Un texte sur les producteurs de pomme

Pat est un ami qui vit au nord du Japon dans la préfecture d’Aomori. Ses beaux parents sont producteurs de pomme. Aomori est très connue pour ses pommes.

Souvent il travaille dans les champs familiaux et connait le sujet…

Sur son Facebook (se prononce: fessebouc) Pat a écrit ce très beau texte sur les producteurs de pomme. Il y décrit tout le travail nécessaire pour faire de délicieuses et belles pommes qui sauront satisfaire une clientèle très exigeante.

Imaginez des champs de pommiers, entourés de montagnes. La région est sauvage et est connue pour ses ours et ses singes. Une grande partie du travail se fait à la main, la mécanisation étant difficile à cause du terrain.

Les belles pommes ne poussent pas toutes seules….

Apple Cornucopia

Can we truly appreciate the effort and care that so many people make so that we can leisurely stroll down the aisle in the air-conditioned comfort of favorite grocery store, where staff put on display a cornucopia of foods from so many places, so far and near, so that we can have at our convenience almost any food we desire at any time of year.

Think of the apple, because of it we were banished from the Garden of Eden, we remain forever hungry; humanity has spread itself all over the earth searching for food and also sowing seeds along the way.

And I thought nature did all the work, thinking apples framers simply reaped the harvest in the autumn.

Shamefully my ignorance does not suffer from loneliness. I didn’t know that during winter month’s apple farmers put on snow shoes to allow them to get around their orchards in the cold of winter to trim apple tree branches just right to promote fruit production before buds appear in early spring.

I didn’t know that they needed to bring in helper “rental bees” to pollinate the buds because of shortage of wild bees, and if there are not enough “rental bees”, field workers roam the orchards like full grown pixie fairies sprinkling pollen on the blossoms with their tiny wands.

I didn’t know that with so many buds flowering in spring, workers must manually remove many of the buds; An apple tree goal is to produce as many seeds as possible, let it grow wild and the number of fruit increases but the size of fruit decreases.I didn’t know there was such a shortage of apple field workers; as a result they seldom finish removing buds before the fruit appears, so the work continues during the spring removing some of early fruit.

I didn’t know that during summer months farmers are continuously cutting grass and weeds in order keep the mice population contained, because mice also like apples, and apple tree bark and apple tree roots.

I didn’t know that when fall arrives, it’s paramount that all those apples hiding within tree`s foliage must get a sun tan.

Sunshine is needed in order to get a nice red color. Workers diligently remove leaves to reduce the shade, and if needed, gently rotate each apple so that it ripens evenly. And many farmers carpet their orchards with reflective sheets to ensure nice red apple bottoms.

I didn’t know that when that an inexperienced pickers (like myself) causes a lot of damage while learning.

With the shortage of workers, apples farmers have developed a very high tolerance for incompetence of the inexperienced.

One does not pull the apple of the tree, you must gently roll the apple upward while you apply gentle pressure on the stem so that the apple stem remains attached and not break the branch or scratch the apple in the process.

If an apple is out of reach, try not to be tempted to pull the branch down, because when you let go the branch you might catapult an apple at someone.

One should never work alone, ladder falls and twisted ankles are all too common. One might swear that the trees are alive and there branches move, very time you raise your head quickly, a branch is waiting to meet it.

Lacking experience, ignorantly you think you can work while listening to your favorite music with headphones, but you cannot hear your fellow workers cry if they fall, nor you will hear them scream that a bear is behind you, as bears like apples too!I didn’t know how heavy the apple baskets could get, you hold the basket in one hand while picking with the other.

Each apple must be placed in the basket as gently as if you were would a freshly laid egg. Your basket gets heavy quickly, but don`t drop it, and don’t step on any of the many fallen apples, you might twist your ankle or fall over and break your back.

I didn`t know how cold and wet the Autumn could be when standing outside all day, Apple workers wake up early and work diligently though the day until the last light of day.

I didn’t know that most apple field workers are in late 60s , many in their 70s or 80s and the average age of workers is not getting any younger each year. One has awkward feelings when fellow field workers treat you as child, they are never scolding always mindful of you.

I know now to appreciate the skill and strength with which these humble people diligently performs their work, very much a skilled labor as any other. I know now to respect and admire those elderly workers, who work without complaint, standing on top tall ladders, hauling heavy baskets of apples ever so gently in the cold and wet winds of autumn.

I know now that they do this work not only to earn a living (a very modest one) but more so to share with others a ritual of life which all of our ancestors have done since we humans ceased to be nomadic hunters. It’s during the morning and afternoon breaks that it all sinks in, you all gather together to have a warm drink and some sweat snack to refuel, you chat about nothing but laugh about everything. In these few moments the problems of the world do not exist.

You are together, and that all the really matters. I know now that the shared experience of producing and gathering your harvest is a truly sacred one.

That the people who produce the food we eat are in reality performing one of the most noble acts love for their fellow mankind that one could imagine.

If I look at an apple now, I see so much more

14 Commentaires

  1. Montcriol Christian

    Oui, effectivement tres beau (et iinstructif !) texte. On a ces memes vergers de pommes ici dans le nord de la Georgie et je suppose que les memes attentions leur sont portees…

  2. pierre pauzon

    Merci, ya t’il du glyphosate au Japon ?, car c’est le grand débat en France, nos chers abeilles souffre, cette année sans glyphosate a été d’une incroyable abondance de miel dans notre région, vas savoir, coïncidence ou pas….

  3. janusdot57

    Bonjour.
    La culture de la pomme..
    La culture de la pomme, de nos jours, n’a plus rien à voir avec, par rapport à la culture traditionnelle de la pomme.
    En effet, dans le temps, je veux dire l’époque de nos grands-parents, puis, de nos parents à la suite..encore, la plantation d’un arbre fruitier, comme de nombreux arbres fruitiers, était avant tout pour pouvoir s’assurer une forme de récolte de fruits, et donc de pommes, de consommation, pour le dessert, la compote de pommes ou encore..le jus de pommes, à des fins de consommation personnelle avant tout..Il s’en est suivi l’implantation de nombreux arbres fruitiers, dans des champs en herbe, non cultivés, en alignement presque rectiligne, et pour en faire et avoir, tout d’abord..un verger, son propre verger, puis, par la suite, plusieurs vergers. Ces vergers étaient implantés pour la production de jus de pomme et consommation de jus de pommes, tout comme compote de pommes, et fruits entiers en dessert. Un peu après, on a pensé à en extraire de l’alcool, un peu comme pour le « Calvados » en Normandie, et bien-sûr, dans le..Calvados. Mais, c’était là une technique, tant en extraction, que pour le rôle des « bouilleurs » de cru, peu connue, et pas très répandue par chez nous, en comparaison de l’alcool extrait et produit à partir de fruits à noyaux tel la cerise pour le « Kirsch », ou encore la « Quetsche » ou la prune, comme la poire, sans pour autant en être une « Williams » digne de ce nom, peu importe. Les plus fins gourmets et raffinés du palais prolongeaient leurs propres expériences et essais avec de la framboise et même de la mûre, voilà, d’ailleurs, tout ce que je peux dire là-dessus, nous concernant, tant en Lorraine comme en Alsace.
    L’agriculture « mécanisée » arrivant à grand renforts de moyens, à partir de tracteurs, toujours plus grands et plus puissants, au fur et à mesure, sans oublier les nouveaux socs de charrue évolués, voir « réversibles » à 6, puis 8, puis 10, puis 12, voir même 14 socs réversibles, la donne avait changé, et en même temps sonné le glas à l’agriculture traditionnelle et paysanne d’avant..d’en temps, comme l’on disait alors..
    Il en a d’ailleurs été de même, par la suite, pour et concernant nos vergers, et avec des fruits pas assez nombreux, pas assez bea

  4. janusdot57

    Bonjour.
    La culture de la pomme..
    La culture de la pomme, de nos jours, n’a plus rien à voir avec, par rapport à la culture traditionnelle de la pomme.
    En effet, dans le temps, je veux dire l’époque de nos grands-parents, puis, de nos parents à la suite..encore, la plantation d’un arbre fruitier, comme de nombreux arbres fruitiers, était avant tout pour pouvoir s’assurer une forme de récolte de fruits, et donc de pommes, de consommation, pour le dessert, la compote de pommes ou encore..le jus de pommes, à des fins de consommation personnelle avant tout..Il s’en est suivi l’implantation de nombreux arbres fruitiers, dans des champs en herbe, non cultivés, en alignement presque rectiligne, et pour en faire et avoir, tout d’abord..un verger, son propre verger, puis, par la suite, plusieurs vergers. Ces vergers étaient implantés pour la production de jus de pomme et consommation de jus de pommes, tout comme compote de pommes, et fruits entiers en dessert. Un peu après, on a pensé à en extraire de l’alcool, un peu comme pour le « Calvados » en Normandie, et bien-sûr, dans le..Calvados. Mais, c’était là une technique, tant en extraction, que pour le rôle des « bouilleurs » de cru, peu connue, et pas très répandue par chez nous, en comparaison de l’alcool extrait et produit à partir de fruits à noyaux tel la cerise pour le « Kirsch », ou encore la « Quetsche » ou la « prune », comme la « poire », sans pour autant en être une « Williams » digne de ce nom, peu importe. Les plus fins gourmets et raffinés du palais prolongeaient leurs propres expériences et essais avec de la framboise et même de la mûre(les deux..excellents !..), voilà, d’ailleurs, tout ce que je peux dire là-dessus, nous concernant, tant en Lorraine comme en Alsace.
    L’agriculture « mécanisée » arrivant à grand renforts de moyens, à partir de tracteurs, toujours plus grands et plus puissants, au fur et à mesure, sans oublier les nouveaux socs de charrue évolués, voir « réversibles » à 6, puis 8, puis 10, puis 12, voir même 14 socs réversibles, la donne avait changé, et en même temps sonné le glas à l’agriculture traditionnelle et paysanne d’avant..d’en temps, comme l’on disait alors..
    Il en a d’ailleurs été de même, par la suite, pour et concernant nos vergers, et avec des fruits pas assez nombreux, pas assez beaux, pas assez « calibrés » surtout..l’agro-alimentaire venait de faire son entrée, avec la puissante machine mise en place peu à peu des grands groupes et très grandes surfaces. Ceux-ci voulant se passer de cette manne, jusque-là providentielle, cela ne leur suffisait plus et ne leur convenait plus. La grande distribution et les très grands groupes des très grandes surfaces ont mis main basse sur l’ensemble des producteurs de fruits, en les faisant plier, un à un, puis, en instaurant des vergers avec de jeunes arbres nains (greffés sur tige..), pour les adapter à leurs projets de productivisme comme de profits surtout !
    Désormais, se sont eux, et ce seront eux qui décideront..décideront pour tout, pour tout ce qui nous convient ou pourrait nous convenir, selon leur bon vouloir, dicté en soi par les règles de l’économie de marché en parallèle du système capitaliste et du capitalisme, du productivisme aigu, du toujours produire plus, pour pouvoir proposer toujours plus et différemment, en changeant la donne, voilà tout..de simples acheteurs occasionnels, ils nous ont transformé en vrais consommateurs, influençables et malléable à merci..voilà le résultat final du faux progrès et du faux progressisme..Bravo !
    Pour votre ami, on reste dans la normalité à échelle humaine..
    Pat est un ami qui vit au nord du Japon dans la préfecture d’Aomori. Ses beaux parents sont producteurs de pomme. Aomori est très connue pour ses pommes.
    Tout le monde participe et mets la main à la pâte, il n’y a pas recours à des travailleurs étrangers ou encore travailleurs dit « placés », avec des aides de l’Etat ou de l’Europe, comme pour nous et par chez nous dans toute la France et à travers la France !..
    (tous ces étrangers, venus d’Espagne, du Maroc, de Tunisie, ou encore d’Algérie, sont une manne et main d’oeuvre presque gratuite, guère mieux pour les vignobles dont dans le « Champenois » pour la production de champagne, et avec là, des gens venus des pays de l’Est, dont gens du voyages, de Roumanie et de Bulgarie, tout ce que je dis et vérifiable et quantifiable !..)
    Souvent il travaille dans les champs familiaux et connait le sujet…
    Il s’agit là d’une bonne personne, bien pensante, ayant l’amour de son métier et de ce qu’il a entrepris !
    Sur son Facebook (se prononce: fessebouc) Pat a écrit ce très beau texte sur les producteurs de pomme. Il y décrit tout le travail nécessaire pour faire de délicieuses et belles pommes qui sauront satisfaire une clientèle très exigeante.
    Une région particulière, avec des champs de pommes dans un décors de rêve !
    Imaginez des champs de pommiers, entourés de montagnes. La région est sauvage et est connue pour ses ours et ses singes. Une grande partie du travail se fait à la main, la mécanisation étant difficile à cause du terrain.
    Sans travail..aucun résultat, sans abeilles pour la « pollinisation »..non plus !(les bourdons participent également à la pollinisation !..)
    Les belles pommes ne poussent pas toutes seules….
    Apple Cornucopia.
    Un grand et beau monsieur, haut en couleur et avec une parole chaude et sincère !!!..
    Son texte traduit tout !
    Bonne journée à vous, comme semaine, qui suit son cours, avant passage, non pas vers l’autre monde, mais vers une année nouvelle (vraiment..nouvelle ?..), portez-vous bien, à plus..Denis.

    P.S.: en espérant que cette nouvelle année nous apporte et nous apportera autre chose, de plus gai et réjouissant que cette année 2020, très « controversée » et très particulière, s’il était encore besoin de le préciser..

  5. wakametamago

    Bien sûr le Japon utilise énormément de glyphosate, ce qui fait périr les abeilles et les oiseaux c’est une catastrophe. le public est très peu éduqué sur le sujet. Le niveau est très bas …

  6. janusdot57

    Bonjour.
    Il n’y a pas que, ni seulement, le..glyphosate ou encore « Roundup », loin de là..
    En France, concernant les apiculteurs et les abeilles, c’est avant tout et depuis des décennies, qu’un autre agent, nommé « Régent » avait fait et a fait énormément de dégâts dans les populations d’abeilles..une honte !!!
    Il est à noter qu’il existe toujours des abeilles dites sauvages, et abeilles noires, plus résistantes, mais cependant..
    On peut trouver ces abeilles noires de souche sauvage, notamment, du côté de Belle-île-en-Mer, et sinon en Italie, ou encore en Slovénie, pour toutes les régions non exposées à la pollution, vraie pollution comme pollution induite.
    (ces seules et rares populations d’abeille noires sauvages sont dans un environnement louable et épargnées de tout cela jusque là..)
    Les oiseaux, toutes espèces confondues, sont également fortement exposés à tous ces divers traitements, et il a été constaté une diminution de 30%, sur l’ensemble de la population d’oiseaux, toutes espèces confondues, par ce biais, et lié à cela !..
    Je reviens un instant sur cette année..particulière, et sinon..très particulière, liée à ce virus, coronavirus et « Covid 19 »..une honte !..
    2020 : une année très particulière..Covid 19 oblige !..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2020/12/29/38729810.html#c88496395
    2020 : une année très particulière..Covid 19 oblige !..
    Deux vagues successives..
    Celle du virus..
    Puis
    Celle de la récession économique et..déflagration !
    Vous avez dit..COVID ?..
    La Saga du Covid 19 n’est pas prête d’être terminée !
    Concernant la crise économique et financière, et qui, pour l’instant, se trouve en mode « pause »..
    Voir le lien ci-dessous:
    https://wordpress.com/read/blogs/88049306/posts/153567
    Un Editorial qui vaut un ouvrage de 200 pages ou 5 années de cours d’économie politique.
    Un article comme éditorial, et texte, fort édifiant sur le sujet !..
    (ce monsieur..Bruno Bertez, avait travaillé durant 50 ans, dans le domaine de la finance et de l’économie, et pas à un niveau..plancher..)
    Bonne journée à vous, comme fin de semaine, à plus..Denis.

  7. janusdot57

    Bonjour monsieur Pierre Pauzon.
    Si toutefois cela vous intéresse, je vous mets, ci-dessous, un lien d’un blog d’une personne respectable et respectueuse (et de la nature..) et qui tient un blog fort intéressant..
    http://grimoirescarnets.canalblog.com/
    La renarde des Alpes..
    Bonne journée à vous comme fin de semaine, respectueusement..Denis.

  8. janusdot57

    Bonjour.
    Un très bon réveillon de la Saint-Sylvestre, si ce n’est déjà fait (du fait du décalage, en fuseaux horaires, en partant d’est en ouest..), une très bonne et heureuse nouvelle année 2021, à vous, votre épouse et votre fils, comme à toute votre famille, vos proches et tous vos amis.
    (la santé d’abord et avant tout, le plus important, et à mes yeux..)
    HAPPY NEW YEAR !!!
    Bonne soirée, comme fin de soirée, à plus..Denis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s