10 règles pour la longévité

Notre bon ami, charpentier, restaure une vielle maison dans le village.

DSC_1170

Je vais le voir; on discute pendant la pause. Il fait encore chaud aujourd’hui. C’est une belle maison, au toit de chaume; recouvert de tôles peintes en noir.
On ne fait plus de maison comme ça !
L’arrangement de la maison est très simple. Les gens qui viendront vivre ici seront heureux. La simplicité de la maison, faite de bois; de paille et de terre, inspirera le bonheur de vivre à ses prochains habitants. On ne peut qu’être super zen dans une telle maison ! Car même à l’intérieur, on n’est pas renfermé … Même sous le toit … on est sous le ciel …

D’ailleurs …. quelle étrange coïncidence .. bonheur et simplicité ?

Sur un mur, un poster jauni par les années prodigue des conseils pour s’assurer une bonne santé et vivre bien et longtemps.

Les dix règles pour la longévité.

DSC_1166

Traduction;

La cinquantaine et la soixantaine; si c’est une fleur c’est un bourgeon
Soixante-dix et quatre-vingt, c’est l’âge du travail
Et si à quatre-vingt dix on vient te chercher, 
dis leur d’attendre jusqu’à ce que tu aies cent

Les dix principes de la santé et de la longévité

Peu de viande; beaucoup de légumes
Peu de sucre, beaucoup de fruits
Peu d’excitation; beaucoup de sommeil
Peu de soucis, beaucoup d’action
Peu de vêtements chauds, beaucoup de bains

Peu de sel, beaucoup de vinaigre
Manger peu, mastiquer beaucoup
Peu de colère, beaucoup de rire
Peu d’égo, beaucoup d’aide
Peu de voiture, beaucoup de marche

 

Voilà. Tout est dit, non ?

Publicités

9 Commentaires

  1. atlantisconcept

    Remerci pour cet article accord parfait avec les dix règles énoncées ces principes sont très proches des règles de l’hygienisme bravo bonne rentrée de septembre

    Envoyé de mon iPad

    >

  2. Pierre Nadeau

    Je suis toujours surpris à quel point la science ne fait que redécouvrir de vieilles sagesses. Il parait qu’une étude en Californie vient de « découvrir » les tsubo, les points d’acupuncture et de massage shiatsu en identifiant une concentration élevée de capillaires sanguins à ces endroits. Les anciens, après des millénaires d’évolution, de grande sensibilité et d’essai-erreur, avaient accumulé une quantité phénoménale de compréhension, de sagesse et de savoir-faire. Tout ça est aujourd’hui aux poubelles pour le grand bien des breveteurs de la connaissance.

  3. Pingback: Les grands senseis (ou maîtres jedi) | à la campagne au japon
  4. Pingback: Sur la longévité (encore) | à la campagne au japon

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s