il est six heures et l’on entend l’horloge -électronique- du village et le message demandant aux petits enfants et aux grands vieillards de rentrer chez eux.

L’esprit rêveur pourra se poser la question, si le chevreuil n’a pas aussi compris … car il décide de partir peu après.

 

 

 

Montagne 2.0 – encore de l’épluchage

Bon on est pas arrivés encore tout en haut, au niveau de la troisième terrasse de la montagne. Le chemin, creusé à la pelleteuse arrive juste en dessous et il y en a encore pour deux jours de travail me dit mon ami S.

En attendant, S. a descendu cinq troncs d’arbres, découpés à 4 mètres 30. Des arbres que nous avions coupés en février. Faudra que je lui demande pourquoi ce chiffre de 4.3. Passe que 4.3 m, ça fait pas un chiffre rond en shaku ou sun, ces unités de mesure anciennes toujours utilisées par les (vrais) charpentiers.

尺 しゃく 303.030 mm shaku

寸 すん 30.303 mm sun

Shaku et sun sont similaires au pouce et au pied

Peut-être que c’est simplement la longueur maximum pour entrer  dans son camion.

montagne_26203636594_o montagne_26162335874_o

Tout cela c’est un nouveau développement. J’imaginais pas qu’on allait descendre du bois aussi rapidement.

Ces cinq troncs sont conséquents. On les amène jusqu’à l’atelier de S où il y a tous les outils nécessaires aux prochaines étapes.

Un tronc est vraiment massif. 41 centimètres de diamètre, sur 4 mètres de long, c’est du lourd…

Ca prend aussi énormément de temps à éplucher à la main. Les pros virent l’écorce au karcher mais c’est trop facile …. nous on préfère faire ça à l’ancienne, à la pogne!

Il me faut une heure par tronc. Le premier tronc, le plus gros, était vraiment difficile à éplucher et il a pris deux heures.

La canette de bière après tout cet épluchage en cette belle journée de mai était un pur délice ….

montagne_26495390440_o

 

montagne IMAG0076

Montagne 2.0 (suite de la suite) et premiers épluchages

Ca n’est jamais aussi simple. Je crois que c’est là une généralité dans la vie. 

Dans le projet montagne 2.0 il a fallu poser un renfort le long de la rampe d’accès au chemin pour éviter les éboulements de pierrailles, qui finiraient sur la route (danger).

Le renfort, deux troncs d’arbres … de notre montagne bien sûr. Pour éviter l’intrusion d’insectes il faut en éplucher l’écorce. Pour celà je fais la connaissance d’un nouvel outil, l’éplucheur d’arbre. ou kawamukiki.

montagne 20_26692572126_o

Dans le temps, les enfants et les vieillards étaient chargés de retirer l’écorce des arbres avant la vente du bois. N’empêche, j’ai transpiré trois litres de sueur facile dans l’opération.

montagne_26808291355_o

Une difficulté supplémentaire, la roche est très friable et il est difficile d’y planter des pitons pour y fixer le renfort. La solution, planter un piton à la verticale sur le chemin, et y attacher un câble d’acier qui va retenir les troncs d’arbres de tomber.

montagne_26536362380_o

 

 

Montagne 2.0 (suite)

Gros progrès hier sur le projet de la montagne 2.0.

Mon ami S. a rangé les arbres coupés et a continué à établir un chemin pour pouvoir amener des engins jusqu’à la troisième terrasse. Il est maintenant à mi chemin.

montagne 20_26692568976_o montagne 20_26112217094_o

Pendant ce temps j’élargissais le chemin d’accès avec le marteau piqueur.

montagne 20_26692565136_o

 

 

 

Le meilleur café de la semaine

Le meilleur café de la semaine, je le bois le dimanche matin. Car je peux le prendre tranquillement dehors en regardant la (ma) montagne.

cafe dimanche_26335957145_o

A propos pour le café nous nous permettons des extravagances: nous le faisons venir du Mammoth Coffee à Tokyo, ils font un excellent blend qu’ils appellent ショコラ.

Et depuis la semaine dernière je peux même observer mes ruches en prenant le café  🙂 … Que demander de plus….

cafe dimanche_25731134504_o