Tagué: kawamukiki

Vous en reprendrez bien encore un peu (épluchage)

Aujourd’hui dimanche, encore épluché des troncs d’arbres descendus de notre montagne; 7 troncs de 5 à 6 mètres de long, disons quarante mètres en tout … ça m’a pris 4 heures … donc du dix mètres de l’heure.

En tout cas c’en est fini pour l’épluchage; j’ai épluché tout ce qu’on pouvait éplucher.

projet 27691986451_80940296ff_o projet 27732259396_acda608c58_o

Etape suivante; on va passer les troncs à la scierie pour notre projet de technology transfer. Là on est dans l’atelier de S.

projet 26690213724_f1d1cde1e5_o

 

Après cette belle journée, les cacahouètes accompagnent la bibine avec perfection. En plus il y avait de la Carlsberg au supermarché. Ca change un peu des bières locales.

projet 27667007212_17de2e2aa4_o

Pendant ce temps là le riz pousse dans les rizières en face.

projet 27766333545_36a2682446_o

Les chevreaux poussent aussi …

projet 27732257656_6a8535e64f_o

Epluchage massif de cryptomères

Tout le bois descendu de la montagne doit être épluché. Sinon les insectes vont se fourrer dans l’écorce et commencer à le béqueter.

Donc, épluchage massif des troncs d’arbres, pendant le week end. A la pogne. Ampoules garanties. Grosses suées.

Mais quel plaisir de travailler dans l’atelier de S. ! D’ailleurs à tout instant un paysan qui prépare sa rizière à côté ou un voisin qui promène son chien vient nous voir et prendre des nouvelles.

On s’étonne au début de m’y voir; gros étranger en salopette orange et lunettes vertes; m’esquinter à éplucher tout cela.

Et puis de l’atelier on a vue sur les montagnes. Une palette infinie des verdures.

epluchage_27223570882_o epluchage_27223579492_o

 

 

 

Montagne 2.0 (suite de la suite) et premiers épluchages

Ca n’est jamais aussi simple. Je crois que c’est là une généralité dans la vie. 

Dans le projet montagne 2.0 il a fallu poser un renfort le long de la rampe d’accès au chemin pour éviter les éboulements de pierrailles, qui finiraient sur la route (danger).

Le renfort, deux troncs d’arbres … de notre montagne bien sûr. Pour éviter l’intrusion d’insectes il faut en éplucher l’écorce. Pour celà je fais la connaissance d’un nouvel outil, l’éplucheur d’arbre. ou kawamukiki.

montagne 20_26692572126_o

Dans le temps, les enfants et les vieillards étaient chargés de retirer l’écorce des arbres avant la vente du bois. N’empêche, j’ai transpiré trois litres de sueur facile dans l’opération.

montagne_26808291355_o

Une difficulté supplémentaire, la roche est très friable et il est difficile d’y planter des pitons pour y fixer le renfort. La solution, planter un piton à la verticale sur le chemin, et y attacher un câble d’acier qui va retenir les troncs d’arbres de tomber.

montagne_26536362380_o