Tagué: pluies

Grosses pluies la semaine dernière

Il y a eu de grosses pluies la semaine dernière ici comme dans de nombreux autres coins du Japon.

Notre maison est juste à côté de ce qui est en temps normal un petit cours d’eau mais avec les grosses pluies celui ci s’est transformé en un énorme torrent.

On a dû suivre la situation de très prêt. Certains habitants de notre hameau ont préféré passer la nuit en sécurité à la mairie.

Comme nous sommes dans une vallée il y a toujours le risque d’un glissement de terrain qui pourrait aller droit dans une maison ou encore faire détourner la rivière ou la bloquer temporairement.

Heureusement les pluies se sont calmées un peu; la rivière était vraiment déchainée. Si la pluie avait continué … on aurait peut être dû évacuer nous aussi… Mais comment faire avec les chats Minou et Scotch ? Les abandonner à leur sort ?

Encore nous avons eu de la chance; dans le village aussi et dans la vallée il y a eu très peu de dégâts.

La présence de ces catastrophes naturelles nous rappelle combien tout peut tenir à petit fil. Bonne leçon d’humilité.

Le hameau est traversé par un canal d’irrigation pour les rizières; ce canal lui aussi était à capacité maximale et sur le point de déborder. des nombreuses pierres sont venues le bloquer par endroit, avec des branches d’arbre etc; c’était ric rac.

Dans tout cela on constate plusieurs choses.

  • J’ai tendance à paniquer. Par contre mon épouse est calme comme un bouddha en pierre.
  • Les voisins aussi savent rester zen.
  • Il y a une bonne organisation. Les pompiers passent en camion plusieurs fois pour voir comment ça se passe. Ils passent aussi distribuer des sacs de sable pour retenir l’eau là où ça pourrait déborder.
  • Le village comme tous les villages est équipé d’un système d’annonce avec des hauts parleurs, ainsi la mairie peut tenir la population informée du niveau d’alerte et des risques. En l’occurence la mairie a recommandé aux personnes âgées d’aller se réfugier à la mairie.
  • J’ai vu le chef du village passer plusieurs fois en voiture pour se tenir informé
  • Après le jour de tempête c’est aux villageois de nettoyer, dans ce cas c’était aux villageois de dégager le canal d’irrigation encombré de pierres et de terre. Le jeudi après midi je fais ça avec mon voisin; çà nous prend trois bonnes heures.
  • On voit ici un risque; les rares jeunes adultes qui bossent encore sont pendant la journée au bureau ou à l’usine. Je suis le seul ‘jeune’ à être au village dans la journée comme je bosse à la maison. Cette fois ci nous n’étions que deux disponibles pour dégager le canal, avec l’aide de ma voisine madame M et ses 82 ans.