4 heures du mat’

Aujourd’hui je commence à quatre heures du matin avec une réunion tél. Je sors de la maison fais quelques pas dans le jardin en veillant à ne pas déranger de vipère et vais retrouver mon petit bureau.

Il fait encore nuit. La caméra de mon ipod capte et amplifie les prémices du jour.

36711370763_28a81e57c8_k

 

A propos depuis quelque temps je me remets à la lecture. Depuis l’année dernière ou trois ans. J’ai ajouté une page au blog où je présente certains de mes livres favoris …

 

 

 

Publicités

13 Commentaires

  1. janusdot57

    Re..Bonjour.
    J’avais mis un commentaire, et pour les livres..je ne le vois pas..
    J’ose espérer, du moins, que vous l’avez eu et lu..
    Bonne fin de journée et sinon, un très bon weekend, à plus..Denis.

  2. ptb41

    Quatre heures du matin ! Hou la la c’est beaucoup trop tôt pour moi . mais en revanche en travaillant à domicile , vous n’avez pas de problème de transport . 🙂

  3. janusdot57

    Bonjour.
    Ne le prenez pas mal, mais mon commentaire mis à la suite, était tout siplement dû, au fait, que mon commentaire (d’avant..), n’était pas passé, apparemment, avec WordPress..voilà pourquoi.
    Ce commentaire mis, pour votre post, et, en référence à votre nouvelle page en rajout pour vos livres et lecture, à peu de choses près, était le suivant:
    Bonjour.
    Je remarque que vous avez été bien matinal pour ce jour.
    En ce qui concerne votre nouvelle page en blog, au sujet de vos livres et lecture, vous avez eu là une formidable idée.
    C’est gentil de faire partager vos livres et lecture pour tous, c’est une riche idée.
    Je connais bien Ernst Jünger, en tant que écrivain, et pour l’un de ces livres, entre autres, à savoir, celui qui relate des faits qui se sont déroulés durant la guerre de 1914-1918, et dont le titre est: » Les orages d’acier ».
    Je l’avais lu, en premier, en Allemand.
    Ce livre retrace des faits faisant état et mention du respect qui existait entre les fantassins Allemands et Français pour les rares moments de trêve et durant lesquels, il y avait un respect mutuel, pour aller puiser et chercher de l’eau, comme pour la corvée de bois ou aller chercher du bois pour se chauffer.
    C’est là, une grand leçon d’humilité sur le plan humain, dans le cadre de la fraternité et de l’amitié Franco-Allemande, et bien avant les tous premiers début de l’Europe et tous premiers balbutiements dans ce sens.
    Il y a un autre livre de lui (pas le seul..) dont le titre est: Sur les falaises de marbre..et que j’ai beaucoup aimé et apprécié.
    Concernant la bataille de Woerth-Froeschwiller, et non pas, dite de..Reischoffen, et bataille de 1870, j’a

  4. janusdot57

    Re..désolé..
    J’ai du..cliquer, sans le faire exprès sur..envoyer en glissant avec le curseur ou pointeur..
    La suite..
    Il y a un autre livre de lui (pas le seul..) dont le titre est: Sur les falaises de marbre..et que j’ai beaucoup aimé et apprécié.
    Concernant la bataille de Woerth-Froeschwiller, et non pas, dite de..Reischoffen, et bataille de 1870, j’ai lu un tas de livres et d’ouvrages là-dessus.
    Pour en revenir à la guerre de 1914-1918 (la première guerre mondiale et appelée La Grande Guerre..), j’ai également lu un tas de livres et d’ouvrages là-dessus, comme celui de Maurice Genevoix..Ceux de 14, et d’autres avec des faits relatés au travers de lettres adressées aux familles, épouses, fiancées, petites amies, frères encore ou soeurs..très émouvant et poignant ( Lettres d’un poilu..).
    J’aime beaucoup lire.
    J’ai plusieurs centaine de livres que je possède et que j’ai lu trois fois, au moins, chacun.
    Je possède également des millier de revues et magazines.
    Ces livres traitent de divers sujets, depuis le Moyen âge (The Middle age..) jusqu’à nos jours, livres de comtes et d’histoires, mais pas seulement, livres et romans d’amour (comme l’Art d’aimer d’Ovide..), policiers et à énigmes, faits relatés comme un documentaire de vécus réels et autres, etc..
    La lecture, tout comme l’art, la peinture et la sculpture, au même titre que la musique (tous genres confondus..) font partie intégrante de ma vie.
    Les livres sont une mine d’informations et creuset du savoir et de la connaissance..
    Je connais Jean Malaurie (un peu comme Emile Victor..) grand spécialiste et connaisseur du monde Inuit, des esquimaux, des modes de vie, de chasse et de culture, comme langue, mais également connaissances, plus particulières dans le domaine de la survie, pour cette partie du globe..
    J’aime beaucoup Saint-Bernard de Clairvaux pour la nature, mais moins pour son côté un peu faussement obscur, concernant le fait d’avoir harangué les foules en vue de croisades sous Vézelay (magnifique basilique du reste..).
    Il existe d’ailleurs, une croix sous un rocher, à l’endroit de ces faits, sous Vézelay;
    J’aime également beaucoup Saint-François d’Assise( il poverelo..) pour son Hymne aux oiseaux et à la nature.
    Voilà, à peu de choses près, ce commentaire mis (au début..) et qui n’était pas passé..
    Une bonne journée à vous et semaine, à plus..Denis.

  5. wakametamago

    Ah oui j’ai lu également orages d’acier. Bravo pour l’avoir lu en Allemand, moi j’ai perdu la plus grande partie de mon Allemand, les orages d’acier ce doit être une lecture difficile en langue originale, avec tous les termes techniques… Je vous envie de pouvoir lire Junger en langue originale !!!!

  6. wakametamago

    Merci d’avoir re-posté. Nous avons donc beaucoup d’intérêts en commun ! Saint Bernard de Cerveaux je ne connais pas mais celà m’intéresse fort … je vais essayer de me renseigner. Récemment j’ai entrepris de lire la Bible dans son intégralité ce sera un effort très long … j’ai envie d’imiter ici Ernst Junger qui l’a lue ainsi pendant la 2e GM … J’arrive à la fin du Pentateuque … il y a encore beaucoup à lire …

  7. janusdot57

    Bonjour.
    Pour ce qui est du livre .. »Les Orages d’acier » de Ernst Jünger, en Allemand, je n’ai aucun mérite, car j’ai appris l’Allemand, tout jeune, et dès mon plus jeune âge avec mon papa, puis de sixième en troisième, et après encore (idem pour l’Anglais..).
    Je sais parler, lire et écrire couramment, en Allemand et en Anglais, même pour l’informatique (vu que tout était et est en Anglais depuis le début..)sans entrer trop dans le technique et pointu toutefois..
    IL est vrai qu’en langue originale, ce livre est plus poignant et significatif au travers de ces récits et faits de guerre.
    Saint-Bernard de Clairvaux, quand à lui, était un grand homme d’église et de foi et un Saint homme.
    Je vous mets des liens à la suite et concernant ce grand homme et Saint-Bernard..
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_de_Clairvaux

    http://croire.la-croix.com/Definitions/Figures-spirituelles/Saint-Bernard-de-Clairvaux/Saint-Bernard-et-les-cisterciens

    Moine à Cîteaux à l’âge de 22 ans, père abbé à 25, Bernard de Clairvaux fonde cinq abbayes avant d’avoir atteint sa trentième année. Réformateur des cisterciens, conseiller des rois et des papes, le saint, né en 1090 dans la décennie qui voit la première croisade, est également connu pour ses prédications lors de la deuxième croisade. Le rayonnement de ce docteur de l’Eglise est tel qu’on rédige sa biographie de son vivant. Certains le surnomment « le dernier des Pères de l’Eglise ».
    Alors qu’il n’a que 22 ans, saint Bernard réussit à convaincre ses proches, oncles, frères et amis, de le suivre dans la vie de dénuement de l’abbaye cistercienne de Cîteaux. Le jour de Pâques, ce n’est pas un mais trente hommes qui se présentent au monastère. Une vie d’austérité les attend : pas de viande ni de poisson aux repas, travail de la terre. La nuit, ils dorment habillés sur des paillasses posées sur des planches de bois. A cette époque, Cîteaux est le théâtre d’une réforme visant à revenir à la stricte observance de la règle de saint Benoît. A la suite de saint Bernard et de son groupe, les postulants sont si nombreux que Cîteaux n’a plus la place de les accueillir et doit essaimer.

    https://st-bernard-escaut.cathocambrai.com/vie-saint-bernard-clairvaux.html

    http://www.abbayedefontenay.com/fr/neuf-cents-ans-d-histoire/saint-bernard-de-clairvaux

    https://www.herodote.net/Saint_Bernard_de_Clairvaux_1091_1153_-synthese-2059.php

    La Bible
    Pour ce qui est de la Bible et..Sainte Bible..Les Saintes écritures, je l’ai lue plusieurs fois.
    Car, la première fois, on arrive pas bien à comprendre ni à suivre le fil de l’histoire et récit, et retransposition des écritures successives; tant pour..L’Ancien Testament, que le..Nouveau..
    Pour bien comprendre la Bible, il faut, bien-sûr, commencer par le commencement, je veux dire par là, par..L’Ancien Testament, avant de parcourir..Le Nouveau.
    Puis, par la suite, on se rend vite compte qu’il faille avoir recours au deux presque..successivement..
    Car, pour comprendre Le Nouveau Testament, il faut avoir recours à l’Ancien, et vice-versa..
    J’ai été enfant de choeur, depuis mon bas-âge et jusqu’à 18 ans, ce qui ferait sourire beaucoup de gens aujourd’hui..
    Non content de cela, j’ai également été, durant longtemps, Laïque engagé, dans ma commune et paroisse, et j’ai également encadré, aidé, et suivi, un tas de jeunes, dans le cadre de la préparation à la Confirmation..
    Les choses étant ce qu’elles sont, la vie et vie familiale aussi, j’ai interrompu cela, depuis 2010.
    Je n’ai pas lu, spécialement, La Bible, du fait de mes différents pèlerinages à Saint-Jacques de Compostelle à pied (trois en tout..), loin de là.
    Pour ce qui est de la Bible, l’Ancien Testament est..déroutant, pour ne pas dire..concertant, dans la mesure où, et pour une grande partie, il ne s’agit que de relater des faits de guerre et de batailles, d’affrontements, et, de..morts..
    Dans l’Ancien Testament, mes préférés sont: Les Psaumes (normal..), Le Livre de la Sagesse (très beau et très beaux passages..), L’Ecchlésiastique (idem..), Isaïe (le grand sage..), et Daniel.
    Pour ce qui est du Nouveau Testament, il y a, bien-sûr, les évangiles selon Saint-Mathieu, Saint-Luc (que beaucoup oublient..), Saint-Jean (le préféré du Christ dans les apôtres..), et..Saint-Paul.
    Saint-Paul a eu sa conversion sur la route de Damas, alors que peu avant, encore, il persécutait les Chrétiens!
    L’église s’est beaucoup servi de lui, au travers de ses écrits, et en transposition, dans le cadre de la Foi, pour regrouper ses brebis et pour la participation à l’office, et office dominical..
    Il y a, également les épîtres de Saint-Jacques (le téméraire..Le Matamoro), et, pour finir, le plus dur..L’Apocalypse.
    Le danger, pour beaucoup, est de retranscrire et mal interpréter les écrits de l’Apocalypse, et de prendre chaque mot et texte à la lettre..Mais, il est vrai que l’Apocalypse décrit une partie de la fin du monde et pas seulement…
    Voilà, j’en ai terminé pour cette fois, même si j’ai été un peu long, je m’en excuse, mais il fallait bien, pour expliquer, sans toutefois trop développer..
    Bonne journée à vous, sous le soleil et dans votre coeur, à plus..Denis.

  8. janusdot57

    Re..
    J’allais presque oublier encore..
    Pour ce qui est du Nouveau Testament, on aurait du, et l’on devrait, dans le cadre de l’église, des offices et de l’ensemble, ne s’appuyer que sur le Nouveau Testament, depuis la mise en croix du Christ et sa Résurrection, et ne se servir, et avoir recours qu’au..Nouveau Testament!
    Or, cela n’a jamais été fait, ni respecté par l’église, et c’est bien dommage…
    Bonne journée encore..Denis.

  9. janusdot57

    Re..
    Il y a, en parlant des saints et des apôtres, également Saint-Ambroise que j’apprécie beaucoup.
    Saint-Ambroise était instruit et lettré et a écrit de nombreuses thèses sur l’Eglise, dont également les chants Ambrosiniens; et c’est de lui, que nous viennent les chants Grégoriens. Les chants Grégoriens ont débuté à Metz en Moselle (110 km à l’ouest de ma localité et 30 de mon village natal..), au départ, avant de se faire entendre et connaître un peu partout en France.
    J’ai également beaucoup de CD de musiques et chants religieux et liturgiques (pas seulement..) et chants Grégoriens, comme du moyen-âge, de l’époque baroque,etc..
    Il y a..également..Saint-Benoît Labre que peu de gens connaissent..dommage.
    Ses reliques (ou ossements..) sont situés dans la cathédrale d’Arras.
    Saint-Benoît Labre, après avoir été repoussé par l’église, alors qu’il souhaitait intégrer l’Eglise et la servir..a vécu comme un pauvre pèlerin (durant toute sa vie..) errant, depuis le nord de la France et jusqu’à..Assise.
    Puis, de là, il a parcouru maintes fois, à pied, le trajet de Assise à Rome, et de Rome jusqu’à Assise, pour venir finir et mourir à Rome, presque comme un mendiant, sous un escalier…
    Pour moi, Saint-Benoît Labre m’a beaucoup marqué, tout autant que Saint-Jacques, je devrais même dire presque un peu plus…
    Bonne fin de journée encore à vous..Denis.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s