Qu’est-ce-qui se passe ?

Silence radio .. que fait Wakame Tamago (c’est mon pseudo) … J’ai pas écrit d’article depuis début novembre.

Je reviens d’un business tripe aux US, très mouvementé. Comme il est d’usage dans toutes les (grandes) boites il y a eu un changement d’organisation (on dit re-org) et je me retrouve avec un nouveau boss.

Une personne très brillante. Harvard. C’est bien d’avoir un boss intelligent, ça aide beaucoup.

En douze ans ça fait donc mon septième boss, je devrais m’habituer mais non je n’arrive pas. Ces changements involontaires, pas attendus, cela fait partie de la mise. Mais à mon âge …

Au fond j’aimerais être mon propre boss …

Je sais bien, travailler dans la boite; jouer le rôle du salarié modèle à distance (dix mille kilomètres c’est très bien) …. et enfiler la culotte de wakamé tamago et vivre des aventures à la campagne au Japon dès que possible … c’est un peu une vie double que je mène … avec grand bonheur nous essayons de prendre les côtés positifs de ces deux vies … take the cash … and enjoy the time ….

Voilà, donc silence radio … histoire que ça se calme un peu.

Publicités

8 Commentaires

  1. Pierre Nadeau

    Je suis mon propre patron, mais c’est par nécessité existentielle: incapable de travailler pour qui que ce soit! Ma motivation rationnelle est qu’avoir un boulot monopoliserait mes heures les plus productives. La vérité est que dans un cas ou l’autre (employed ou self-unemployed): mon temps utile est bouffé par autre chose que le vrai important… ma famille, la maison, ma forge. J’aurais dû être rentier, mais quelqu’un a dû se tromper quelque part dans la planification de cette incarnation.. Il n’y avait aucune fortune qui m’attendait à ma naissance!

  2. Pingback: (Re)Faire le mur | A la campagne au Japon
  3. janusdot57

    Bonjour.
    Je reviens, enfin, vers vous, et avec grand plaisir.
    J’ai eu quelque peu..peur, n’ayons pas peur des mots, oui, je dis bien « peur » (sans doute injustifiée..), au regard de cette absence, absence en blog et qui m’avait quelque peu bouleversé dans mon fort intérieur.
    En effet, j’ai, tout d’abord, pensé qu’il vous était arrivé quelque chose (tout en souhaitant qu’il; n’y ait rien de fâcheux..), ou, peut-être, que vous étiez malade..Comme quoi, cette forme d’absence, qui n’en était pas une..réellement, amène à des formes de suspicions et laisse quelque peu..planer le doute..
    Cette analyse, très personnelle, était une première approche. Puis, je me suis dit que, après tout, vous étiez fort occupé, soit avec votre travail, sur le plan purement professionnel, ou encore, comme vous l’aviez relaté précédemment que vous étiez afféré à ce mur en réfaction et en rehausse.
    Donc, pour faire court et plus simple, lorsque je suis « retourné » sur votre page d’accueil, environ, deux jours après votre « post » mis, j’ai été de suite..disons..rassuré..ouf !
    Je comprends vos formes d’inquiétudes, amplement justifiées sur le plan purement professionnel, et du fait de ces changements successifs de « boss », comme vous dites..
    Vous avez du être confronté à des situations tendues, durant votre « business » trip, et non pas « road » trip..
    Les « boss », intelligents, comme vous dites, c’est bien, car, souvent, ils réfléchissent très vite, ont de nouvelles idées (parfois pas toujours bonnes, non plus..), et ont donc, cette vivacité d’esprit et de réactivité, ou, réaction pour pouvoir faire face à toutes situations, en principe..
    Effectivement, en douze ans, votre..septième « boss », c’est déjà pas mal.
    Mais souvent, pour ce genre de poste et ces postes occupés, ça va très vite, et, comme l’on dit, la roue tourne..
    Vous avez raison de dire et de mettre: « on devrait s’habituer, mais, en fait, il n’en et rien; et, surtout, à votre âge (non pas âgé.., mais avec le vécu surtout et la maturité qui vous caractérise..). Non pas que l’on accepte pas ou plus, ces formes de changements, et/ou changements successifs, mais, on reste un peu sur sa fin, avec, justement son propre vécu et parcours aussi.
    Le fait évoqué (en pensées surtout, je crois..) de vouloir « être » son propre « boss », n’est pas faux ni idiot, mais, là-aussi, avec des conséquences, dans les formes de risques à prendre (non négligeables..) et de réduction, aussi et surtout, de « vraie » vie de famille, de contexte, et donc, au bout du compte d’être tiraillé, de toute part, par tous ces aléas et formes de contraintes que cela amène et comporte.
    J’ai connu, une vie « trépidante », durant 30-35 ans, dans mon parcours de vie professionnelle(45 ans..), et ou, durant tout ce temps, j’étais absent, presque, 325 jours sur..365, alors..Et, de plus, je me suis toujours levé, tous les matins, à 4h45 -5h00, depuis l’âge de 15 ans, et ce jusqu’à..60 ans..
    Aujourd’hui, sans être « faignant », encore moins « oisif », j’aspire à une vie plus simple, moins trépidante, et de plus, à couler des jours heureux, avec mon épouse, et nos deux enfants qui vivent encore sous notre toit, avant d’aller finir des jours heureux, là-bas, dans les Landes, et auprès de quatre de nos six petits-enfants..
    Vous dites, que vous avez une vie « double », sans avoir une vie « double », en allant à côté (pardon..pour le fait exprimé..), mais c’est là, le fait de cette vie moderne et du monde qui bouge, sans arrêt, et qui évolue, sans arrêt, et qui nous oblige à évoluer nous même et nous remettre en question, nous-même, en permanence, et qui cause tous ces aléas..
    Vous avez raison, entièrement raison, dans votre expression.. »c’est un peu une vie double que je mène … avec grand bonheur nous essayons de prendre les côtés positifs de ces deux vies … take the cash … and enjoy the time …. « (et non pas allégorie..).
    Le plus important est de s’y retrouver et de pouvoir faire la part des choses, et de concilier, le faux côté néfaste ou désagréable, du monde du travail, et sur le plan professionnel, et votre vie de famille, somme toute très importante également, non seulement à vos yeux, mais pour et par respect envers votre épouse et votre fils aussi, non ?
    Je terminerai, en disant: « Le « silence » radio..a été interrompu, la touche n’et plus sur « pause » ou encore « off », mais bien « on », au grand bonheur, en partage, de tous vos fans et amis en commentaires et discussions et dialogues, que ce soit en « M.M.S. » ou encore E/Mail, ou Messenger, ou « Skype », peu importe..
    Bonne fin de journée à vous, une très bonne soirée et sinon fin de soirée, à plus..Denis.

  4. wakametamago

    Merci Denis pour votre message. Je suis désolé de vous avoir causé du souci. Ouh votre vie professionnelle a vraiment été trépidante! jamais je ne saurais survivre à un tel rythme !
    Ecrire ce petit blog apporte beaucoup de satisfactions, comme celle de pouvoir communiquer avec vous et de de faire connaissance. Merci encore.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s