Qu’est ce que le luxe…. (café)

On essaye de vivre simplement. De garder les pieds sur terre.

J’aime bien boire du café le matin et depuis notre déménagement à la campagne je commande régulièrement du café à une petite boutique de Tokyo; Mammoth. J’aime beaucoup le mélange qu’ils ont habilement baptisé chocolat … moi qui suis un fou de choco aussi…

cafe dimanche_26335957145_o

Mais cette question me titille: je souhaiterais être  comme un (vieux) sage qui vit dans sa montagne dans la plus grande simplicité (et qui fait du kung fu avec sa tronçonneuse) mais en même temps je me fais livrer du café de Tokyo à 600 kilomètres à l’Est … c’est pas trop un truc de bobo ça ?

Faisons le calcul.

Le mélange chocolat de Mammoth, 500 grammes de café en grains, coûte 2000 Yens.

Pour me faire une belle cafetière, à peu près 800 ml, je mouds 20 grammes de grains.

Donc la poche de 500 grammes va durer 25 journées et ma dose de café revenir à 80 Yens par jour soit 10 Yens par 100ml de caoua.

Si je compare à ces cafés en canette que l’on trouve dans les distributeurs automatiques au Japon … pour 100 ou 120 Yens … ces canettes qui font 180 ml …

Le café en canette est beaucoup plus onéreux; 66 Yens par 100 ml … Six fois plus que mon café. (certes je dilue mon café et augmente le dénominateur, mais c’est comme ça que je le bois)…

Que dire du café de Starbux; où un drip coffee coûte 300 Yens pour 240 ml soit 125 Yens par 100 ml. Douze fois plus!

C’est pas comparable c’est sûr, dans le starbux on paie pour l’emplacement et les dix minutes d’attente, le sourire de la jeune fille a la caisse et le gobelet en papier avec couvercle en plastique…

Ce que j’en retiens cependant, c’est que mon café que je commande de Tokyo est un luxe …  qui est très bon marché … et me fait en fait économiser des sous.

OK. C’est une démarche comptable me direz vous, mais le coût élevé du café de Starbux ou de la canette n’est pas fortuit, et est le produit d’une longue chaîne de valeur:

Les 300 Yens du café Starbux contiennent des $ pour le local, je n’en ai pas besoin, il y a des $ pour le marketing je n’en ai pas besoin, il y a des sous pour payer le CEO, je n’en ai pas besoin, il y a des sous pour la déco et la zizik, je n’en ai pas besoin. Le café de Starbux coûte certainement moins que mes 10 yens au départ, mais avec toutes ces choses dont je n’ai pas besoin, passeque moi je veux seulement boire un café, quitte a me le préparer moi même, ça finit par faire les 125 Yens …

Dans mon calcul je n’ai pas pris en compte le coût du filtre à café mais là je pourrais faire autrefois comme cet oncle Raymond des Pyrénées qui utilisait une vielle chaussette.

C’est lui, Raymond, qui était le vrai vieux qui vivait dans ses champs et la plus grande simplicité. Y a encore du boulot.

 

 

Publicités

8 Commentaires

  1. Pierre Nadeau

    Même le vieux moine moyen-ageux qui habitait sa montagne buvait du thé. Ce thé, il était transporté, acheté et vendu. Je crois foncièrement que le commerce (et ce qui va avec: transport, argent, intermédiaires) est sain. Le problème découle des monopoles et l’hommerie qui s’y installe. Tout ça pour dire: vivre simplement est tout relatif. On pourrait juger à l’infini, mais je crois que si chacun fait l’effort de la simplicité volontaire, bien qu’il apparaitra toujours superficiel aux yeux d’un plus simple et extrémiste aux yeux d’un plus mondain, le résultat spirituel sera tout aussi vertueux. Jouissez pleinement de ce café. Ces petits luxes sont précieux pour le bien-être physique et psychologique (je suis aussi coupable: je me fais envoyer du sencha par mon ami chanôka à Nara chaque année!). Je crois que le point de rupture est lorsque le luxe suspect ne vous apporte aucune satisfaction (comme acheter le tout dernier cellulaire à toutes les semaines).

  2. Montcriol Christian

    Merci pour ce genre d’article de reflexion. Continue de comparer les prix. Il faudrait aussi parler du cout ecologique : les dosettes de cafe en alu par exemple…

  3. Esther Luette

    Je retiens l’astuce de votre oncle Raymond pour justifier et illustrer à qui voudra l’entendre l’expression « jus de chaussette » 🙂

  4. Kae Browneyes

    Ah! Pierre Nadeau a trop bien exprimé ma pensée!
    Quant à l’oncle Raymond, s’il en avait eu les moyens, n’aurait-il pas apprécié ce café dont vous vous délectez aujourd’hui, filtré avec un « vrai » filtre d’aujourd’hui? Parce que le jus de chaussettes hein, ça dépanne, mais le « luxe » c’est quand-même meilleur! Et d’ailleurs le luxe peut tout à fait rimer avec simplicité, rien d’antinomique là-dedans. (et chouette sujet de méditation, n’est-ce pas?!)

  5. walachniewicz

    J’adore l’image du vieux sage qui fait du kung fu avec sa tronçonneuse. Ça m’a rappelé ce groupe incroyable qui est venu filmer dans votre village, j’en souris encore…

  6. janusdot57

    Bonjour.
    Le « vrai » luxe, en fait, c’est la « simplicité » à un niveau humain, rien de plus..mais quel « Luxe » !
    Pour ce qui est du café, en général, et sinon, de ce café (votre café), je suis un peu pareil.
    Je m’explique: » j’aime boire un bon café, tous les jours, un peu comme vous, mais « vrai » bon café, et non pas faux « ersatz » (vous comprendrez).
    Je l’avais déjà mis et sinon fait remarquer que, me concernant (tout comme mon épouse), je ne prends que deux café par jour, petite tasse ou comme un « mug ».
    Mon premier café du matin est un grand bol de café au lait (très peu de lait, un soupçon ou nuage-comme les Anglais), pour mon petit déjeuner. Ensuite, je prends mon « autre », mais vrai premier café, avec mon épouse, vers 10h00-10h30..très précise.
    Après le déjeuner, je prends un thé (Tuocha nature), environ une heure après le repas, pour accompagner la digestion.
    L’après-midi, nous avons pour habitude de prendre à nouveau, un second café, vers 16h00-16h30 (un peu comme pour le goûter). Puis, le soir, après le dîner, pareil que pour le repas du midi, un second thé, une heure après le repas..idem.
    Le « vrai » bon café, en effet, est un « vrai » luxe à défaut de rajouter vrai « must ».
    Mais, par contre, j’insiste, il faut un bon café, pas n’importe lequel.
    Il y a le « vrai » bon café du début, premier vrais débuts du café, en parlant du café de l’île Bourbon, et à présent « Bourbon pointu », mais à un prix guère abordable pour toutes les bourses et que, cependant, l’on peut trouver à Paris et sinon sur certaines tables de grands chefs étoilés.
    Il est certes vrai qu’il existe une plétore de cafés à travers le monde et disponibles en grandes surfaces comme magasins spécialisés et points divers de torréfaction. Mais, tous ne sont pas « top », loin de là. Il en va de même avec ces nombreux cafés dit « équitables », et qui, en fait, ne sont que des arnaques à des fins de récupération et d’adhésion comme business, en faisant croire qu’ils font quelque chose pour la planète comme pour les gens locaux sur place. Or, il n’en est rien, les différents paysans sont toujours aussi miséreux et avec des conditions de travail peu louables, et des salaires miséreux.
    C’est ce que l’on appelle des « niches » spécialisées et de..spéculations.
    Ce qui m’amène à votre comparaison avec « Starbux », et qui n’est guère mieux, mais dans un tout autre domaine.
    C’est là, une chaîne qui a su tirer son épingle du jeu (au tout début et début), en faisant adhérer un tas de gens dans leur forme d’acceptation d’un genre nouveau, mais pour quel prix, comme vous le mentionnez. De plus, ils n’ont jamais payé les impôts qu’ils auraient dû, par un système opaque et judicieux à la fois (pas mieux que « Amazon », « Google », « Apple », « Ryanair », et tant d’autres..).
    Pour votre café, certes, il vient de Tokyo (600 km), mais pas, de l’autre côté de la planète..
    Sans vous reprendre lorsque vous dites: »Que dire du café de Starbux; où un drip coffee coûte 300 Yens pour 240 ml soit 125 Yens par 100 ml. Douze fois plus!
    C’est pas comparable c’est sûr, dans le starbux on paie pour l’emplacement et les dix minutes d’attente, le sourire de la jeune fille a la caisse et le gobelet en papier avec couvercle en plastique… »..Ce n’est que la triste réalité, mais bien..réel!!!
    Votre café, pour vous, est de ce fait, un luxe, bon marché, vous avez entièrement raison.
    Il faudrait être bien bête ou encore ignare pour ne pas procéder de la même façon.
    Quand à votre démarche « comptable » elle est également amplement justifiée.
    Votre oncle des Pyrénées avait raison. Dans le temps (expression), on utilisait des bas « nylon »(bas de femmes) en guise de filtre pour le café, pas « débile » du tout, loin de là.
    Bon, je vous rassure, en comparaison de votre oncle, vous êtes et vous vous inscrivez dans la même démarche louable.
    Pour ce qui est du: » y a encore du boulot.. », vous êtes déjà sur la bonne voie depuis le début de votre toute première démarche, dans ce choix et décision prise et choix de vie.
    Bonne fin de soirée à vous, à plus..Denis.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s