Sous les tatamis

Le projet de la petite maison à côté de chez nous avance très lentement.

J’ai quasiment tout nettoyé et décrassé. Le sol des toilettes a changé de couleur! Nettoyer, retirer la poussière et les crottes de mouches permet de se familiariser avec le moindre recoin de la maison.

DSC_0387

Hier par curiosité j’ai retiré les tatamis d’une pièce. La maison a quatre pièces arrangées selon le caractère de la rizière. Les deux premières pièces, leur plancher est solide comme il faut. On peut voir qu’il a été refait il y a quelques années.

Par contre dans les deux pièces au fond; on sent le plancher sous les tatamis anormalement souple. On se sent un peu flotter à certains endroits. Il faut vérifier l’état du plancher dessous…

Je vais chercher cet outil pour retirer les tatamis.

DSC_0428

Conclusions:

DSC_0421
DSC_0420

Le plancher sous les tatamis est d’origine, et en très mauvais état. Pour bien faire il faudra le remplacer. Voila qui fera un bon projet.

Les tatamis eux sont nouveaux, ils ont dû être remplacés il n’y a pas trop longtemps.

Découverte:

Il y a un ancien foyer sous le plancher. L’extérieur est constitué d’une vannerie en bambou, l’intérieur de torchis.

DSC_0425

Voilà qui est très intéressant. Ce foyer m’étonne un peu car il est vraiment très petit. Ça n’est pas un foyer que l’on aurait utilisé pour se faire griller un truc.

DSC_0426

Je consulte mon pote S. qui confirme en deux secondes que ce foyer était utilisé à l’époque où tout le monde dans le village élevait des vers à soie. Ces foyers permettaient de réchauffer la pièce où l’on élevait les vers à soie.

Et S. alors raconte ses souvenirs d’enfance … C’était pour les villageois une nouvelle source de revenu. Tout le monde avait chez lui des vers à soie, dans une grande cage, chez S. elle était posée à dans le tokonoma.

Une fois les cocons formés on allait les vendre dans la ville voisine à cette société, GUNZE.

DSC_0427

Si bien que dans la nuit on pouvait entendre juste à côté de soi les bruits de mastication des vers à soie car ils n’arrêtent pas de manger… j’imagine un peu … Tout le monde avait aussi un champ où poussaient des mûriers, les vers à soie sont friands de leurs feuilles.

9 Commentaires

  1. Montcriol Christian

    J’ai trouvé la même tradition en Provence y compris dans les ecoles

  2. giselefayet

    Un nettoyage qui permet de faire une intéressante découverte et de reconstituer l’histoire de cette maison
    Merci pour le partage
    Bon dimanche

  3. Clémence Camier

    Incroyable ces maisons traditionnelles ! Merci de nous faire partager ça sincèrement. Mais alors quid de la démographie des campagnes japonaises ? Possible d’acheter une maison traditionnelle en campagne pour un gaijin qui souhaite en faire maison de vacances (venir 2 mois l’été par exemple) ?

  4. janusdot57

    Bonjour.
    Beau et bon travail, en nettoyage comme en vérification pour ce plancher et dessous de tatamis.
    Mis à part, ce seul plancher, en somme, vous vous en sortez bien, et sinon pas trop mal, pour le reste, en parlant des autres planchers récents et refaits comme tatamis.
    Cette vérification vous a permis de faire une découverte, en parlant de ce foyer enterré.
    Ce foyer en bambou tressé et avec du torchis suffisait amplement pour réchauffer juste la pièce pour ces vers à soie.
    Ils étaient, en somme, comme dans une chambre d’hôtel de luxe (je ris..).
    C’est vrai que la culture du ver à soie, pour la soie prélevée et le tissage, était une activité, souvent annexe, en forme de source de revenu complémentaire, non négligeable.
    En France, il en avait été de même, en Ariège et dans d’autres endroits, et avec, bien sûr la plantation de mûriers, à proximité, pour nourrir tous les vers à soie.
    Voici des liens, ci-dessous à ce sujet:
    https://www.persee.fr/doc/mar_0758-4431_1976_num_4_3_1020
    http://www.auverasoie.com/autour-de-la-soie
    http://voyageenardeche.over-blog.net/article-17547935.html
    Les origines de la soie – Evolution de la Sériciculture en France:
    http://www.lesmees.org/livres/l1984/vas02.html
    https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9riciculture
    A une certaine époque, cette élevage et culture autour du ver à soie était importante.
    Bonne soirée et sinon fin de soirée, une très bonne semaine, à plus..Denis.

  5. wakametamago

    Bonne soirée Denis. En fait lorsque l’on gratte la surface, on voit bien que la vie à la campagne, n’est pas trop différente, entre la France et le Japon; et les similitudes sont plus nombreuses que l’on penserait.

  6. janusdot57

    Re..
    Vous avez raison, pour la comparaison, et sinon forme de comparaison..
    Il est vrai que les similitudes sont parfois nombreuses, à plus d’un égard, souvent méconnues ou ignorées..
    Mais, le fait de vivre à la campagne, que ce soit en France, ou au Japon comme pour vous est un vrai ressourcement permanent et vrai doux havre de paix et joie de vivre, bonheur simple, même si parfois simplement et sans chichis..
    Après tout, à la campagne, on peut se passer de bien des choses, futiles et inutiles(dont beaucoup, malheureusement, ne peuvent s’en passer en ville..), et qui, souvent, font le tourbillon des villes en va et viens incessants..
    Vive..Vivre à la campagne au Japon !
    Bonne soirée encore et fin de soirée..Denis.

  7. Pierre Nadeau

    Je dégouline de nostalgie pour une époque où je n’ai jamais vécu! C’est grave, docteur?! Il pourrait être intéressant de récupérer le brasero et en faire une espèce de hibachi pour le thé et se réchauffer les mains pendant qu’on discute… Sans mettre le feu à tout le village, évidement. Il pourrait être intéressant de transformer cette maison en hébergement pour visiteurs. J’irai!

  8. janusdot57

    Bonjour.
    Je reviens un instant ici, au sujet de la culture du ver à soie et donc sériculture..
    J’ai trouvé, récemment, un lien, en blog, et parlant de cela, avec le marché de la soie et sans doute également route de la soie.
    Voici ce lien, ci-dessous:
    Le commerce de la soie
    http://www.passionprovence.org/archives/2019/02/28/37078868.html
    De plus, je connais ce blog, et également la ville où réside la dame et auteur du blog, à savoir Trans en Provence.
    Bonne soirée et sinon fin de soirée, à plus..Denis.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s