Ooya, un village sauvé par l’art ? (2)

(Suite de l’article précédent)

Les surprises continuent. Une NPO ‘Ooya village d’art’ s’est installée dans une école primaire désaffectée.

Le bâtiment est ancien, tout en bois et ne devait plus répondre aux normes de constructions modernes. Une nouvelle école a été construite ailleurs dans le village.

L’ancien gymnase de l’ancienne école est désormais aménagé en galerie d’art. Belle initiative. D’autres l’auraient simplement rasé, ou laissé pourrir sous le soleil.

expo de sculptures sur bois à Ooya

expo de sculptures sur bois à Ooya

expo de sculptures sur bois à Ooya

expo de sculptures sur bois à Ooya

 

Le volume et la luminosité du lieu servent admirablement les oeuvres exposées. Tout est très bien fait et visiblement l’expo ainsi que la NPO reçoivent le soutien de professionnels. On ne trouverait pas mieux à Tokyo.

Après le gymnase nous passons à l’école.

l'école transformée

l’école transformée

 

les photos des élèves de l'école

les photos des élèves de l’école

l'ancienne école

l’ancienne école

 

 

Dans l’école divers ateliers sont aménagés dans les anciennes salles de cours.

L’ancien bureau du directeur de l’école, les deux sièges en cuir sont encore là, a été transformé en mangathèque.

ancien bureau du directeur, changé en mangathèque

ancien bureau du directeur, changé en mangathèque

Une autre salle regorge des anciens instruments de musique de l’école. tambours, xylophones, orgues.

Plus loin une ancienne salle de cours est dédiée à l’apprentissage de la sculpture sur bois, où un superbe tanuki sculpté nous acceuille.

 

salle de cours, sculpture bois

salle de cours, sculpture bois

sculpture bois (tanuki)

sculpture bois (tanuki)

Une autre salle est dédiée à la céramique, une autre la teinture, calligraphie, et encore la fabrication de vêtements.

Les portraits de Beethoven et Bach sont encore là.

 

 

bach et beethoven dans l'école

bach et beethoven dans l’école

 

 

 

L’école peut être un lieu de contrainte, où tout: les horaires, les sujets, les méthodes est imposé de force à l’élève. Mais retirez en les profs et les programmes et l’école peut devenir un lieu de liberté; d’expérimentation et de plaisir.

Quel est le lien entre le village d’Ooya et la sculpture sur bois ? Il y a 20 ans un habitant du village s’est lancé dans la sculpture. C’est ce qui aurait déclenché tout celà.

D’ailleurs nous rencontrons par hasard l’artiste en question. Monsieur Kazuki Matsuda. Il est en train de peindre une sculpture monumentale.

 

Monsieur Kazuki Matsuda

Monsieur Kazuki Matsuda

Gràce à la présence d’artistes et les initiatives qui se sont construites autour de leur travail nous avons passé quelques heures excellentes. Mais aussi nous avons le sentiment que le village d’Ooya est animé par une puissance rare. Cette puissance qui émane des sculptures et de la créativité. C’est comme un rayon de lumière.

 

Le site web de la NPO BIG LABO http://biglabo.info

Publicités

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s