Catégorie: photos

Encore une souris !

Voila, notre chat Scotch a encore amené une souris à la maison.

Il est toujours pratique d’avoir des gants à disposition. On appelle ces gants gunté. 軍手 Le mot est une abréviation de ‘gant militaire’.

Chaque fois qu’un chat rapporte un animal à la maison; que ce soit une grenouille un oiseau un gros insecte ou encore une souris on essaye de les attraper pour ensuite les relâcher dehors dans le jardin. Ces gants là sont bien pratiques!

Cette fois ci ma femme a repris la souris de l’emprise de Scotch. Elle l’a prise en photo avant de la relâcher dans le jardin.

La souris a l’air épouvantée … Quelle expression … on dirait une expression humaine vous ne trouvez pas ? On croirait une souris sortie d’un dessin animé !!! Le reflet de lumière sur son œil gauche accentue cette impression.

souris

 

Publicités

Grenouille dans les kakis et … sangliers !

Rencontres visuelles

On a été déjeuner à Hacienda; resto de la ville voisine. Délicieux curry Thaï; salade fraiche du jardin. Café succulent. Un cannelé pour le dessert.

Un grand potager est adjacent au resto. . Les arbres à kakis y sont chargés de fruits. C’est la saison.

Nous achetons aussi quelques kakis et voila cette toute petite grenouille si mignonne; perdue dans les fruits.

DSC_3754

DSC_3749DSC_3753

Plus tard on va faire des courses et sur le parking il y a un keitora, ces petits camions blancs que l’on trouve partout à la campagne ici au Japon, joliment décoré de sangliers.

 

DSC_3756DSC_3755

 

Un coin que j’aime beaucoup

Un coin que j’aime beaucoup dans notre petite vallée.

37583889151_e5bb679dae_k.jpg

Ces trois vielles maisons, inhabitées je crois, avec leur toit pentu, autrefois toit de chaume, recouvert de tôles. Elles sont rudement bien placées, avec la montagne dans le dos mais un peu surélevées… Chaque fois que je passe la en camion ou en vélo je me dis que c’est un coin très chouette.

Lundi matin (vélo)

Comme tous les lundis matins j’ai vraiment la tête dans le cul et il est très pénible de se mettre au travail. Je commence donc par aller faire un grand tour en vélo.

Je descends vers le bas de la vallée puis la remonte dans son intégralité jusqu’aux pieds des montagnes.

La lumière et les couleurs sont magnifiques. Tout est beau et m’emplit d’espoir. 35 km, ça fait du bien.

L’homme n’a pas été fait pour passer des journées entières sur un clavier d’ordinateur c’est sûr.

 

prom velo 1bd573d7_k

L’entrée de la vallée. A l’horizon les montagnes: tout espoir est possible.

 

prom velo f943_o

 

Comme le village se fond avec le paysage. Quelle harmonie.

 

prom velo 98989

Une de mes vues préférées.

 

prom velo 671916_h

Un peu plus loin un barrage. La route va monter sec.

prom velo ef48d05e_h

 

 

prom velo 2036c904_h

 

Et cette petite route sauvage, où il n’y a plus âme qui vive … on y est très bien.

Régulièrement je fais sonner la poire klaxon du vélo, histoire de faire fuir les ours … pas envie de rencontrer de plantigrade ce matin.

prom velo _9955e714cb_h

Les montagnes à perte de vue …

 

Dans les coins les plus reculés, des idiots jettent des ordures … des idiots il y en a décidément partout. Frigos et machines à laver. Je vois des employés de la ville les récupérer avec des cordes pour ensuite les dégager et les emporter vers les usines de recyclage. Good job …..

prom velo 03697603bb_zprom velo 8b20b06eb4_z

 

 

Nouvelles des chatons

Les six petits chatons de Scotch sont vraiment mignons. Le soir après diner et la bière nous passons du temps avec eux et les regardons avec beaucoup d’attention.

chaton_34890943956_o

Nous étions un peu soucieux quand même, qu’allions nous faire de huit chats en tout, avec Scotch et Minou. Nous aurions été outnumbered, dépassés par les événements, si nous n’avions pas mis une annonce pour les chatons sur ce site formidable ….

http://www.pet-home.jp

Eh bien en une journée, des dizaines de personnes nous ont contactés intéressées par les chatons … si tout va selon les plans nous les aurons tous remis à leurs nouvelles familles la semaine prochaine … des gens de la région et qui d’après la qualité de leurs messages nous permettent d’être confiants sur l’affection et le soin qu’ils sauront prodiguer aux petits êtres.

chaton_34120940413_o

Mercredi dernier nous avons commencé; en remettant deux chatons à une famille, venue exprès d’Osaka pour venir les chercher.

Soulagement donc, mais tristesse un peu aussi, car ils sont si mignons.

Mais voila: hier, notre fils revient en vélo de son match de baseball avec l’école, avec, dans son sac de sport; un nouveau chaton, perdu, qu’il a remarqué au fond d’un caniveau, le long de la route.

chaton_34931293625_o

Décompte des chats:

1 Minou

+1 Scotch

+6 Chatons de Scotch

-2 Chatons donnés

+1 Chaton trouvé hier

 ————————————————–

Total= 7

 

Photo du jour

J’aime beaucoup la silhouette de cette ancienne ferme dans le village. Elle n’est plus habitée que par une dame très âgée crois-je comprendre …. je ne suis pas certain a 100%. Dans tous les cas la plus jolie ferme du village.

Il est 6:20 du mat quand je prends la photo avec mon petit ipod, et un gars cache dans les feuilles des légumes de son jardin m’interpelle, alors tu as pris une bonne photo ? いいもの撮れましたか。

 

 

image_34003584363_o

Le village ce matin

Promenade dans le village ce matin. Vers cinkousizeures.

image_33506525254_o

Un petit sanctuaire shinto.

image_33506526564_o

 

image_33537650473_o

 

image_33537656353_o

 

Dans le sanctuaire, un ancien dojo pour jouer au sumo.

image_33964322750_o

Devant la salle communale des posters sont affichés … Les sujets sont variés.

Expo sur les malades de la lèpre au Japon qui a partir de 1931 étaient confinés de force dans des établissements spéciaux où stérilisation et avortements étaient couramment pratiqués. Un des épisodes sombres du japon moderne.

image_33506542434_o

Une expo sur les kamikazes (les jeunes qui sont partis dans le ciel du sud). Et des conférences par des survivants des bombardements américains sur la ville de Himeji. Il est intéressant de noter que le sujet des bombardements américains sur les populations civiles de la plupart des villes japonaises soit abordé dans le cadre d’une exposition sur les kamikazes. On peut y voir une façon de noyer le poisson et d’éviter les vraies questions que l’on devrait évoquer lorsque l’on parle du sujet des kamikazes. Ceci-dit les bombardements US sur les populations civiles JP devraient être considérés comme des crimes contre l’humanité.

image_34307396196_o

On souflle un peu avec une expo sur Utrillo

image_33506546074_o

 

Quelqu’un a amené son bateau dans son jardin.

 

image_33506553854_oimage_33537671593_o

Un autre poster.

image_34190189782_o

J’aime bien cette photo. On voit bien comment la vie a changé en un siècle et comment les maisons ont évolué.

image_34190209132_oimage_34307375256_o

Cette vieille ferme, je ne sais pas trop de quoi il s’agit mais il semble que quelqu’un tente de la garder debout avec des bâches en plastique et un bout d ‘échafaudage. C’est un peu foufou.

 

image_34307384926_o

C’est dingo non ?

image_34348281975_o

Les nouvelles feuille de thé.

image_34348283955_o

Changement de train (20 minutes)

Hier je suis enfin rentré à la maison, après un business trip (voyage d’affaires, c’est pompeux n’est ce pas… et puis … de quelles affaires s’agit-il), en Europe et aux United States of Amerika. Je suis bien content d’être de retour à la maison !!!

L’avion était jusqu’à l’aéroport de Tokyo: Narita.

Un train express éponyme relie l’aéroport au centre de Tokyo. Je suis descendu à la gare de Shinagawa à Tokyo pour ensuite prendre le shinkansen (ou bullet train, ou TGV Japonais), lequel m’amène à Himeji en mois de trois heures dans le plus grand confort (la première classe vaut le coup).

…. C’est fichtrement pratique tout ça !

Il y avait 20 minutes de flottement pour changer de train à Shinagawa. J’en ai profité pour y faire un tour dans la gare en tirant ma valise à roulettes. Tenant dans l’autre main un petit ipod avec lequel j’ai pris quelques photos.

Shinagawa n’est pas la gare la plus busy au monde, 360,000 personnes l’empruntent chaque jour; donc la même fréquentation que Paris Saint Lazare. La fréquentation de la gare la plus busy au monde (Shinjuku) est double: 757,000 personnes par jour.

Je voulais ainsi capturer l’ambiance de la gare, ce grand commutateur à hommes et femmes.

Un afflux de gens continuel. La foule coule comme de l’eau, les gens ne s’effleurent pas. On reste propre.

Des boutiques de souvenirs, des gâteaux et des boites à bento étalent un luxe et un raffinement impressionnants.

Ah ! La civilisation !

Les petites pâtisseries sont présentées comme des bijoux précieux.

Il y a des échoppes où l’on peut casser la croûte rapidement.

D’autres où des couples prennent un verre et discutent …

Les trains arrivent et repartent toutes les trente secondes, c’est le pouls de la ville.

image_32551947624_o

 

image_32551951104_o

 

image_32551952054_o

vendeur de chocolat

image_32551953394_o

image_32551955194_o

avec ces putains de smart phones, les gens ne se parlent plus.

image_32580888853_o

rien de suspect ?

image_32580895063_o

rentabilisation du centimètre

image_32580895143_o

image_32580896593_o

resto de curry rice

image_32580898643_o

image_32580911303_o

au Japon j’apprécie que l’on paie encore en cash

image_32580921093_o

image_32580929743_o

image_32580930133_o

il a fait tomber son stylo

image_33011950590_o

retour de chantier

image_33011965910_o

image_33239138282_o

image_33239150462_o

image_33239162362_o

image_33239163182_o

image_33239191182_o

image_33267230671_o

une bonne photo dans le tas

image_33354430006_o

 

image_33354442436_o

 

image_33354454926_o

c’est la fête des noix et je pense à François Hollande

image_33354496016_o

j’aime bien l’uniforme de l’agent de propreté

image_33395064795_o

soupes de nouilles

image_33395070845_o

 

image_33395082485_o

un bar à sushi où l’on mange debout (tachigui)

image_33395083235_o

image_33395110105_o

repos entre deux trains

image_33395110785_o

image_33395118955_o

en route !

 

Un dimanche comme je les aime

  • Lever à sept heures – petit déj en famille
  • Glandouille devant Calcifer le poêle à bois, lis quelques pages du journal de guerre de Ernst Jünger. Le fils à mes côtés sur le canapé lit une manga de Ishinomori sur Sherlock Holmes. Les chats se réveillent.
  • Neuf heures, vais dans notre montagne. En descends quatre troncs d’arbres. Les porte sur l’épaule. C’est lourd. Je transpire. Le bonnet de laine de huit euros est tout trempé. Le bois c’est pour une future barrière.

image_32143653024_o

  • Un voisin passe, monsieur K. On discute.
  • Remonte dans la montagne. Réarrange le grillage autour de quatre arbres momijis plantés l’année dernière. Les chevreuils ont abimé le grillage et grignoté un peu de ces petits arbres.
  • S. passe en camion en bas. Il m’appelle et dit qu’il est train de couper des arbres, que je pourrai prendre les chutes. Je descends et le suis en camion.
  • Nous arrivons au pied de la montagne de Kaz. Un bel endroit. Trois grands cyprès coupés bloquent le petit chemin de montagne. S., Kaz., et un inconnu X. s’affairent avec leurs tronçonneuses. Les pros utilisent des tronçonneuses allemandes de la marque Stihl.

image_32173047133_o

  • En fait monsieur X. veut faire des tabourets en bois pour une équipe de foot. Un beau visage. Un sourire très calme. Très rare ici; une boucle d’oreille. Dès le début je le trouve très sympathique.  De tout façon si c’est un ami de Kaz ce ne peut être qu’une personne sympathique.

image_32862669541_o

  • Tous les morceaux de moins de 30cm de diamètre je les ramasse et les charge dans mon camion. Ca finira par faire trois camionnées. Not bad at all. C’est Calcifer le poêle à bois qui va être content!

image_32946941496_o

  • On fait la pause de midi et allons tous les quatre déjeuner dans un petit resto. Quelle fine équipe.
  • C’est vraiment sympathique de travailler ensemble tous les quatre. On charge les plus gros morceaux qui feront les tabourets dans le camion de X. C’est bien lourd et l’on apprécie l’occasion de pouvoir utiliser sa force.

image_32143452934_o

  • Je monte le chemin de montagne pour m’éloigner et faire pipi. Qu’il est agréable de faire pipi en montagne. J’admire le paysage et la beauté du coin tout en mouillant mes bottes. D’énormes arbres, poussés par la neige tombée en abondance cette année se sont effondrés d’une falaise.

image_32606288150_o

  • S. coupe un autre arbre, un cyprès énorme. facilement 60 ans. Le cyprès est bloqué à un moment. S. l’attache à son camion et le tire pour le débloquer. On passe ainsi trois bonnes heures. Une pause café. On est tous détendus et sérieux. Mais pas de déconnade. Faut jamais déconner en présence de tronçoneuses.

image_32946744166_o

  • Le travail fini tout le monde se sépare.
  • Je décharge le camion, retourne dans ma montagne et finis de poser un filet autour de deux autres arbres. Toujours contre les chevreuils affamés.
  • Retourne à la maison et fais une petite recherche sur les prix de vente de bois de chauffe. S. qui sait vraiment tout faire, mais vraiment tout, ne s’emmerde pas avec internet et quand il veut chercher une info il me demande de le faire pour lui. Je m’exécute avec grand plaisir. J’imprime le fichier excel avec une liste de prix et les différents ratios en Yens par volume, et vais le retrouver chez lui.
  • Il est dehors, fume une cigarette en se réchauffant devant un petit braséro. Il regarde le soleil couchant. On discute des prix du bois de chauffe. Un voisin agriculteur arrive. Il s’allume une cigarette et approche ses mains du braséro. Il fait frisquet.
  • Rentre à la maison, et repars avec le fils; diner au kaiten sushi de la ville voisine. Comme dessert le fils commande un parfait à la fraise. On discute avec le chef sushi qui nous informe qu’avec le prix des fraises qui est à la hausse ils vont bientôt retirer du menu les parfaits à la fraise. Et oui c’est comme en France: tout part en couille, .
  • Je lui demande s’il va remplacer le parfait à la fraise avec du parfait à la sardine.