Ecrire une bande dessinée

Ecrire une bande dessinée…. réflexions d’un amateur.

 

J’écris la BD tout ira bien.
C’est un gros projet pour moi et mes petits talents de dessinateur bien limités….
Mais c’est un projet au bout duquel je voulais absolument aller. Il fallait aboutir, et dessiner l’histoire jusqu’à la fin; l’écrire jusqu’au dernier philactère.

Ce projet de BD c’est ma thérapie et le moyen d’exprimer et de décrire tout ce qui s’est déroulé au Japon dans la foulée de la catastrophe nucléaire de Fukushima. On retrouve d’ailleurs des thèmes qui se répètent dans les accidents nucléaires ou industriels … Tchernobyl … les essais militaires etc à savoir les intérêts opposés des populations civiles et des industriels et politiques. Une lutte s’engage alors entre le pouvoir et les populations. Le pouvoir essayant de dissimuler et cacher l’ampleur du désastre. Car la vérité, dévoilée, pourrait mettre en danger la société toute entière. Mais bon, Fukushima a exposé tout  celà, sous nos yeux, nous l’avons vécu en direct en quelque sorte et il me fallait tout sortir.

Ecrire une BD, à mon age, et vu que j’avais arrêté de dessiner il y a 30 ans, c’était un énorme challenge.
Mais bon …. le plus important, c’est d’essayer, et de faire. Sans trop se questionner. Aller de l’avant et avoir confiance. Dessiner une histoire sur 100 pages, seul, sur son ordinateur, il y a un peu de sacrifice dans l’air!

Et il n’y a pas de honte à avoir, ni aucun complexe, à faire tout celà en amateur,

Au contraire, on est plus libre en étant un amateur, car il n’y a pas de contrainte. Le professionel, lui, fera un travail de qualité professionelle mais il devra écouter et suivre les indications de son éditeur ou de son agent … tandis que moi … je n’ai ni l’un ni l’autre, voyez vous. Donc je suis libre.
Et puis je n’ai pas non plus de réputation ou d’image à défendre. Je ne peux pas non plus decevoir ou facher mes lecteurs … car je n’en ai pas !

Etre amateur c’est la liberté assurée.

L’important c’est donc de continuer, et peut-être même que j’ecrirai une deuxième BD, après Tout Ira Bien. Et chaque nouveau projet, chaque page de plus est une petite victoire sur la paresse, et l’occasion d’améliorer la qualité de son travail, d’apprendre et de mieux faire.

Il y a des pages qui étaient vraiment difficiles à visualer et à dessiner. Les pages d’action surtout. Celles-là je les ai faites le plus tard possible, car je redoutais de m’y attaquer. Par exemple, la page 68. Cependant j’ai bien compris par la suite que ce sont ces pages-là, les plus difficiles, qui apportent le plus de satisfaction lorsqu’on les dessine. On y passe plus de temps, certes, mais une fois finies, quel plaisir et quelle confiance en soi !

J’aurais donc dû pour mieux faire commencer par ces pages difficiles. Elles m’auraient sans doute donné la confiance en moi et un peu plus d’inspiration pour faire un meilleur job sur d’autres pages.

En tous cas je peux tirer quelques leçons de mon projet de bande dessinée:

  • ne pas avoir honte de son travail. au contraire se rejouir d’être un débutant et un amateur. car on s’en retrouve libre. aucune contrainte.
  • chaque nouvelle tentative permet de s’ameliorer. et chaque pas supplementaire est une victoire sur la paresse.
  • si possible, mieux vaut s’atteler aux passages les plus difficiles des le début. cela fournirait plus de confiance et d’assurance et permettrait de faire un meilleur job par la suite.

 

Un extrait de la page 68….

Screen Shot 2014-08-22 at 9.22.35 PM

Publicités

5 Commentaires

  1. atlantisconcept

    Bravo d’un Nantais qui ne se lancerait certainement pas dans une telle aventure . A plusieurs reprises j’ai essayé de vous envoyer des commentaires positifs sur votre blog mais je ne suis pas assez doué votre maison et votre nouvelle construction sont très bien , les petits articles sur la vie de tous les jours agréables , je suis un grand débutant pour apprendre la langue japonaise ,je ne trouve aucune personne japonaise souhaitant débuter en français et échanger par skype connaissez-vous quelqu-un ? Merci de transmettre mon mail si oui. Autrement surtout continue ce blog et mes sincères salutations à votre famille et à vous – même Cordialement Alain

    Envoyé de mon iPad

    >

  2. wakametamago

    Bonjour Alain ! Merci pour ce commentaire chaleureux et encourageant.
    Je pense qu’il doit y avoir des groupes sur Facebook qui permettraient de rencontrer des Japonais souhaitant échanger sur skype;

  3. Françoise Martin

    Bravo pour votre courage… Vous avez raison, il fallait le faire, cela permet aussi de « dédramatiser », prendre du recul par rapport aux évènements… Très belle maison aussi… Le Japon est beau côté pile mais a ses faiblesses côté face : le nucléaire, c’est le côté face du Japon… Et côté pile, il y a les cerisiers en fleurs, les temples, les magnifiques paysages… 🙂
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s