Dans la maison de Madame M

Voici quelques photos de la maison de la voisine que nous avons achetée cette semaine.

Mais vous savez, on est par ce que l’on fait.

On n’est pas par ce que l’on a.

Au fruit on connaît l’arbre. Matthieu 12-33

Voila un truc qui nous imprègne depuis notre installation à la campagne. En ville, je pensais plutôt être par ce que j’avais.

Avoir une maison en plus n’est pas donc vraiment significatif. C’est ce que nous allons en faire qui est important (à la rigueur).

Ceci dit; cette maison étant ancienne porte un message, et nous informe sur la vie dans le village d’il y a cinquante ou soixante ans. Voilà une chose qui nous intéresse.

 

DSC_2619

La maison, et devant, le hangar à deux niveaux.

On pourrait s’asseoir sur le muret de pierres, siroter un ouiski en se trempant les pieds dans la rivière.

Pour le plan. C’est quasi identique à celui de notre maison. C’est plus petit, la cuisine est rikiki; et il n’y a plus d’engawa mais la structure logique est en tous points identique.

plan d une ferme japonaise traditionnelle

plan d une ferme japonaise traditionnelle

 

DSC_2629

L’entrée, ou doma. Le plancher de la maison est surélevé. Par sur la photo, mais le doma est à hauteur du sol et ici recouvert de carrelage. Originellement ça devait être de la terre battue.

DSC_2632

Dans l’entrée; des autocollants rappelant de contacter la police en cas de visite d’arnaqueurs. Il y a beaucoup de petits filous qui essaient de profiter de la crédulité de personnes seules et âgées. Moi quand j’en vois de ces filous, je leur montre ma tronçonneuse.

 

DSC_2633

De l’entrée; sur la gauche. Au fond, le tokonoma avec la calligraphie. A la droite de celui-ci il y avait le butsudan ou autel aux ancêtres.

Notez la porte sur la gauche, elle ne donne sur rien mais indique l’existence autrefois du engawa.

DSC_2634

On voit les quatre pièces de tatami adjacentes les unes aux autres; formant le caractère de la rizière, 田

kitchen

Faisons marche arrière et allons voir la cuisine. Qui est face au doma. Difficile de faire plus simple pour la cuisine mais dans la version originale de la maison, la cuisine était sans doute en terre battue, avec un petit foyer que l’on nomme okudo san.

vue de la cuisine

La cuisine donne sur deux pièces de tatami.

 

DSC_2638

A côté de la cuisine ce signe rappelle de faire attention au feu. J’ai vu ce même signe dans une autre maison dans le village, lors de travaux. Il a donc dû être distribué à tout le monde, à une époque.

 

DSC_2640

Les colonnes sont en marronnier. Celle-ci est plus conséquente que les autres. Située au centre de la maison on la nomme la kokubashira ou colonne noire.

 

DSC_2641

La classe. Les murs sont en torchis et recouverts d’enduit. (shikkui).

Faut être un bon charpentier, pour utiliser des poutres courbées comme celle-ci. D’un point de vue esthétique je trouve que celà apporte une dynamique inattendue; dans une pièce où tout est droit.

DSC_2643

Les cloisons coulissantes sont décorées, mais ça c’est plutôt standard.

 

DSC_2645

Vue du tokonoma. Nous avons demandé à laisser quelques affaires, comme machine à coudre, instrument de musique, de thé, et calligraphie.

DSC_2649

Si on se retourne on voit une autre pièce, et l’entrée du début.

 

fils

Il faudra refaire l’électricité.

Publicités

14 Commentaires

  1. luinilbleue

    Aie aie aie… plus j’en vois, plus ça donne envie. Je vais devoir me désabonner ( ´~`)ゞ
    Je rigole bien sur. L’interieur me plait beaucoup, et reste en tres bon état !

    J’aime beaucoup le hangar. Je cherche un bâtiment dans ce genre pour me remettre a confectionner des meubles, sans outil électrique.

  2. Syl06

    Très intéressant de découvrir la maison de Madame M. Et il y a de quoi refaire une très belle maison.

  3. nemuyoake

    C’est génial, on a exactement le même projet !! Rénover une vieille maison à l’ancienne, bcp de temps et d’argent, mais ça vaut le coup !

  4. Pingback: La grange et son message | A la campagne au Japon
  5. Pingback: Dimanche pluvieux, inventaire des porcelaines | A la campagne au Japon
  6. Pingback: Encore des porcelaines | A la campagne au Japon
  7. janusdot57

    Bonjour.
    Très bonne citation en entête..
    Mais vous savez, on est par ce que l’on fait.
    On n’est pas par ce que l’on a.
    Au fruit on connaît l’arbre. Matthieu 12-33..
    et pas que, en référence à Saint-Matthieu.
    Avoir une maison en plus, n’est pas forcément aller dans le sens du matérialisme profond ou..matériel..
    En ville, on a une toute autre conception et réflexion de la vie et de ce que l’on a ou cherche à acquérir..
    A la campagne, on est pas obstiné par le tout avoir, le tout être, le toujours plus, ou encore le..plaire et vouloir ressembler pour se montrer..
    On nous parle beaucoup depuis quelques temps, juste quelques années, du..Slow food.
    Mais, personnellement, je suis bien d’avantage axé et tourné vers le..Slow Life..une réelle prise de conscience et tournée vers une vraie vie simple et bien plus bénéfique et généreuse pour notre être intérieur et santé.
    Cette maison, vrai témoin du passé, vous dévoile, au fur et à mesure, la vraie vie du passé, et le passé de madame M. jusqu’à son décès et sa disparition, mais pas de votre esprit, ni dans votre coeur.
    Le message qu’elle porte en elle pour vous est..la continuité..sa survie et seconde nouvelle vie en emploi et réutilisation.
    Pour ce qui est du..Whisky, en se trempant les pieds dans l’eau..belle image, mais comme pour l’affiche et pub, un verre ça va..deux verres..bonjour les dégâts..(je ris..).
    La maison est..dites-vous..identique à la votre au départ, et au moment de l’achat, avec une similitude en tatamis.
    Personnellement, je revois encore vos photos mises, au tout début, avec ces plans et photos au sujet des tatamis.
    Elle me semble..fonctionnelle et la répartition intérieure en ergonomie comme circulation n’est pas désuète ni obsolète, loin de là..
    L’évolution a voulu que le sol du « Doma » soit recouvert de carrelage pour remplacer la terre battue, sans doute pour l’entretien..
    Mais la terre battue est plus saine que le grès cérame en carrelage, et pas que pour le contact avec les pieds nus.
    Le « Tokonoma » est la partie spirituelle de la maison et son âme, avec le « butsudan » ou autel, tant sur le plan familial que croyance et/ou religion..
    Ah ! Le « Engawa » ! On revient presque toujours à cette particularité sur le plan architectural, mais ô combien gratifiante pour pouvoir et permettre, par là, de prolonger la vue au dehors, et profiter du paysage tout en étant dedans.
    C’est cette particularité et conception qui m’a amené à la réflexion pour notre second projet de vie et future maison dans les Landes, avec ce terrain acheté là-bas, dans un premier temps.
    En effet, sur mon plan, en dessins, j’ai repris sans copier toutefois la maison « La Girolle » de Mr. Pierre Lajus (architecte et concepteur à l’origine..), pour l’avancée de toit en façade avant et côté sud, avec un débord, de 1,40m, supporté par des poteaux, et avec un passage couvert de 1,20 m, pour deux personnes qui se croisent..
    Le caractère de la rizière pour les quatre tatamis adjacents, en référence à la vie, au travail, et à la nourriture de base pour l’époque..
    La cuisine est certes..fonctionnelle, mais un peu petite vu par moi seul.
    Les murs en torchis, pour l’isolation c’était déjà une formidable avance en concept, pour le côté thermique en isolation.
    La forme de la poutre est liée au fait qu’auparavant on travaillait le bois en tenant compte des veines et du sens des veines pour le duramen (partie dure et centrale..) et non l’aubier (moins dur et plus fragile et qui pourri..).
    La forme était liée à une utilisation bien précise et particulière pour l’ossature, comme souvent pour les charpentes traditionnelles au Japon.
    Les cloisons coulissantes étaient décorées (peintes à la main..) pour faire référence à la nature et au dehors.
    Il est bon de respecter le Tokonoma et de laisser quelque peu ce coin, en préservation, eu et en respect à madame M.
    Pour l’électricité, pour sûr, il faudra tout refaire, du moins l’installation, au regard des normes, mais pas seulement, et pour éviter tout risque de court-circuits et sinon risques en incendie et feu..
    Bonne soirée à vous et sinon fin de soirée, à plus..Denis.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s