Tagué: wakame tamago

Les (petits) bonheurs quotidiens

Août … Ce mois a été bien chaud. Aujourd’hui c’était la première fois ce mois que la température est allée en dessous des trente degrés. Je reprends la plume!

Qu’est ce qu’on a fait ? Entre le travail et une visite hebdomadaire au jardin, on n’a pas fait grand chose… C’était pas mal d’ailleurs… l’été Japonais n’est pas fait pour travailler… ça devrait être interdit de bosser par un temps pareil ! Chaleur et humidité 24 h sur 24.

Dans mon petit bureau, de trois mètres carrés, il faisait jusqu’à 38 degrés en fin de matinée et 80 pour cents d’humidité … Heureusement que je commence tôt… vers 4 heures du mat’…. J’ai pas la clim dans mon petit bureau, j’en veux pas d’ailleurs … Y a juste un ventilateur …

Les samedis on s’est occupés aussi du champ. Attention où on met les pieds car on y a vu deux vipères.

Les cacahouètes poussent bien.

DSC_0059

Mon fils est en première année de lycée. Avec le covid ses vacances d’été ont été écourtées et réduites à une petite semaine, histoire de rattraper le retard pris lors du lockdown qui a duré d avril à mai. On peut se demander si c’est aussi important que celà. Mais on admire aussi le sérieux et le sens de responsabilités des enseignants. Je me rappelle aussi que malade j’avais raté la leçon sur les équations différentielles en quatrième quand moi même j’étais au lycée et que ça avait été vraiment difficile de rattrapper ce cours ….

Et vous, qu’avez vous fait cet été ?

Avez vous voyagé malgré le virus ? Avez vous pu prendre des vacances ?

Je change de sujet …. En juillet j’ai commandé le dernier book de Lloyd Kahn … Connaissez vous Lloyd Kahn ? C’est un éditeur américain, un personnage assez atypique; très libre. Il vit en Californie. On peut faire sa connaissance dans cette vidéo.

Ce personnage c’est une source d’inspiration. Son dernier livre décrit avec plusieurs centaines de photos sa maison, en fait une sorte de ferme, où il vit depuis plus de quarante ans. On voit bien que tout son quotidien y regorge de petits bonheurs.

DSC_0063

The Half-Acre Homestead: 46 Years of Building & Gardening

https://www.amazon.fr/dp/0936070811/ref=cm_sw_em_r_mt_dp_CB2qFbGNM0AN3

Et le lien sur Amazon Canada pour Pierre: (si ça t’intéresse!)

https://www.amazon.ca/dp/0936070811/ref=cm_sw_em_r_mt_dp_3C2qFb668PV1H

Dans le book il présente les différents bâtiments qu’il a construits sur son terrain. Il y a beaucoup de photos; le texte, c’est plutôt des notes assez brèves. Mais l’on peut visiter sa cuisine, son poullaillier, son atelier, son bureau, son jardin etc … C’est vraiment très bien. Il y a des photos des pains que sa femme fait etc … Ses poules …. les animaux qu’il trouve écrasés sur la route … Ca me fait penser à wakame tamago … j’aimerais arriver à ce niveau, c’est sûr.


DSC_0064

DSC_0066
DSC_0065

Ca fait aussi penser que tout simplement le bonheur est à portée de la main il suffit de savoir lui prêter attention. Et pas besoin de choses compliquées ni de pognon. C’est le message de ce book là, et c’est d’ailleurs aussi le message de ce blog!

Quelques projets dans la maison: fauteuil et boîte aux lettres

Merci aux lectrices et aux lecteurs qui se sont inquiétés la semaine dernière de notre devenir après le passage du dernier typhon, les dommages et les pertes à l’Est du pays sont considérables; ici notre vallée a été épargnée.

Dans la série bricolage et arrangement de la petite maison voisine. Après le portemanteau et les tabourets, j’ai fait un fauteuil.

La maison est ancienne, indatable, mais conçue pour vivre sur les tatamis.

Il y aura donc une table basse, avec des coussins (zabuton, 座布団)pour le confort des derrières. Il y a un comptoir avec deux places.

Mais dans ma vision il y a aussi un coin cozy, presque british. Le cuir d’un fauteuil chesterfield moisirait sans doute avec l’humidité l’été, mais je vois bien un fauteuil, peut être même deux fauteuils, avec une bouteille de ouiski, et un bon book.

Histoire de sirotter, de parcourir les pages d’un bon ouvrage tout en écoutant la rivière qui s’écoule au pied de la maison. A priceless experience.

Vous l’avez compris, je n’ai pas de contrainte de temps et ce qui m’intéresse c’est de faire moi-même le plus de choses possibles, histoire de gagner des points d’expérience comme dans les jeux vidéos: de m’essayer à de nouvelles techniques de bricolage.

DSC_1930

Pour le fauteuil je vais prendre deux belles planches, tirées dans des cryptomères de notre montagne, coupés il y a trois ans. Depuis le bois a bien séché.

DSC_1929

Je découpe les différents éléments avec une petite scie circulaire. Le seul outil un peu exceptionnel que j’utilise pour l’opération c’est un rabot de Makita de 30 ou 40 mm. qui permet de mettre les planches à la même épaisseur.

DSC_1933

Comme pour les tabourets et le bar, je mets en valeur le bois et les côtés courbés. A certains endroits je laisse même des morceaux de l’écorce.

Ce bois de cryptomère n’a quasiment aucune valeur marchande. Il est sous évalué.

DSC_1999

Et pourtant il y a ces belles teintes roses rouges, magnifiques, et puis c’est un bois léger et tendre. Le contact est doux et chaud. Donc on se fait pas mal au popotin.

DSC_1955

DSC_1958

DSC_1965
DSC_1976

Le résultat est très satisfaisant.

Et puis, devant la maison il y a aussi la boîte aux lettres, que j’ai repeinte de mes couleurs; mon pseudo étant wakamé tamago; soit algue / oeuf, donc, la boîte aux lettres; verte et jaune !!

DSC_1385

Nouveaux T shirts

Faire le design de ses T shirts.

J’en parle dans cet article de 2015:

Depuis quelques années je porte des T-shirts dont j’ai fait le design. Je ne suis pas un pro du design de T shirt, mais je préfère porter quelque chose que j’ai fait moi même plutôt que des choses comme du NIKE ou du UNDER ARMOURE ou whatever 

Cette année je fais des T shirts qui évoquent la vie au village, ou bien un peu notre philosophie basée sur la simplicité et l’absence recherchée d’excitation. J’ai appris quelques astuces sur le logiciel inkscape et je crois que le résultat cette année est largement supérieur à mes productions des années passées.

Voici donc mes nouveaux designs

Pierre qui roule n’amasse pas mousse

Lien: https://society6.com/product/heraldique-de-wakame-tamago_t-shirt?sku=s6-11691776p15a4v75a5v30a11v49

Un chevreuil, il y en tant dans le village, et les quatre étoiles qui correspondent aux quatres hameaux de notre vallée. Pierre qui roule résonne particulièrement car avec le village ici nous avons trouvé, en 2012, l’endroit où nous nous sommes établis. Avant, nous déménagions tous les deux ou trois ans et parfois même changions de pays. Ici au village, notre pierre a arrêté de rouler, et la mousse commence à croitre.

Pierre qui roule n’amasse pas mousse, du point de vue de la sonorité, m’amuse beaucoup aussi.

Mais il y a aussi un deuxième sens, une allusion au Japon. Car l’hymne national japonais parle de pierres se couvrant de mousse:

君が代は
千代に八千代に
細石の巌となりて
苔の生すまで
Que le règne de notre Seigneur
Dure mille et huit mille générations
Jusqu’à ce que les pierres
Deviennent rochers
Et se couvrent de mousse.

Je plie et ne romps pas, dit la plie

LIEN: https://society6.com/product/je-plie-et-ne-romps-pas-dit-la-plie_t-shirt?sku=s6-11697073p15a4v121a5v30a11v49

Quand il y a des coups durs (comme cette année au boulot), il ne faut pas hésiter à se débarrasser de son égo et de son amour propre, et avaler toutes les couleuvres qu’il faut, car l’important c’est de pouvoir continuer son chemin et de survivre. Dans les moments difficiles nous sommes en fait notre propre ennemi, car l’égo; l’amour propre sont très mauvais conseillers.

Il est plus efficace d’assénuer de telles vérités avec un peu d’humour, et donc le jeu de mot avec la plie s’impose !

Ici aussi j’ajoute les quatre étoiles des quatre hameaux de notre vallée. Et l’on peut aussi distinguer deux chevreuils qui se baladent sur le dos de la plie.

Simple Life Happy Life

LIEN https://society6.com/product/simple-life-is-happy-life_t-shirt?sku=s6-11691714p15a4v75a5v30a11v49

Celui-ci est plus simple et moins alambiqué, la vie simple et heureuse à laquelle nous aspirons, une brouette, un arrosoir, voila les vraies playstations.

Tochihara, c’est le nom d’un hameau dans notre vallée.

Voilà, qu’en pensez-vous ?

Le jardin!

Samedi, après une semaine de travail bien chargée, avec beaucoup d’emmerdes; mais aussi faut pas oublier: de grands moments de bonheur, du bonheur bien profond et dense comme on peut le sentir avec les doigts, tout ça j’en parlerai plus tard, dans un autre article ….

Samedi donc c’est le repos des braves (et des salariés) et l’occasion d’aller s’occuper du potager.

La saison des pluies (tsuyu) a démarré. Presque deux semaines en retard par rapport à la date habituelle.

Il y a eu un gros apport d’eau, il y eu beaucoup de lumière, de la chaleur.

Le potager s’est presque transformé en jungle! Tout pousse.

Je suis bien content d’avoir aménagé les allées du jardin avec du gravier plus tôt au printemps; car sinon, ce serait tout à fait impraticable, et décourageant.

Même là avec les plantes qui débordent les allées sont assez étroites. Les tournesols, le mais ont très bien poussé.
Vue côté ouest
Les carottes marchent bien … vais-je réussir mes premières carottes ???

Si les courgettes avaient pu être grosses comme celle de Rocco …. mais non elles sont rikiki… style jean luc mélenchon….
Ah! voilà ! enfin ! le gingembre qui pointe le bout de son nez !!! Le gingembre est un pépère … il prend son temps …

piment

J’ai déjà récolté deux magnifiques concombres. Et la relève est prête.
Les sudachis sont bien partis. Excellent pour accompagner du poisson grillé.

Les figues aussi
Les choux ont fait le régal des insectes et nous mangeront ce qu’ils nous auront laissé, dans leur grande générosité.

Le jardin … c’est mon petit paradis … je n’y utilise bien entendu aucun produit insecticide ou herbidicide … aucun cide … le jardin n’est pas un endroit où l’on tue, c’est un lieu où l’on recrée le paradis, et chacun y a sa place … aucun produit chimique non merci …

Si j’étais agriculteur c’est sûr qu’il y aurait une contrainte économique … faudrait produire … des produits … des légumes qui répondent à diffèrents critères de qualité et de beauté …

Ne pas être dans le business c’est être libre

Dans mon jardin tout le monde est le bienvenu. personne n’est nuisible. c’est une question d’amour.

Récolter des légumes certes mais pour moi en fait le jardin c’est plus une thérapie et une reconnexion à la terre, que quelques poignées de patates!

Le jardin c’est une expérience et pas forcément un endroit de production … je crois que, au jardin, je fais l’aumône.

Et les légumes ont toujours quelque chose à m’offrir.

Moi qui leur offre si peu.

Et toi, mon petit bébé … que fais tu, dans les choux?

Que de travail par l’oignon; pour arriver à ce stade, ce point culminant.
Quelle étrange plante, le mais (sur mon clavier japonais je ne sais plus où trouver la combinaison de touches pour faire le i avec les deux points).
Et l’escargot planqué dans le MAIS ! (ajouter deux points sur le I).
Alors, aurons nous des grenades cette année ?

Avec le nikon D80 je peux faire de belles photos des différents habitants du jardin
Des citrouilles il y en aura c’est sûr
Madame … que faites-vous dans les tournesols ?

Des tournesols dont la fleur se laisse attendre
Et cette mante religieuse, qui patiemment attend … un visiteur ….

Qu’est-ce-qui se passe ?

Silence radio .. que fait Wakame Tamago (c’est mon pseudo) … J’ai pas écrit d’article depuis début novembre.

Je reviens d’un business tripe aux US, très mouvementé. Comme il est d’usage dans toutes les (grandes) boites il y a eu un changement d’organisation (on dit re-org) et je me retrouve avec un nouveau boss.

Une personne très brillante. Harvard. C’est bien d’avoir un boss intelligent, ça aide beaucoup.

En douze ans ça fait donc mon septième boss, je devrais m’habituer mais non je n’arrive pas. Ces changements involontaires, pas attendus, cela fait partie de la mise. Mais à mon âge …

Au fond j’aimerais être mon propre boss …

Je sais bien, travailler dans la boite; jouer le rôle du salarié modèle à distance (dix mille kilomètres c’est très bien) …. et enfiler la culotte de wakamé tamago et vivre des aventures à la campagne au Japon dès que possible … c’est un peu une vie double que je mène … avec grand bonheur nous essayons de prendre les côtés positifs de ces deux vies … take the cash … and enjoy the time ….

Voilà, donc silence radio … histoire que ça se calme un peu.

Des nouvelles du sanctuaire détruit

Dans un article récent on voit un sanctuaire shintô qui a été détruit en partie par la chute d’un arbre gigantesque, lui même mis à terre par un typhon de grande puissance. La théorie des dominos.

On peut constater sur les photos récentes que tout a été dégagé. Les petits édifices qui avaient été endommagés ont été démontés.  Et les poutres qui peuvent être brûlées ont été alignées, apprêtées pour un bûcher futur.

Nous sommes constamment impressionnés par la capacité des Japonais de ranger et tout remettre en ordre après les multiples catastrophes qui dans une procession ininterrompue viennent frapper l’archipel. On peut voir comment au prix d’efforts considérables les régions du nord dévastées par le raz de marée de 2011 ont été nettoyées des millions de tonnes de gravas. Idem pour la centrale nucléaire de Fukushima détruite (par contre; ranger les atomes et les remettre dans leur boite -de Pandore- est chose impossible), où l’on voit dans les reportages comment tout a été rangé, nettoyé, aligné, étiqueté.

Ainsi préserve t on peut être l’illusion que l’homme est aux commandes ? Il faudra que je pose la question à Minou notre chat.

39053612382_863901e307_z

24222942647_61dd396f46_z27306414509_ca9e6fd7c2_z

L’espace vide, rectangulaire, où étaient les édifices avant le typhon, a été purifié. Il est délimité par ces cordelettes ponctuées des bandes de papier blanc (shidé, 紙垂). Je me demande quand les travaux de reconstruction vont commencer. Incessamment sous peu ?

39083923811_8074a41219_z

Photo après le typhon

26307176179_b3eaedf69e_k

Photo après le dégagement de l’arbre

37743806115_9aac09333c_z.jpg

 

 

Bande Dessinée: page 2 !!

Quel beau projet ! (My hero)

Une belle rencontre faite la semaine dernière.

Je faisais un grand tour en vélo. J’avais remarqué cette belle ferme avec son toit de chaume (recouvert de tôles comme il est d’usage). J’étais un peu inquiet, il y avait des travaux, on démolissait une maison attenante.

37603883145_818568f6e5_k

37590958165_b291451fb3_k

J’étais inquiet que cette belle ferme soit elle aussi détruite. Ici on ne pense pas que les maisons durent, et on les rase facilement pour éviter les travaux d’entretien ou même de payer des taxes. Et personne ne s’intéresse à ces fermes.

Avec chacune de ces belles fermes s’en va un vestige des temps passés et une beauté d’architecture, à chaque perte le village perd de son caractère et de son authenticité.

Je m’approche pour en avoir le cœur net. Car les travaux semblent prendre plus de temps que de normale. Il y a un gars qui s’affaire … Il m’appelle, du haut de son échelle ‘hey wakame tamago‘ …

Ah ben, on se connait! C’est monsieur T. Nous avions rencontré son père, un autre personnage hors du commun…! Il est charpentier! Je lui demande ‘qu’est ce que tu trafiques …

37590970055_c88e8237af_k

Il a en effet viré une maison des seventies qui était juste à côté de la ferme ….. mais la ferme, il va la restaurer.

Il va la restaurer pour y vivre avec sa famille.

A part la toiture, cette maison ressemble en tous points à la nôtre. Du point de la conception c’est tout à fait pareil. L’entrée, le doma. A droite la pièce où vivait la vache, et la cuisine. A gauche un espace avec quatre grandes pièces de tatami et le tokonoma (où se trouvait sans doute le butsudan). Dans les seventies ils ont dû ajouter une salle de bains … Etonnant que les plans de nos maisons soient tout à fait identiques. Notre maison a peut être 80 ans. Cette ferme de mister T. a plus de 150 ans et date d’avant de l’ère Meiji.

Il a retiré les planchers. On voit les foyers qui ont été arrangés dans l’après guerre, c’était lorsque l’on s’affairait à la sériciculture, l’élevage des vers à soie.

Tout cela me donne la pèche. C’est extraordinaire que T. le jeune charpentier se lance dans un si beau projet. Je suis content de constater qu’il y a des gens qui apprécient les vieilles bicoques … je me sens moins seul!

Ce projet de monsieur T. je vais le suivre à la loupe, et j’écrirai moults articles pour en présenter les évolutions et les partager sur ce blog.

24605971998_cd1d3533fa_k

remarquables charpentes.

37590978395_9c6c84c85f_k

 

24605976528_b9ef215d77_k

au centre de chaque pièce on voit les anciens foyers utilisés lors de l’élevage des vers à soie.

37590987135_893f3221f2_k

le tokonoma

37763006434_4d37bae122_k

le vélo a peut être 150 ans aussi …

38435195936_e3ed3d589e_k

37603879545_91f6014eac_k

 

 

 

 

 

Notre formidable voisine

On sonne à la porte, c’est notre voisine. Elle a un seau plein de légumes; elle nous les donne. (problème de surproduction)

Aubergines; poivrons, châtaignes. mmm on va bien se régaler avec ces bons légumes. Magnifiques…

madame T légumes

Cette voisine est très drôle. Je m’entends bien avec elle.

J’étais allé réparer la tombe de ses ancêtres cet été.

En plus d’être une excellente jardinière, elle a un sens de la plaisanterie très poussé. On blague beaucoup tous les deux.

Dans la bande dessinée sur laquelle je suis en train de travailler, ‘Histoires Naturelles’ qui retrace notre vie au village, je la présente d’ailleurs…. La voila:

MadameT.PNG

 

Photos Japon 1995-1998