Une cabane en montagne cette semaine

C’était l’un des derniers projets dans ma longue liste. (pas que j’aie fini tous les autres avant). ‘Construire dans la montagne une plate-forme surélevée pour y faire la sieste et admirer la forêt.’

Et pourquoi pas même y dormir. Il faudrait sans doute une tente ou une moustiquaire pour cela. C’est une cabane mais sans toit ni mur … peut-être que j’ajouterai un toit plus tard.

En tout cas, un projet bien inutile alors qu’il y a tant à faire au taff et aussi dans la maison de madame M., mais j’ai besoin d’une diversion.

Dès que l’on pénètre dans la montagne on est pris par cet air clair et empli de parfums de réglisse. Et la terre, comme il est bon de la fouler. Le chemin monte on voit toujours les maisons du village en bas mais on est tout de suite dans un autre monde, couronné par ces cryptomêres majestueux partis à la conquête du ciel.

Dans ma grande naïveté je me dis que, assis dans la montagne; sur ma petite plate-forme, avec au dessus de moi les arbres géants … je pourrai m’approcher de la vérité. Il faudra plus d’un verre de ouisseki ou plus d’une tasse de thé.

Plus tôt cette année mon ami S est venu couper une dizaine de cryptomères, au niveau de la deuxième terrasse. 

Et là comme je suis en vacances cette semaine je vais essayer de construire cette plate-forme. Le but c’est d’utiliser le bois des cryptomères coupés…. Je réfléchis à ce projet depuis plus d’un an et j’ai commencé à m’entrainer à débiter les troncs d’arbres en planches, avec ma bonne vieille tronçonneuse …


10 Commentaires

  1. YumeNoKuni

    Pour une idée de petite maison/cabane, il faut jeter un oeil sur ce site que j’aime beaucoup alors que je ne lis pas le japonais : http://yadokari.net/ c’est les fans de tiny houses made in japan 🙂 que de belles idées à prendre. Bon courage pour la construction.

  2. ptb41

    Une cabane dans la forêt , ça c’est chouette !
    On attend les prochaines images .
    Bon courage !

  3. janusdot57

    Bonjour.
    Je remarque, ceci dit en passant, que vous cherchez, à présent, à mettre en place et à installer une cabane, pour avoir un petit coin, doux havre de paix, pour vous reposer et ressourcer , en même temps..c’est bien.
    Il arrive toujours, à un moment donné ou l’autre, au cours de la vie, et dans notre vie, et ou l’on aspire à d’avantage de paix et de sérénité, au regard d’un vécu, de son propre vécu, et par rapport à tout ce grand tumulte de la vie de tous les jours et qui nous entoure..
    Je trouve le tracé de ce nouveau chemin, puis « stairway to haven », bien conçu, ordonné et pensé.
    Par rapport à votre esquisse et dessin (sans oublier celui que vous nous aviez présenté dans l’un de vos premiers articles, après votre arrivée comme installation..), je pense qu’une implantation, en extrémité et partie droite de cette première rangée de « Cryptomère »(en partie droite..), et avec le devant et seuil de votre cabane, ainsi tourné vers cette ouverture en enfilade, vers la partie gauche (sur le croquis..) de ces bambous, vous permettrait d’avoir une vue, dans la perspective, tant proche qu’en prolongement du regard, au-delà, et avec une forme de vue..apaisante, qu’en pensez-vous ?
    Ce n’est là qu’une forme de suggestion de ma part, le choix et la décision toute personnelle, vous appartenant, bien-sûr !
    Il n’est point besoin de revenir à David Henry Thoreau et sa cabane ou l’homme de Walden, pour comprendre cela..
    On a tous, quelque part, en pensée, au fond de nous-même, et dans notre coeur, un souhait ou désir, de vouloir être encore un peu plus..proche de la nature..c’est également là, mon assentiment personnel et ressenti.
    Voilà pourquoi, notre nouveau projet et second projet de vie, pour nous rapprocher de nos quatre petits-enfants, fait son petit chemin, et va, par là-même, également nous rapprocher et nous imprégner, encore d’avantage, de cette si belle et grande nature qui nous entoure, et qui, là-bas, est omniprésente tout autour. Avec notre terrain, acheté là-bas, et sur place, nous aurons une vue imprenable sur une zone (de plus..inconstructible pour..99 ans..) et avec des rangées et alignements de pins maritimes, comme autour, à courte, moyenne, et grande distance..donc, un doux havre de paix..que vouloir demander de plus, sinon..la paix, oui, je dis bien, quitte à me répéter..La paix pour tous et sur terre..seul vrai message louable en ces périodes de fête et d’avant Noël. J’ai toujours été « envahi », depuis ma jeunesse, de part cette grande injustice concernant un tas d’êtres humains, dans le monde du travail comme dans la vie ordinaire. Aujourd’hui, je suis « ravagé », intérieurement par tout ça et fort déçu; je n’ai pas dit..anéanti, encore moins..déprimé, mais..tout de même.
    Aussi, sans égoïsme individuel ou profond, je n’aspire plus qu’à une seule paix profonde et intérieure, sans voix en rappel, et d’un endroit de réelle quiétude et doux havre de paix pour y finir mes jours, tranquilles et heureux, avec mon épouse.
    Vous avez toujours de l’ambition, des chantiers, dont en perspectives, une volonté et un moral d’acier, qui vous animent et vous font avancer dans la vie, ce qui est tout à votre honneur !
    Je vous rassure, par rapport à ce que j’ai mis juste peu avant, je suis encore et toujours comme cela aussi, sans jamais baisser la tête, ni même surtout les bras..
    Je vous souhaite une bonne fin de soirée et sinon nuit, à plus..Denis.

    P.S.: samedi 15 novembre, jour de l’Acte V des « Gilets jaunes » à Paris et dans Paris, dans l’après-midi, la première vraie neige d’hiver est tombée chez nous. Au réveil, tôt le dimanche matin, il y avait tout juste 4-5 cm, en épaisseur, et au plus fort..
    Donc, dimanche matin, peu avant le repas du midi, j’ai déblayé la neige sur toute la largeur du trottoir et la longueur en façade de notre terrain.
    Depuis peu, je revisite mes classiques, en parlant d’architectes et d’architectures, dont Japonais, en lecture, de livres que je possède et fort passionnants et édifiants sur le sujet, en parlant d’architecture, classique comme moderne et contemporaine, sans jamais oublier l’architecture traditionnelle et vernaculaire. J’ai un architecte Japonais, dans la conception et réalisation de bâtiments, en étagement discret (pas comme ces « HLM » très laids..), et en étalement, de style moderne et contemporain qui m’avait et m’a toujours impressionné, par son approche réelle et digne comme savoir-faire, tant sur le plan de la récupération de l’eau de pluie, comme circuit de récupération en recyclage, un très beau projet comme réalisation..
    Pour et architecte, il s’agit de Mr. Tado_Ondo.
    Je me suis quelque peu « plongé », également, dans des livres, en me tournant vers un architecte Français et qui a, également, fait ses études au Japon, et vécu durant de longues années au Japon, et qui, de plus, s’est inspiré des temples boudhhistes, pour l’approche, dans le sens du cheminement, comme des jardins, et différentes vues, en perspectives, tant dans la vue immédiate et proche qu’en prolongement et aux alentours. Il a, une fois rentré en France, et depuis, essayé et sinon..transposé, ses idées, dans ce sens, pour la réalisation de « grandes » maisons individuelles, de riches propriétaires, en Provence comme dans le midi. Ce sont de fort belles réalisations, mais à des prix défiant toute concurrence, dans une fourchette de l’ordre de..500 000-600 000 Euros !..c’est..colossal !!!
    Bien-sûr, je ne retiens et ne retiendrais que le bon côté de la chose, pour la disposition générale, les ouvertures et baies vitrées, comme aussi et surtout, les vues offertes par ce biais, avec une réelle imprégnation de la nature.
    Ce grand architecte Français s’appelle Maurice Sauzet.
    Personnellement, en ce qui concerne notre deuxième maison à construire sur ce terrain, là-bas, dans les Landes, je m’en tiens et m’en tiendrai, à mon approche personnelle, et pas que..esthétique, en parlant de cette maison « La Girolle », de Pierre Lajus, et qui m’a servi pour établir mes propres plans, comme disposition intérieure et en ergonomie, sans chichis ni trop de chichis, encore moins de « blingi », et avec une réalisation en auto-construction totale ou partielle.. à portée de bourse.

  4. janusdot57

    Re..désolé..
    Pour cet architecte Japonais dont j’ai fait référence, il s’agit bien de Mr. Tadao_Ondo..
    J’ai du, maladroitement « escamoté » l’orthographe du nom, aussi, je m’en excuse..
    Pour revenir à cet architecte que j’apprécie et j’aime beaucoup:
    Voici, cet exemple auquel je fait référence:
    Tadao Ando
    Rokko Housing I. II. III
    https://www.architravel.com/architravel/building/rokko-housing-i-ii-iii/

    Un autre exemple, mais cette fois de « Guest-house », pour l’ensemble, en architecture extérieure et agencement intérieur/
    Une « Guest House » pas trop mal..
    https://www.architravel.com/architravel/building/koyasan-guest-house/

    Bonne fin de soirée encore et sinon..bonne nuit..Denis.

  5. Pingback: Un balcon en forêt … choisir l’emplacement | A la campagne au Japon

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s