Tagué: kyoto

La grange et son message

Suite à l’achat de la maison de notre ancienne voisine visitons le petit bâtiment de deux niveaux qui lui est attenant. Comment le nommer en français, j’hésite entre le hangar et la grange … Pourquoi pas la grange.

new house IMG_0921

Le rez de chaussée, le sol est en béton. Et il y a tous les outils de jardinage de madame M. Deux magnifiques brouettes complèteront ma collection. Il y a un motoculteur que je vais donner à un voisin. Sinon beaucoup d’ustensiles que je pourrai réutiliser dans mon petit jardin.

 

Tout ça on laisse; on fera le tri petit à petit. Car, Petit à petit, l’oiseau fait son nid.

 

 

Je pense que tous les outils et affaires que Madame utilisait pour ses nombreuses activités de jardinage et récolte de pêches, yuzu, châtaignes étaient assemblées dans cette grange.

Le long de la maison il y a un autre débarras avec des outils beaucoup plus anciens, comme une araire et autres choses. (pour un article futur).

Il y a aussi, alignées sur des étagères, des choses anciennes, des pots, et des caisses en bois datées et signées qui doivent contenir de la vaisselle. Nous nous y attarderons plus tard.

DSC_2653

 

L’escalier qui mène au premier étage est si raide qu’on le confondrait presque avec une échelle.

DSC_2652

 

En haut, une grande pièce avec tatamis. C’est un vrai capharnaüm. Le sol est recouvert d’affaires, on hésite où poser le pied. Globalement les choses ici sont plus récentes et d’intérêt moindre.

Je fais le tri dans les affaires et mets dans un coin ce que nous allons garder. Seuls quelques trucs retiennent mon attention, des machines à coudre, un ou deux meubles, un échiquier, des cendriers … il y a tellement de cendriers! A croire que pour chaque événement dans le village on distribuait des cendriers.

 

Il y a aussi un vieux magnétophone Sony. Ce modèle date de 1963.

IMG_0812

 

Avec la fille de madame M nous nous sommes arrangés pour qu’elle bazarde tout ce dont nous ne voulons pas. C’est rapide, les gars balancent direct dans leur camion benne, du premier étage ! oh yeah c’est rock and roll !

IMG_0843.JPG

 

 

 

 

 

 

Voici quelques photos de la pièce du haut après rangement. Le plancher est un peu souple, il faudra le refaire peut être. On voit, la pièce fait huit tatamis donc c’est assez grand …

DSC_2662

Le pavillon d’or de Kyoto.

DSC_2663DSC_2664

de vieilles valises.

DSC_2665

La vue de la fenêtre.

DSC_2657

Pendant le rangement j’ai remarqué cette boite de biscuits métallique. Avec ce message, à méditer.

IMG_0817

NB Un Lecteur sur Facebook m’informe que c’est du Paul Valéry. C’est un vers du poème le cimetière marin.

Le vent se lève… ! Il faut tenter de vivre !
L’air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !
Rompez, vagues ! Rompez d’eaux réjouies
Ce toit tranquille où picoraient des focs !

Publicités

Kyoto !

Avant le nouvel an, nous sommes allés à Kyoto visiter mon grand ami F. et sa famille.

Toujours un stimulus important que d’être en ville, nous qui sommes tout le temps au village. Ça nous fait voir ce qui se passe au delà de notre petite vallée.

Notre amitié avec F. date de 1987. Nous étions alors lycéens et vierges.

Tous les deux encore lycéens nous avons développé un intérêt pour la chose Japonaise et dès les mid nineties nous commencions nos carrières professionnelles à Tokyo. (carrière: lieu où avec une pioche on tape dans la roche pour en retirer des ardoises).

En marchant dans les rues de Kyoto, pendant que les épouses et les enfants étaient chez F. au chaud avec du thé et des gâteaux, nous nous sommes dit, dans les rues étroites de cette ville qui respire comme la mousse: Oh, que c’est beau tout cela, et qu’est ce qu’on aime le Japon!

kyoto2018_8088d5cf79_k

Pour changer, un peu de kawaii !

38491562835kyoto2018

Et ici encore, du kawaii.

kyoto2018_b6b36d82e2_k

retour à la réalité

kyoto2018 9b957d7025_kkyoto2018_cfaa29bcec_kkyoto2018_c3a7d1face_k

un marchand de riz.

27591135359_kyoto2018

Les gâteaux de riz mochi.

25498963198_kyoto201838660199114kyoto2018

on sait qu’à Kyoto aussi, tout part en couille … en beauté.

25498958818_kyoto2018

trois bâtiments résistent avant la démolition inévitable.

 

39376980831_kyoto2018kyoto2018_0770ac549b_k

les différentes strates géologiques. Mais remarquez; parce qu’elle est faite de matériaux naturels, du bois et de la terre, c’est la ruine du milieu qui vieillit le mieux.

 

kyoto2018_5e39c52236_k

kyoto2018_5a049d8bbc_zkyoto2018_ce2c9ceee7_kkyoto2018_6c5bd61b96_kkyoto2018_25f5769f88_k

Bon coup de crayon. Pour un restaurant de ramen je crois.

 

kyoto2018_8cbdd64816_kkyoto2018_bec99db74a_zkyoto2018_2a58a2ed49_kkyoto2018_9cf453489f_kkyoto2018_392e18f3da_k

L’entrée des artistes

27600266979_kyoto201827592225339_kyoto2018

C’est Daihatsu je crois qui produisait ces petits véhicules.

39368192581_kyoto2018

une tiny house sur roulettes

Marketting: comment vendre des fruits

Balade (temple sekizou-ji)

Dimanche. Promenade en voiture. Villes de Sasayama et Tanba, à 80 km à l’ouest de Osaka.

Découverte d’un temple magnifique au nord de Tanba. Le Sekizou-ji. 石像寺
C’est beau comme à Kyoto, mais sans la foule.
En fait, il n’y a personne. Nous visitons les lieux impressionnants accompagnés du chant des oiseaux et du silence des pierres.
Oui, surtout, les jardins de pierres. Un bâtiment d’ailleurs est dédié à la méditation zen.
L’absence de touristes et la gratuité du lieu apportent un sens de l’authentique rarement gouté.
Le silence et la beauté du lieu nous prennent par la main et nous réconcilient  avec le monde et ses hommes.
Si vous êtes de passage et en voiture, n’hésitez pas car ça vaut le détour.
Sekizo-ji 石像寺
Adresse
Japon〒669-4302 兵庫県丹波市市島町中竹田1003−1
temple sekizo ji
temple sekizo ji jardin de pierres
DSC_0140
DSC_0132
DSC_0112