O bon

Il y a plein de monde dans le village. Tout le monde revient dans le village pour quelques jours. On revient dans les maisons familiales . Les autoroutes sont pleins. Dans tout le Japon. C’est le ‘O bon’. お盆 Certains viennent de très loin. De Tokyo, de Sendai au nord à 1000 kilomètres d’ici. Le O bon c’est les 13, 14, 15 août.

S’ensuit ce dialogue avec ma femme. J’ai vécu plus de 15 ans au Japon mais c’est la première fois que je me pose des questions sur le O bon. Je pense que, comme on vit à la campagne, ces choses là sont plus visibles et ont plus de sens. En ville, je m’en battais un peu les coudes, de ces histoires. Mais ici, elles ont un sens et sont palpables.

Au cours du dialogue je me dis que cette coutume de O bon, c’est une histoire un peu folle. Les âmes des ancêtres qui reviennent de l’au delà … passer quelques jours en famille … et on fait la fête avec eux.

« – C’est quoi ? ‘O bon’ ? »

« – Les âmes des ancêtres reviennent dans la maison de la famille 本家 »

« – Jusqu’à combien de générations passées reviennent les âmes …. Toutes les générations passées ? »

« – Dans des certaines régions c’est seulement les âmes des derniers parents décédés. »

« – Ce sont les âmes des ancêtres ou bien leur fantômes qui reviennent ? »

« – Les âmes. On parle pas de fantômes. »

« – Elles viennent d’où ? De l’enfer ? du paradis ? »

« – On ne parle pas de ça. On dit simplement qu’elles viennent de l’au delà. »

« – Qu est ce que font les âmes, une fois revenues de l’au delà ? »

« – Ben on passe quelques jours en famille ensemble avec les âmes des ancêtres. Pour montrer aux âmes que nous sommes heureux. C’est pour ça  que l’on danse. Pour dire aussi aux âmes que l’on apprécie la vie … Pour rassurer les âmes des ancêtres en quelque sorte.
Avant le O bon aussi on nettoie les tombes familiales.

Ca dépend des regions, mais à certains endroits on met des lanternes des papier blanc devant les maisons ou dans la maison, pour inviter les ancêtres.

Pour appeler les âmes chez soi, ont fait un cheval en plantant 4 baguettes dans un concombre  et une vache en plantant 4 baguettes dans une aubergine.
Pour venir rapidement; les âmes monteront sur le cheval. Mais pour retourner dans l’au delà le plus tard possible elles monteront sur la vache. »

« – Si je fait ça, ma mémé qui a vécu et est décédée en France, va-t-elle venir ici ? »

« -Je ne sais pas. C’est pas prévu. »

« – Ca marche aussi pour les chrétiens au Japon ? »

« – Je pense pas ! »

« – Dans certaines régions on fait un feu pour appeler les âmes des ancêtres. »

« – Ca a un rapport avec le bouddhisme ?  »

« – Non. Dans le bouddhisme on ne considère pas que les âmes des ancêtres reviennent à chaque année.

Une rivière sépare le monde réel de l’au delà. Donc on dit souvent qu’il ne fait pas jouer dans l’eau pendant le O bon. Parfois les âmes emportent avec elles ceux qui jouent dans une rivière ou la mer pendant le O bon (il y a un accident et ils meurent). « 

Publicités

4 Commentaires

  1. walachniewicz

    Excellent dialogue, l’absurde pointe un peu le nez, des choses importantes sont dites sur un ton badin. J’aime beaucoup ;O)

  2. ragafrance

    Chez nous c’est maintenant interdit de jeter les concombres et aubergines dans la rivière car cela a généré beaucoup de pollution. Un peu comme des bouchons de retour de vacances.

  3. Pingback: S’installer dans un village au Japon | à la campagne au japon

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s