Nature morte à la tronçonneuse

Il pleut aujourd’hui, et hier on n’avait pas la pèche. Donc repos.

On en profite pour nettoyer la tronçonneuse, et en changer la chaine. J’avais aussi mis de côté des glands et des marrons, glanés le long des chemins, je vais tenter de les faire germer.

Pour, plus tard, les planter dans notre petite montagne.

De ces quelques instants paisibles on obtient cette nature morte à la tronçonneuse.

On voudrait, à la façon des grands maîtres hollandais.

 

15506427183_56d4c46321_o (1)

 

Publicités

3 Commentaires

  1. Pingback: Un nouvel outil offrant de nouvelles perspectives | à la campagne au japon

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s