Planter des oliviers

Kae Browneyes, une lectrice de ce blog, a émis l’excellente suggestion de planter des oliviers dans la montagne. Voici son message:

Bonjour, suite aux terribles évènements à Paris, j’aurais souhaité suggérer la plantation d’un olivier, symbole de paix, mais je doute qu’il prenne racine en montagne…alors, n’importe quelle autre essence saura symboliser la paix et la vie! merci une nouvelle fois pour ton blog et merci de célébrer ainsi la vie et la longévité en plantant ces arbres.
C’est une excellente idée. Nous souhaitons la paix. Nous voulons vivre en paix.
J’ai planté deux oliviers aujourd’hui.
La question se pose quand même, de savoir si ils vont bien prendre ou pas. A 40 km au sud, au bord de la mer intérieure Setonaikai 瀬戸内海, il y a des plantations d’oliviers. Dans la charmante ville de Ushimado par exemple. Mais ici dans le village l’hiver est un peu plus rude et il n’est pas certain que les oliviers prennent bien et résistent au froid.
Pour les planter j’ai opté pour le versant sud de la montagne où ils bénéficieront d’une meilleure exposition.

Pour planter les oliviers il a fallu donner moults coups de pioche pour creuser; couper et arracher les petits bambous sasa 笹 qui se propagent dans la terre en tissant des réseaux souterrains de racines. Invisibles au départ, cachés dans la terre et sous les feuilles mortes, ils se propagent partout et envahissent facilement un terrain. Un peu comme des réseaux terroristes….

La paix ne saurait s’installer et durer toute seule. Comme pour l’olivier, il faut l’aider et construire un environnement qui lui est propice.

Merci à Kae pour son excellente idée.
olivier dans la montagne
Publicités

13 Commentaires

  1. Kae Browneyes

    Bonjour, je rejoins Yoshimi dans son souhait d’être informé pour la suite!
    « La paix ne saurait s’installer et durer toute seule. Comme pour l’olivier, il faut l’aider et construire un environnement qui lui est propice. » Au vu du mal que tu t’es donné pour les mettre en place, j’espère vraiment qu’ils vont aussi se battre pour s’enraciner et grandir, et, qui sait, peut-être avoir l’opportunité et la chance de venir un jour les voir de près! Ma grand-mère tient le fait de planter des arbres pour une des choses les plus essentielles à faire dans une vie, et je pense qu’elle trouverait ton action magnifique. Par ailleurs, je suis heureuse de constater que par des réseaux aussi complexes et tortueux que ceux des « sasa », Internet nous permettent de nous relier d’un bout à l’autre de la planète et de semer ou de cultiver, au propre comme au figuré, la liberté, la paix et la fraternité.
    Amicalement.

  2. ragafrance

    Excellent ! Très bien pour le symbolisme et bonne chance avec ces sasa…
    La première récolte ne sera pas pour tout de suite, mais au moins tu auras des olives pour l’apéro si jamais ils prennent.

    Tu aurais une page récapitulative des arbres plantés avec un croquis de la montagne ?

    En arbustes essaie les gumi (fruit ancien, baie rouge, pas mal en confiture) et le suguri (groseillier, généralement il faut les commander car les japonais n’en mangent plus).
    Je planterai aussi un noisetier mais je ne sais pas si tu peux en trouver un au Japon…

    (note: j’ai lu au bureau ta BD c’était pas mal du tout ! A quand d’autres histoires ? Perso j’ai pas ce coup de crayon, mes histoires restent celles du lit avant de dormir)

  3. wakametamago

    Merci Ragafrance. Alors j ai plante depuis l’annee derniere: 1 grenadier, 5 pommiers, 1 figuier, 1 cerisier, 4 noyers, 2 oliviers, 1 marronier. Il me reste 10 autres arbres a planter cet hiver, ce sera des marroniers et des ginkos.
    Au sujet de la BD j’ai deja le scenario du prochain projet qui sera inspire de la vie a la campagne au japon. Noisetier oui mais je ne sais si il y en a ici. Les gumis poussent tres bien. tresbonne idee pour le gumi. Aussi, je vais poser des ruches pour aider les abeilles. je ferai ca l annee prochaine.
    Tu as une montagne toi aussi, a Gifu ?

  4. ragafrance

    Non mais j en cherche une pas trop chère – en fait je sais pas comment en trouver une à la vente… On m’a dit que ça se trouve pour pas trop cher, mais pour le moment 0 info.

    Un poivrier du Sichuan ou Sansho c’est aussi utile (en cuisine un régal).
    On a planté un amandier, 2 palmequiers (kaki, 2 pas shibu il me semble) , et on a 3 pruniers (2 « plum » et 1 questch, 1 seul donne pour le moment), 1 pied de groseiller (qu’il faut je bouture pour en avoir plus), 1 gumi (qui donne pas grand chose), quelques plants de myrtilles autour de la maison.
    Je voulais planter un cerisier ou un abricotier plutôt qu’un palmequier mais bon, la belle mère aime bien les kakis.

    Les poiriers aussi c’est sympa et rustique.

  5. wakametamago

    pour acheter une montagne au Japon je crois que le mieux c’est de parler a ses voisins ou au jichikaicho. ici au moins beaucoup de gens veulent se debarasser de leurs montagnes. Apres le prix varie de l’accessibilite et de la valeur du bois qui est dessus.

  6. ragafrance

    Ok je vais essayer de voir.
    Je veux faire une cabane en cob (terre) dans la montagne également, pour « retourner aux sources » lol.

  7. wakametamago

    oui ! absolument ! moi je pense un peu a faire un tree house dans la montagne. pour une retraite monacale ou un bed and breakfast sans breakfast. ce qui me freine un peu, c’est les sangsues.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s