Continuer et entretenir

Si wordpress avait une fonction pour rechercher des mots clefs dans les commentaires des lecteurs je pourrais retrouver le commentaire où Pierre disait l’importance d’entretenir les choses, car tout y prend son sens.

Ici encore Pierre nailed it.

La semaine dernière. Je vais voir mon ami S. Je veux le consulter, j’ai reçu des papiers à remplir, pour m’inscrire au festival de la montagne, où en novembre, je ferai un stand de crêpes.

Bon il est pas à son atelier; mais on m’indique qu’il est sur un chantier dans le sanctuaire shintô de son hameau.

Très bien. Je vais voir.

Le sanctuaire shintô en question. La bâche bleue protège un 土俵 dohyou de sumo.

En effet S. y est avec son épouse. Il installe une grille pour empêcher des chauve souris de nicher à l’intérieur du sanctuaire.

Peut-on laisser les chauve souris tranquilles, peut être qu’on se trompe et que le vrai dieu à honorer, c’est la chauve souris elle même ?

On se dit avec l’épouse de S., mais, dieu ou pas dieu, ça fait caca partout.

Essai du cadre en bois avec une grille, pour empêcher les chauve souris de nicher.

C’est l’occasion de visiter le sanctuaire et de m’aventurer jusqu’à l’intérieur. Construction en bois récente, il a été refait dans les années 80.

DSC_1584

J’oublie toujours le nom de cette plante …. Le pack rouge c’est du saké, en offrande.
Voilà ce que voit le dieu tous les jours

L’emplacement du sanctuaire est particulier. Ces choses là ne sont jamais choisies au hasard. Au pied d’un énorme roc. Au bord de la rivière, là ou celle ci fait un crochet. Et puis il y a des arbres superbes, paratonnerres naturels.

Au fond du sanctuaire je fais une découverte inattendue, un obus de 75mm.

DSC_1587

Intéressant. Pourquoi donc laisser un obus dans le sanctuaire … je me demande si il est chargé… mais on peut imaginer de multiples raisons, comme un hommage à tous ceux du village tombés autrefois sur les champs de bataille.

Il est important d’entretenir les sanctuaires shintô, car c’est la continuité et l’ancrage des communautés dans l’espace et le temps. Et là on revient au propos de Pierre.

Chaque hameau a son sanctuaire. Le nôtre, je l’ai photographié à de multiples reprises. Eh bien il a été endommagé cet été par la chute d’une grosse branche. Des charpentiers y sont à le réparer. C’est sur le chemin de mes promenades.

10 Commentaires

  1. pierre pauzon

    Il y a longtemps lors de l’écoute d’une émission sur l’architecture Japonaise, je me rappelle très bien les paroles d’un spécialiste nous expliquez la différence entre notre patrimoine et celui du Japon.
    Nous entretenons,restaurons, nos monuments historiques, alors qu’au Japon ils entretiennent des savoir-faire historique. (“ou quelque chose comme ça”)
    Il voulais dire par là, que nous ne soyons pas forcément capable de reconstruire une cathédrale à l’identique, alors que ce ne serait pas un problème de rebâtir un temple shinto au Japon.

    Merci pour cet article toujours aussi bien cousu.

  2. snowscat

    Bonjour,
    Le nom de la plante ne serait pas sakaki à tout hasard?
    Bonne journée.

  3. Montcriol Christian

    J’aime beaucoup ces articles au plus pres de chez toi et qui decrivent la vraie vie> Si j’allais visiter le japon, c’est surement un lieu ou j’aimerais aller. Bravo aux Japonais pour l’entretien de leurs monuments.

  4. Pierre Nadeau

    Quel massage pour l’âme que ces petits témoignages d’un monde qui s’étiole. Le tout premier forgeron d’arme que j’avais rencontré à Bizen, en 2002, m’avait expliqué qu’il tentait d’idéaliser son quotidien selon les principes du Zen Soto (sans en faire une manie). Il disait: « Dans l’entraînement Zen, la journée commence avec le ménage et se termine avec le ménage. » Ça m’a toujours marqué. Faire le ménage, c’est thérapeutique. Ça fait le ménage en-dedans. Le ménage, ça s’étend à l’entretien de son logis, de son atelier, de son corps… Ça m’inspire, je vais aller faire du ménage 😉 Alors on appelle Sakaki (Cleyera japonica) la plante « evergreen » qu’on dispose de chaque côté du kami-dana.

  5. janusdot57

    Bonjour.
    De retour..
    Bien des eaux auront coulé tant sous les ponts que sur les ponts, depuis trois mois..
    Il y a eu, bien-sûr, cet accident tragique et catastrophe industrielle, avec cette entreprise « Lubrizol » à Rouen(produits différents et en composants chimiques pour des lubrifiants dont huiles, pour camions, voitures,etc..), avec des explosions, un incendie de grande ampleur, et toute la pollution, dont atmosphérique, générée par le panache de fumée noir, dense et âcre qui s’en est suivi..
    Ce panache de fumée c’est retrouvé jusque dans le nord, le Pas-de-Calais, c’est peu dire..
    Il y a eu également, le décès de l’un de nos anciens président de la République, à savoir, monsieur Jacques Chirac..
    Par chez vous, c’était, tout d’abord, ce typhon « Faxai », puis la reprise et l’autorisation voulue, par monsieur Schinzo Abbe, de la chasse et pêche de la baleine, tout en se retirant du traité et des pays interdisant cette chasse et pêche (un non sens..)..
    Il s’en est suivi, également, un remaniement ministériel, au gouvernement, de monsieur Shinzo Abbe..
    Il y aurait encore, bien-sûr, d’autres choses, et sinon..un tas d’autres choses à signaler, et sinon pouvoir relater, mais, je m’en tiendrai là, et à..l’essentiel…
    J’espère que vous allez bien, malgré toutes ces tourmentes et sujets évoqués.
    La terre est toujours aussi belle et la nature toujours aussi généreuse, pour celui qui sait la respecter et s’en occuper avec amour. L’avenir est incertain, mais, face aux inquiétudes, il reste l’émerveillement d’un monde meilleur et possible, en respect avec tous les autres, et en harmonie avec la très grande et si belle nature.
    J’ai terminé avec les derniers légumes du jardin, et les tomates encore présentes sur pieds, et encore rouges et mûres.
    Mon épouse a fini la gelée de coings, prélevés sur notre seul petit arbuste. Il y avait tout de même l’équivalant de deux grands seaux pleins à ras bord et jusque au-dessus. Cela nous a donné 29 verrines ou pots de confiture, pardon..gelée.
    Courant, début à milieu juillet, j’ai refait, entièrement, la chambre(nous en avons trois) de notre dernière fille (25 ans, bientôt..26..), du plafond au sol, et avec un revêtement de parquet stratifié, au sol, mais avec, dessous, auparavant, un revêtement avec un isolant en plaques de fibre de bois.
    J’avais fait, de même, pour la chambre de notre fils, en..2017.
    J’ai, malheureusement, pris un peu de retard, du fait d’un tas d’événements heureux et moins louables(la perte d’un rein pour l’un de nos gendres..dans les Landes..), en ce qui concerne la taille de ma haie de lauriers cerise..
    Mais, tout n’est pas perdu, et je m’y attellerai d’ici peu, et avant le 15 octobre, date butoir pour moi, au regard de la nature comme des arbres et pour la sève..sans plus.
    J’aurai l’occasion de revenir vers vous, en commentaires et/ou commentaires interposés, par rapport à tous vos articles mis depuis.
    Bonne fin de journée à vous comme soirée, à plus..Denis.

  6. janusdot57

    Re..
    Merci..pour le..manqué, mais je ne demande pas déloges, comme vous le savez et devez vous en doutez, je préfère rester humble et petit…
    Je vous comprend, pour nos échanges, points de vue, et..partages.
    Bonne fin de soirée encore à vous, en famille (Sweet home..), à plus..Denis.

  7. Yoshimiparis Photographie

    Je viens de lire le commentaire de pierre, le premier et de suite j’ai pensé à ceci. Peut-être que nous ne saurions pas reconstruire une cathédrale à l’identique car nous recherchons avant tout la vitesse et le profit (trop de corps de métiers chez nous veulent avoir des chantiers etc …)

  8. janusdot57

    Bonjour.
    Continuer et entretenir..
    La vie est un..éternel recommencement..
    Pierre a raison pour: « Pierre disait l’importance d’entretenir les choses, car tout y prend son sens. »
    Pour les chauve-souris..
    En effet S. y est avec son épouse. Il installe une grille pour empêcher des chauve souris de nicher à l’intérieur du sanctuaire.
    Peut-on laisser les chauve souris tranquilles, peut être qu’on se trompe et que le vrai dieu à honorer, c’est la chauve souris elle même ?
    On se dit avec l’épouse de S., mais, dieu ou pas dieu, ça fait caca partout.
    Avec ce grillage de protection, il n’y aura pas de déjections et autres, pour protéger le sanctuaire..c’est une bonne chose.
    Après, ma foi, pour rendre service à ces chauve-souris, il existe des boîtes spécifiques, et que l’on peut fabriquer soi-même (sinon avoir recours à une association de protection et qui s’en chargera..).
    Ces boîtes sont un peu comme ces nichoirs à oiseaux, ressemblants toutefois à une boîte à lettre verticale, mais étroite en hauteur, et dont l’accès se fait par le dessous..
    L’entretien de ce sanctuaires (comme des autres d’ailleurs..) est important, et tout à fait normal, au regard, non seulement des traditions, de la religion, mais également par respect aux ancêtres, comme pour le passé et le vécu.
    L’emplacement du sanctuaire..
    L’emplacement du sanctuaire est particulier. Ces choses là ne sont jamais choisies au hasard. Au pied d’un énorme roc. Au bord de la rivière, là ou celle ci fait un crochet. Et puis il y a des arbres superbes, paratonnerres naturels.
    Le « Feng-shui » et la construction de maisons individuelles comme d’immeubles..
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Feng_shui
    Il existe toujours, même pour la construction de gratte-ciel (sky scraper..) à Tokyo, une préparation en amont, sur le plan du « Feng-shui », pour le choix de l’emplacement, et pas..au hasard..
    Un obus dans le sanctuaire ?..
    Au fond du sanctuaire je fais une découverte inattendue, un obus de 75mm.
    Intéressant. Pourquoi donc laisser un obus dans le sanctuaire … je me demande si il est chargé… mais on peut imaginer de multiples raisons, comme un hommage à tous ceux du village tombés autrefois sur les champs de bataille.
    Cet obus avait été placé là (sans doute voulu..), pour se rappeler le vécu et les souffrances au travers des guerres, et le rappeler par sa présence..
    Oui, il est important d’entretenir les sanctuaires..
    Il est important d’entretenir les sanctuaires shintô, car c’est la continuité et l’ancrage des communautés dans l’espace et le temps. Et là on revient au propos de Pierre.
    Chaque hameau a son sanctuaire. Le nôtre, je l’ai photographié à de multiples reprises. Eh bien il a été endommagé cet été par la chute d’une grosse branche. Des charpentiers y sont à le réparer. C’est sur le chemin de mes promenades.
    Il est heureux de constater qu’il existe encore une réelle solidarité dans ce sens, comme participation à tous ces travaux d’entretien pour les sanctuaires comme pour un tas d’autres chantiers ou petits chantiers.
    Bonne fin de journée, bonne soirée, à plus..Denis.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s