Ma nouvelle bande dessinée

Je me suis remis à mon projet de bande dessinée en octobre novembre l’année dernière; après une très longue pause.

Cette nouvelle bande dessinée relate notre installation à la campagne; comment nous avons quitté Tokyo et comment nous avons commencé notre nouvelle vie.

Grâce aux conseils de mon vieil ami Francky qui m’avait exhorté à m’y remettre putain et surtout en faire un peu tous les jours.

C’est ça le truc! Donc j’y travaille les weeks ends mais aussi un peu tous les soirs.

Maintenant j’ai fini tous les dessins.

Il y a encore la mise en couleur et de très nombreuses corrections à faire mais je suis sur la bonne voie. J’ai apporté de nombreuses modifications et eu de nouvelles idées.

J’ai également testé un nouveau moyen pour l’impression. Pour ma première BD Tout Ira Bien j’avais utilisé une boite d’impression, tout était très bien; très bonne qualité etc … mais le coût était vraiment trop élevé.

Cette fois ci j’essaie avec un petit imprimeur local; déniché sur le web.

J’ai fait un premier test avec eux, cinq exemplaires qui serviront à me relire et aussi tester la qualité de cet imprimeur. Je suis très satisfait du résultat. Le papier est bon; l’impression très nette; les couleurs réussies.

C’est que voyez vous je ne suis pas un dessinateur professionnel! et il faut que le prix de la bande dessinée soit donc adapté et reflète cette réalité. Vendre ma BD au même prix qu’une BD faite par un professionnel qui fait ça à plein temps depuis 20 ans … ce ne serait pas honnête n’est ce pas.

Donc je dois trouver une solution pour réduire le coût d’impression et réduire le prix à la vente.

Alors oui d’accord je pourrais trouver un imprimeur en Chine et avoir un super prix mais non … pour moi c’est important que le livre soit imprimé au Japon.

Bon je vous tiens au courant !

12 Commentaires

  1. pierrrrrrre

    Ça va peut-être paraître un peu blasphématoire, mais… vous avez envisagé de juste vendre une version en PDF de votre BD ? Après tout, vous avez beaucoup de lecteurs hors du Japon, et envoyer des centaines de kilos d’arbres morts (cryptomères ou pas ;)) par avion à l’autre bout du monde n’est peut-être pas la meilleure des choses à faire en ce moment… 🙂

  2. wakametamago

    Bonjour Pierrrrre (j’ai assez de r?) oui en effet c’est une option mais franchement je pense que la lecture sur papier offre une meilleure expérience. Ma BD précédente, Tout Ira Bien, est d’ailleurs disponible en ebook sur amazon. en kindle. Mais quand je vois le prix qu’impose amazon, pour me laisser franchement rien du tout je me trouve un peu dégouté du système … dans une autre sens je comprends qu’amazon ayant accès aux clients peut imposer ses conditions … enfin; je ne vends pas mes BDs pour gagner des sous mais pour faire passer mon petit message … mais bon pour revenir au sujet de l ebook il faudrait que je trouve une meilleure plateforme de distribution …. Tu as des idées ?

  3. pierrrrrrre

    Des plateformes comme Gumroad permettent de mettre à disposition du public un album à un prix fixe ou libre. Il y a sans doute d’autres plateformes qui font la même chose, mais en tout cas il y a, c’est sûr, des alternatives à l’ogre Amazon !

  4. janusdot57

    Bonjour.
    Je suis comme vous, je préfère les livres (sur support en papier..tant pis..), à la formule « électronique » en lecture et..ebook..
    (On a pas du tout le même plaisir avec la formule en ebook, par rapport à la version « papier », en feuilletant et parcourant les différentes pages d’un livre, sans oublier la couverture..première de couverture..ou dos du livre et dernière de couverture, comme photos et dessins mis, plus parlant, tout comme l’odeur du papier sans être débile..)
    Pour ce qui est du ou des ebook, et surtout..plateformes..
    Je ne suis pas un expert, dans ce domaine, mais voilà ce que j’ai pu trouver en glanant sur le net..
    https://publiersonlivre.fr/comparatif-des-plateformes-dauto-edition-et-auto-publication-en-ligne-librinova-iggybook-publishroom-et-lulu/
    Plateformes d’auto-édition et auto-publication, le comparatif : Librinova, Iggybook, Publishroom et Lulu + Bookelis..
    Il y a un peu mieux, en explicatifs..
    https://gaellekermen.net/2016/03/21/formats-d-ebook-et-publication-numerique/
    FORMATS D EBOOK ET PLATEFORMES DE PUBLICATION NUMERIQUE
    And the last..but not the least..
    https://www.iggybook.com/entry/slug-nfmsuq
    Distribuez votre ebook chez tous les libraires en ligne !
    Voilà, si je puis dire, et si, toutefois, cela peut vous permettre d’avoir une autre approche comme idée dans ce sens..maigre toute petite contribution..
    Bonne fin de journée à vous, une bonne soirée et sinon fin de soirée, une très bonne semaine qui vient, à plus..Denis.

  5. janusdot57

    Bonjour.
    Ce soir, lundi de Pentecôte, j’ai regardé un film sur Arte.
    Ce film dont le titre est..
    Kagemusha-l’ombre du guerrier.
    (Kagemusha- « l’homme ombre »..)
    Pour cacher la mort d’un seigneur japonais, son sosie, un ancien voleur, est propulsé à sa place. Renouant avec le film de samouraï, le maître Kurosawa signe un opéra épique et funèbre, l’un de ses chefs-d’œuvre.
    À la fin du XVIe siècle, le Japon est déchiré par les guerres que se livrent les grands seigneurs féodaux. À la mort de Shingen Takeda, brutal chef de clan obsédé par le pouvoir, on installe à sa place son sosie, un brigand sauvé de la croix, afin de contenir les armées ennemies et de galvaniser le moral des troupes. D’abord dépassé par les événements, « l’homme ombre » (kagemusha) s’approprie peu à peu la grandeur de son rôle. Mais une fois la supercherie dévoilée, on veut le renvoyer à sa misère…

    Apocalypse nô
    Pour son vingt-septième opus, dont le tournage s’avéra aussi épique que le sujet, Kurosawa renoue avec le film de samouraï, faisant de la mort une danse minutieusement chorégraphiée, et de la guerre une joute rituelle réglée par les codes de l’honneur, du courage et de la vertu. Pour peindre la lente maturation de Kagemusha vers la plénitude intérieure face à une société qui refuse la vérité, il orchestre un opéra poétique, une symphonie spectaculaire portée par une théâtralité inspirée du nô, dont le souffle et la beauté transcendent le réalisme historique. Le mouvement de caméra initial, qui suit la course folle d’un messager, restera comme l’un des plus impressionnants travellings de l’histoire du cinéma. Le final constitue également un moment d’anthologie : la vision panoramique de ce champ de bataille couvert de cadavres de guerriers et de chevaux confine à la sublime horreur d’un Goya.
    C’est un « grand » film et magnifique.

    Propulsé soudainement à la tête d’un clan, un voleur doit passer de guerrier de l’ombre à chef assumé. Découvrez « Kagemusha, l’ombre du guerrier », le chef-d’œuvre poétique d’Akira Kurosawa et Palme d’Or 1980.
    (C’est peu dire, quand à cette palme d’or en 1980 !)
    Le film s’est terminé entre 23h30 et minuit…
    Je ne regrette pas de l’avoir regardé, et d’avoir consacré ma soirée pour ce film.
    (la prochaine diffusion et rediffusion aura lieu le 27 mai..à 13h35..)
    Bonne journée, une très bonne semaine, à plus..Denis.

  6. janusdot57

    Bonjour.
    Ça y est, je viens..enfin..de commencer le jardin.
    (Nous n’avions jusque-là que de la pluie auparavant, sans oublier ces trois quatre journées de fort vent..)
    [J’ai également des amis en Corse, et qui se trouvent dans la même situation, et qui avaient commencé bien avant, et qui, à présent, se trouvent avec le jardin trempé et sous l’eau, et avec les trois quart des plants et légumes attaqués et touchés par les parasites et champignons, rien de drôle..]
    Hier après-midi, en une demi-journée, j’ai réussi à faire, ce que je n’avais pas pu faire depuis un mois et demi..
    Je suis content de moi.
    J’ai fait la moitié du jardin en semis et plants.
    J’ai juste réussi à terminer ce que je voulais faire avant qu’il ne se mette à pleuvoir..ouf !..
    (J’ai travaillé toute l’après-midi et jusqu’à 17h50, pas tout à fait 18h00..)
    J’ai également replanté deux grands pieds de rhubarbe (bien que nous en avons déjà un grand et beau, mais c’est mon épouse qui a voulu cela..).
    J’avais d’ailleurs cueilli (coupé) des tiges de rhubarbe sur ce seul pied le lundi, et mon épouse, à l’issue, a fait deux tartes avec, dont une..meringuée, que nous avons goûté, mardi et mercredi après-midi, autour d’un café, et ce jeudi, la meringuée, et avec deux boules de glace à la vanille placées de chaque côté de chaque morceau pour chacun d’entre nous..Elle est pas belle la vie ?..
    J’ai mis deux rangs de petits pois, puis, deux rangs de radis (deux modèles différents, un pour chaque rang..), ensuite, deux rangs de carottes de Colmar, puis, deux rangs de haricots vert nain « mange tout », puis un rang de salade à recouper (feuille de chêne..), puis à nouveau deux rangs de haricots verts, et enfin deux rangs de salade roquette..
    J’ai préparé à nouveau le sol au-delà, en surface comme en légère profondeur, pour la suite..en retirant la mauvaise herbe, et en rajoutant une légère couche de compost dessus en surface.
    Il me restera ensuite à mettre les pieds de tomates (ce weekend ou juste après, en fonction de la météo..), les concombres et les courgettes, comme les pieds de piment des Landes, et pâtissons.
    Voilà pour ce petit travail agréable et dehors.
    J’ai été accompagné pendant mon travail par le chant des oiseaux autour et deux de nos chats qui se tenaient à proximité (toutefois à l’extérieur du périmètre du jardin), et qui m’observaient sournoisement..trop drôle .
    A présent, je serais dehors, dans le jardin, et autour de la maison, pour les jours suivants et jours qui viennent, pour une grande partie des prochains jours et semaines à venir.
    Bonne journée à vous, à plus..Denis.

  7. janusdot57

    Bonjour.
    Oui, comme vous dites..Bon jardinage et bonjour aux légumes.
    J’espère, en tout cas, qu’après cette longue période de pluie, à présent, nous serons plus tranquilles, pour pouvoir « jardiner » et sinon terminer le jardin..
    Pour ce qui est des légumes, j’ai le temps, et..j’attends de voir..pour le résultat..
    Aujourd’hui, du moins cet après-midi, pour être plus précis, j’étais dehors, pour commencer à tailler la haie de laurier cerise.
    J’ai commencé à 13h30, et j’ai terminé à 20h00 (du fait du ramassage des feuilles et petits débris de fines branches..).
    J’ai dîné à l’issue.
    J’ai tout de même réussi à faire 40 m de haie, sur la longueur totale de 76 m linéaire..pas mal..pas rien.
    (il y avait du beau temps, ni trop chaud, ni trop frais, et avec des alternances liées à la couverture nuageuse de gros cumulus flottants et passant..j’étais tantôt en tee-shirt et avec une casquette et tantôt avec une polaire pardessus, et vice-versa..)
    Demain je poursuis pour les 36 m restants, avant de retourner au jardin pour le reste.
    Je vais avoir de quoi m’occuper durant tout le weekend, et même la semaine prochaine..ça m’arrange, du moment que le temps est quelque peu clément et en notre faveur.
    Bonne journée, tout comme un très bon weekend en famille, à plus..Denis.

  8. tigny

    Bonjour Wakametamago, j’attends avec impatience votre nouvelle BD!
    Je ne sais pas si la version papier est plus attentatoire à l’environnement que les fichiers numériques, qui nécessitent de l’énergie, continuellement, pour les stocker sur les serveurs et les distribuer!
    Donc pour moi ça sera en papier onegaishimasu héhé!

  9. Pingback: Un Nouveau Titre pour la Bande Dessinée: RETOUR SUR TERRE | A la campagne au Japon

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s