Tagué: wakame tamago

Que pensent les animaux de la guerre ?

Je commence un nouveau projet BD. Le cadre est le même que dans Retour Sur Terre: notre village et la campagne au Japon. Les personnages sont les mêmes: bibi, Saki chan et les animaux de la vallée.

Le format par contre change; plutôt qu’un gros pavé qui prend 5 ans de travail, je vais dessiner des histoires très courtes qui tiennent en une page ou moins, style ‘4コマ’… et les publier au fil de l’eau sur mes blog (français et japonais) et instagrom…

Voici … Ici les animaux regardent les news et réagissent …

C’est la version en Japonais … je vais traduire en Français … un peu plus tard …

Un superbe chevreuil se balade chez nous la nuit

J’ai remis la caméra de nuit dans le jardin pour voir qui nous rend visite la nuit …. (oui je ne l’ai pas mise à l’heure)

Voilà

C’est exactement ce que je décris dans la bande dessinée Retour sur terre:

Avec les animaux nous partageons le même espace.

Le jour nous vaquons à nos occupations. La nuit on pionce et les animaux viennent se balader autour de nos maisons!

Essayer un hachis parmentier avec un dutch oven

Coucou j’ai essayé de faire un hachis parmentier avec un dutch oven. Opération réussie … le tout filmé et mis sur youtube …

Pourquoi mettre ça sur youtube ?? Je ne sais pas, demandez à mon ange gardien, peut être le sait il…

Ce dutch oven voila quelque chose qui a plein de possibilités. Cette fois ci il neigeait et plutôt que faire un feu dehors j’ai cuisiné sur le irori… Ce qui est vraiment génial.

Debout devant un irori; à manipuler charbon de bois et cocottes, j’ai l’impresssion d’être un DJ !!

Article connexe en Japonais ici

800ème article ! Nouvelle direction pour le blog

Dingue ça quand même; c’est le 800ème article de ce blog sur « vivre à la campagne au japon ».

Qui l’eût crûte, que ce blog continue aussi longtemps et que nous ayons autant de lectrices et de lecteurs!

Merci ! Sans lecteurs, sans vos commentaires, est ce que j aurais continué ? peut être pas…

Pierre N du Québec, avais-tu écrit dans un de tes commentaires, « les choses prennent leur sens dans la durée » et oui tout à fait ….

Justement coïncidence intéressante, que ce soit le 800è article, c’est que je vais désormais écrire tous mes articles en Japonais et en Français.

Car voyez vous je ne pratique pas du tout le Japonais à l’écrit -tout mon travail est en anglais-. et je sens que mon niveau à l’écrit est vraiment très mauvais. Je vais donc écrire les articles en Japonais pour la même raison que j’ai commencé ce blog en français: la pratique de la langue à l’écrit.

Deuxième raison, c’est que tout ce que je fais ici, que soit les légumes, le bricolage, la bande dessinée et simplement vivre ici a beaucoup de sens dans le contexte japonais. Il y a plusieurs messages que je veux faire passer aux Japonais:

on peut vivre très dans une maison ancienne de plus de 100 ans. Il n’est pas nécessaire de détruire les maisons anciennes pour faire construire de grosses merdes en contre plaqué et en plastique à la place ! En plus la maison traditionnelle est parfaitement adaptée au climat. et, très souvent, peut se trouver pour une bouchée de pain.

on vit très bien à la campagne, dans un petit village. (même si je n’ai pas la solution miracle pour gagner les pépètes ou les brouzoufes … ça, c’est à chacun de trouver)…

faire ses légumes et son bois, c’est pas chiant et c’est pas ringard: au contraire, ça apporte beaucoup de satisfactions.

et, ne pas attendre l’âge de la retraite (qui, étant constamment reporté, pourrait ne jamais arriver) pour s’amuser.

Donc voilà, c’est le 800è article et si tout va bien, le dernier qui est uniquement en Französich.

Les articles futurs seront en Français et en Japonais. bilingues. Texte français en début d’article, texte japonais en deuxième partie. Voilà qui va ajouter une nouvelle dimension à ce blog.

Par contre Je n’écrirai pas forcement les mêmes choses dans les deux langues…

Tout cela est concomitant d’ailleurs avec la sortie de ma bande dessinée en japonais et un nouveau site wordpress, qui lui est uniquement en Japonais https://www.wakametamago.jp

ではでは

Vidéo: Auto interview

Comme, pour ma bande dessinée Retour Sur terre; je m’auto-publie, je peux aussi m’auto-interviewer !

Pendant presque 10 ans avec ce blog je ne me suis jamais vraiment montré.

Mais la Bande Dessinée faite et « sortie », je souhaite vraiment faire connaitre la BD et partager ma vision sur la nature avec le plus grand nombre: je n’ai pas le choix, je sors du bois!

(Cette expression fait référence au loup qui sortait du bois pour attaquer les bêtes des villages et qui donc apparaissait au grand jour quand il ne trouvait plus à manger dans la forêt.)

Dans le blog d’Armelle: Paroles de Gaikokujin

Vous connaissez déjà sans doute le blog: « Paroles de Gaikokujin », où Armelle, qui vit en France, interviewe des étrangers francophones qui vivent au Japon.

Son blog présente déjà plus d’une vingtaine de portraits, avec des profils et des backgrounds très variés.

Armelle se présente ici ci dessous:

Je m’appelle Armelle, je vis à Bordeaux mais je suis originaire de Paris, et comme beaucoup de Français, je suis passionnée par le Japon !

J’y ai voyagé plusieurs fois avec mon compagnon et j’attends avec impatience que les frontières rouvrent pour y retourner, cette fois-ci avec nos deux jeunes enfants.

Au mois de juin 2021, après plus d’un an de crise sanitaire, sans possibilité de voyager de nouveau et en manque de contact avec le « Monde », j’ai décidé de créer ce blog, consacré aux francophones installés au Japon.

Ainsi, j’ai pu échanger (en visio la plupart du temps) avec des gens habitant aux quatres coins du Japon !

J’ai fait des « rencontres » incroyables et découvert des parcours passionnants ! J’ai déjà écrit plus d’une vingtaine d’articles et les retours des lecteurs sont très positifs.

Le blog est de plus en plus connu avec près de 25 000 visites en cinq mois, et j’espère pouvoir continuer à publier de nombreux portraits malgré une vie bien remplie entre la vie de famille et le travail…


Mon souhait serait d’aller à la rencontre de toutes ces personnes que j’ai interviewées lors de mon prochain voyage….même si cela paraît très compliqué d’aller voir tout le monde !

Armelle m’a interviewé dans son dernier article., que vous pouvez trouver plus bas … L’interview s’est bien passé. ça faisait un peu drôle de parler français si longtemps, avec une nouvelle personne. Armelle mène tout cela d’une main de maître.

https://gaikokujinstories.fr/2021/11/04/le-retour-a-la-terre-de-wakame-tamago/

Retour Sur Terre: La page 37 en vidéo

Je bosse toujours à la traduction en Japonais de ma bande dessinée RETOUR SUR TERRE. Tous les textes ont été traduits et maintenant je les transfère sur le logiciel de dessin.

C’est l’occasion de filmer un peu le processus, et de vous présenter la page 37 du book.

Dans cette page j’accompagne Saki chan parti en forêt couper des cryptomères. Et j’observe son travail.

Cette page 37 est très réaliste car la plupart des dessins je les ai faits sur la base de photos que j’ai prises.

Au sujet du réalisme

Retour Sur Terre: roman graphique ou bande dessinée?

Disons que les premiers 60 pour cents de l histoire sont plus proches du roman graphique, car on y décrit notre vécu et notre installation à la campagne et nos débuts dans le village… C’est du réel. Par contre à un moment, l’histoire diverge ( ça  »part en tangente ») pour entrer dans le fantastique et le merveilleux.

Donc pour résumer: les deux premiers tiers, c’est plutôt un roman graphique. Le dernier tiers, une bande dessinée !!!

Plusieurs cases de cette page sont basées sur des photos que j’avais en fait postées dans le blog.

C’était l’article: Cryptomère de noël … 2014 !!! Il y a 7 ans….

Vous pouvez retrouver quelques photos … et les comparer à la BD

Le camion dans la montagne

Détail du camion et des outils.

Récolter topinambours, cacahouètes et gingembre

Ce samedi avec Saki chan (lui aussi est dans la bande dessinée retour sur terre) nous nous retrouvons le matin dans son atelier.

Petite canette de café autour du feu.

Et puis; armés de bêches nous allons dans le champ adjacent pour y récolter des merveilles.

En l’occurrence quelques topinambours. C’est la première fois que nous en faisons. On est curieux de voir quelle gueule ça a.

Ensuite nous passons une bonne heure à récolter les cacahouètes.

Ca a bien poussé. La terre est bonne. On discerne dans quelques mottes tous les petits tunnels laissés par les vers de terre. La terre est bonne et cède facilement sous les avances délicates de la bêche.

On met les cacahouètes dans un vieux seau.

Le seau doit dater d’avant guerre dit Saki chan.

Le seau appartenait autrefois au village, car le nom du village y a été tracé au pinceau, dans une belle calligraphie d’ailleurs, et ce qui est caractéristique c’est que les caractères ont été tracés de droite à gauche, ce qui était l’usage courant jusqu’à la guerre.

Lire « ichi no tani » qui est le nom de la vallée. Se lit ici de droite à gauche

Aujourd’hui cette écriture de droite à gauche se retrouve encore pour les noms de bateaux et parfois de camions. Sur les camions c’est marrant car parfois le nom de la société de transport est écrite avec les caractères romains, mais de droite à gauche !

A la vue de ce seau antique commence une discussion, on continue à récolter les cacahouètes mais je dis tiens ce seau a pu appartenir au père du chef du village actuel !

Saki chan se rappelle de son prénom, tout droit sorti d’un film de samurai ou d’une pièce de kabuki. Quel nom ! lui dis je ! Et je l’ai oublié …

Il est courant même aujourd’hui d’inclure dans le nom de ses fils un numéro. Ce numéro indiquant leur ordre de naissance.

Saki chan regarde la quantité de cacahouètes et il dit: autrefois y avait pas d’électricité… les gens faisaient des gosses et des gosses, ils n’avaient rien d’autre à faire… malgré la pauvreté à l’époque …

et il ajoute mais bon à force de faire des gosses quand les gens décidaient d’arrêter d’en faire souvent si c’était une fille la dernière, ils l’appellaient  »Tomé » (s’arrêter).

Voyez qu’à discuter pendant la récolte des cacahouètes on peut apprendre des trucs.

Les cacahouètes finies nous allons récolter du gingembre.

Week End des 16 et 17 Octobre en Haute Savoie: Thé et BD

Si vous êtes en Haute Savoie les 16 et 17 octobre prochains.

Il y a deux événements:

Le samedi 16 octobre

le marché de producteurs à Contamine sur Arve, de 09 30 à 14 heures.

Le dimanche 17 octobre, à partir 10h30; à Marnaz,

Portes Ouvertes chez Savoie Hélicoptères.

Ma soeur Sophie tiendra un stand à ces deux événements; où elle propose une sélection de thés qu’elle importe de Taiwan et du Japon.

Parmi les thés qu’elle propose, du wa koucha 和紅茶, du genmai cha 玄米茶, du houji cha ほうじ茶 du Japon et du thé à la fleur de pamplemousse, de Taiwan.

https://www.auxsourcesdesthes.fr/

Son stand s’appelle Aux Sources des Thés.

Elle proposera également des bandes dessinées Retour Sur Terre.

D’où le fameux théorème:

Bande Dessinée + Thé = Thé + Bande Dessinée= de bons moments

Révélations sur l’accident du sous marin américain

Les médias vous mentent. Mais je vous révèle la vérité.

Vous avez tous vu la news du sous marin nucléaire américain l’USS Connecticut qui en plongée quelque part dans la Mer de Chine méridionale a percuté un objet inconnu. Onze matelots auraient été blessés dans la collision. On se pose la question des dégâts matériels subis par le sous marin.

Mais quel était cet objet que le sous marin a percuté? Et qui a failli couler l’USS Connecticut??

Selon la presse cet objet n’a pas été identifié et des recherches sont en cours …

Mais ici je vous révèle la vérité. C’est une information exclusive, pour ne pas dire TOP SECRET.

Sur la BBC https://www.bbc.com/news/world-us-canada-58838332

Qu’est ce que le sous marin américain a percuté ?

Il s’agit d’un énorme bloc de fromage, du Salers en l’occurrence, qu’une lectrice a envoyé de France.

Le Salers était en route, vers notre petit village au Japon, en échange d’un exemplaire de ma bande dessinée Retour sur Terre.

D’autres questions restent cependant :

  • Comment le bloc de fromage a été posté vers le Japon via la voie sous marine ? Peut être aurais je dû spécifier dans l’article du blog de choisir l’option ‘Envoi par Avion’.
  • Est il passé par le canal de Suez ?
  • Les sonars des sous marins américains sont donc incapables de détecter du fromage ? Voila qui va bien faire rigoler les Chinois ! Car les leurs détectent même du tofu!!