Tagué: France et japon

De retour de France

Nous avons passé une dizaine de jours en France et je note ici quelques impressions. Tout ce qui suit est confus et écrit très maladroitement.

Lorsque l’on vit au Japon on est toujours surpris un peu par ce que l’on peut voir en France. Car certaines choses de la vie de tous les jours sont très différentes d’un pays  l’autre. Rien de bien spécial mais en voici une liste.

La diversité et la démographie: En France j’apprécie la très grande diversité des gens et la mixité des cultures. C’est source de richesse. C’est très différent du Japon où la population est homogène et est constituée de Japonais à 97-98%. On note aussi les nombreux enfants et les nombreux bébés en France, alors qu’au Japon les enfants sont rares et la population vieille; un quart de la population a plus de 65 ans.

Un peu partout j’ai vu les villages en France s’agrandir avec de nouveaux lotissements et des pavillons en construction. Tous semblent être conçus selon les mêmes modèles. C’est moche et sans caractère. Rassurez-vous, c’est pareil ici au Japon. Globalement le monde s’enlaidit-il ? Partout aussi des supermarchés et des grandes surfacent bloquent la vue et enlaidissent le paysage. beurk ! ! !

Si je me promène dans un bois ou un jardin en France, je suis étonné par le peu de chant d’oiseaux, et d’insectes. De même je n’arrive pas à sentir la puissance de la nature, alors qu’au Japon la nature nous submerge de son énergie. Les climats ne sont pas les mêmes et c’est sans doute l’explication à cela.

La beauté des cathédrales. Après une visite à Carrefour on voit bien que le monde est vide et que la bêtise heureuse l’emplit. Mais une visite à la cathédrale de Chartres nous rappelle ce que l’homme a pu construire 800 ans avant nous. Je suis catholique non pratiquant et je me demande ce que cela peut bien signifier. Dans un sens, notre vie à la campagne est une fuite de la ville et de la société de consommation. Dans le village, la nature emplit tout de son énergie. C’est presque religieux. Je ne trouve pas cette énergie dans la campagne française, mais la cathédrale de Chartres m’indique qu’il y a un autre chemin vers la vérité et l’amour, et qu’il peut être suivi via la religion.

La civilisation du loisir, le nombre de gens en vélo ou qui se baladent dans les campagnes est phénoménal en France. D’autant que j’y étais en aout. On a l’impression trompeuse que tout le monde est en vacances et a du bon temps. Le Japon par contre fourmille sans interruption, à part pour « O-bon » et le nouvel an. On a l’impression de deux conceptions qui s’opposent, ceux qui vivent et travaillent pour s’éclater pendant les vacances et ceux qui vivent et travaillent tout simplement.

Nous avions laissé dans le jardin de la maison familiale un petit jeu de badminton. Constitué de deux tuyaux métalliques et d’un filet. Le tout d’assez mauvaise qualité, produit Décathlon. Un truc à 20 Euros maximum. Eh bien un passant s’est servi et l’a emporté avec lui.

Choc aussi bien pour nous que pour la famille en France car c’est une violation de la propriété privée. Pour nous du japon ça nous rafraichit la mémoire sur le chapardage permanent qui sévit en France. Au Japon il y a peu de délinquance, le crime en général est organisé et se focalise sur le gros business. A la maison je laisse voiture et camionnette portes ouvertes et l’entrée de mon atelier où il y a facilement pour 4 mille euros d’outils est sans serrure.

Par contre, si la délinquance est présente partout en France nous au village nous subissons les razzias quotidiennes des chevreuils