Tagué: chien

Encore des récoltes

Le jour suivant; j’ai décidé d’aller faire une grande promenade. Une balade jusqu’au fond de la vallée. Trois heures de marche à peu près; à bon pas.

En chemin, je passe devant chez un voisin.

Prends donc mon chien avec toi, et j’irai le reprendre en camion à mi chemin.

Quelle bonne idée me dis-je.

Mission impossible ? Prendre une photo au Japon, sans câbles électriques

La chienne Tchatacha est visiblement très contente d’aller faire un tour ! Elle ne se fait pas prier.

On traverse un hameau, arrive à une route qui serpente et monte dans la montagne. Une petite demie heure. Le maître de Tchatcha passe en camion la reprendre comme prévu et je continue mon chemin, seul.

La route grimpe sec. Partout la végétation. J’arrive à un barrage. La route continue, il n’y a pas âme qui vive sur 30 minutes. La vue à certains endroits est bien dégagée sur le lac du barrage et les montagnes.

La verdure nourrit les yeux

C’est superbe. Puis la route arrive à l’aurée du dernier hameau de la vallée, après c’est un cul de sac. Je croise deux copains en camion.

jitensha médéta ? t’as cassé ton vélo ?

自転車めでた?

めでた; médéta signifie casser(é), un terme du patois local, en japonais standard on dirait kowareta.

Les deux gars sont en grande forme, à l’arrière de leur camion on distingue les restes d’une carcasse de sanglier qu’ils viennent de dépecer: ils s’en vont larguer les os quelque part. C’est pas tous les jours qu’on peut prendre un sanglier. Ils ont dû le prendre dans un piège, en fait une grosse cage en métal et dont la porte se referme sur l’animal qui s’y sera aventuré par excès de gourmandise.

Au fond de la vallée il y a une sorte de camping j’y fais un petit tour pour constater qu’il y a beaucoup de ‘touristes’, et combien l’air de la montagne et la nature leur font du bien. Cure de desintoxication.

C’est le moment de faire demi tour. Quelques photos.

Chaque fois que je me balade dans le coin j’ai l’impression d’être en France, la sensation d’espace peut-être
Ca devient grandiose …

La route redescend et retrouve un hameau.

C’est là que la magie du marcheur se produit….

Quand on est à pied; on est accessible, on est près des gens.

La voiture a créé une distance … pour s’arrêter; descendre de sa bagnole et aller discuter avec quelqu’un il faut être super motivé… Il est beaucoup simple de continuer sa route sans s’arrêter, au pire on fait un petit signe de la main.

Mais là je suis à pinces et un groupe d’habitants au bord d’une rizière me fait signe. Ils sont en train de récolter le riz. Je me rapproche, on se dit bonjour, on me tend une canette de bière.

Il y a la mister S, et la famille M. Ils récoltent leur riz sur trois rizières.

Les travaux des champs
Hey Wakamé Tamago!!!!

Mister Y un peu comme moi, est venu simplement, pour voir ce qu’il se passe. Donc il y a quatre personnes qui s’activent avec les machines et dans les rizières, et six autres qui sont assises tranquillement sur le bord du chemin et regardent ce qui se passe.

Regader les gens travailler … j’adore !!!

Il y a là un petit air de fête. On regarde les travaux et observe les différentes manoeuvres. C’est passionant de regarder les gens travailler.

On doit avoir l’impression d’avoir touché le jack pot …

La récolte se fait dans trois rizières. La moissoneuse pleine, il déchargent les grains de riz dans un camion keitora.

Le riz récolté et sorti tout frais de la moissoneuse. Il faudra ensuite en décortiquer la balle.

Récolter le riz, voila un moment de bonheur et de joie. Tout le monde la est heureux, c’est clair.

Toutes les choses prennent leur sens.

Quelle chance de pouvoir gouter ce moment en bonne compagnie.

Le village sous la neige

Il n’a pas neigé comme ça depuis 10 ans parait-il.

image_31474213384_o

Jolie vue sur la maison (je vais faire pipi dans la montagne)

image_31474242124_o

je suis toujours reconnaissant à notre vieille maison de bien vouloir tenir bon, qu’il vente ou qu’il neige. Rien n’est jamais acquis.

 

image_31505285643_o

c’est beau dans la montagne.

image_31505311213_o

je fais un petit tour.

image_31505320683_o

image_31939111650_oimage_32196517581_o

Ces arbres sont magnifiques. Il y en a plus beaucoup comme ça. Comme les éléphants.

Un ancien du village me dit que souvent on disait autrefois apercevoir une tête de cheval accrochée aux branches de ces arbres immenses. Un fantôme quoi …

Question. On se sent toujours très bien à proximité de grands arbres comme ceux-ci. Il y a un power spot. Un point où l’on sent une énergie particulière, palpable. Les arbres ont poussé parce qu’il y a avait un power spot à cet endroit ? Ou bien les arbres en poussant ont crée le power spot ?

image_32277056266_o

Je lui allé voir S pour lui passer des cigarettes achetées au duty free de Singapoor. Ici la chienne tchatcha. Elle adore la neige!

image_32277056836_oimage_32315900575_o

 

Les bonnes adresses à la campagne: Hacienda

Il y a 10 restaurants étoilés Michelin à Paris, et 12 à Tokyo. Il y a 27 restaurants étoilés en France et 31 au Japon.

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Michelin_starred_restaurants

Même dans notre campagne il y a de bonnes adresses. Et ce, juste à quelques kilomètres du village.

Un des restaurants que nous fréquentons régulièrement, c’est Hacienda, dans la ville voisine de Yamasaki.

http://www.hacienda.name/hacienda

C’est un resto très particulier car Monsieur K, qui le tient, tout seul, produit lui-même les légumes. Hacienda d’ailleurs est construit comme l’extension d’une grange, adjacente au potager de Monsieur K. Je crois que les réglementations pour ouvrir un café ou un restau au Japon sont beaucoup moins contraignantes qu’en France.

hacienda 4

Quand K. prépare les salades on le voit s’absenter et revenir du jardin avec des feuilles de laitue.

K. fait également des envois de légumes à des clients jusqu’à Tokyo (600 kilomètres) et vend des plants de légumes. Je me fournis la donc en pieds de tomates, et en conseils, pour le jardin.

 

Donc on voit le principe très intéressant du business; organisé de façon verticale: production + vente de légumes + vente de plants + resto.

hacienda 3

 

Le chien Taku.

 

 

hacienda 5

 

A gauche; l’entrée du resto. A droite; l’entrée de la ferme.

 

Toujours de la bonne musique à Hacienda, c’est la d’ailleurs que là qu’on a découvert Nightmares on Wax.

Le tout est très bien arrangé et confortable. Et un beau sens de simplicité.

hacienda 6

Il y a une belle collection de manga aussi ainsi que quelques puzzles.

Dans les toilettes, un grand panneau noir où l’on peut faire des graffitis à la craie. Message ‘j’efface le tableau une fois par mois’.

hacienda 8

La cuisine comme tout le reste est simple et délicate.

L’entrée du menu est un assortiment de petits amuse-gueule. (champignons, poulpe, tortilla, radis japonais séché etc)….  J’opte souvent pour le curry thai. Le gratin pommes de terre est le plat favori du fils.

hacienda 10

hacienda 7

 

Curry thai avec pousses de bambou.

 

hacienda 9

On recommande également le gâteau au chocolat !

Coordonnés de Hacienda:

住所:兵庫県宍粟市山崎町岸田450

 

Voilà. Tout cela pour vous donner une idée, et vous montrer ce que le font les gens, à la campagne, au Japon ….

 

 

 

 

Pousses de bambou

Comme chaque année c’est la saison des pousses de bambou. J’apprends à vraiment apprécier ce mets délicieux. On dirait, la viande de la montagne. C’est un véritable régal. Tant pour la finesse du goût que la texture.

A chaque espèce de bambou sa saison pour en consommer les pousses. Là c’est la fin de la première saison de pousses de bambou. Il faut que je me renseigne sur le nom de l’espèce.

On les fait bouillir avec du son de riz pour en retirer l’amertume. Comme on peut voir; la pousse de bambou a une taille conséquente.

pousse de bambou

pousse de bambou

On les fait refroidir et ensuite on retire les feuilles extérieures. On peut penser au principe de l’artichaut. Les feuilles proches du coeur; blanches, translucides évoquent le goût de l’asperge.

pousse de bambou

pousse de bambou

Mais c’est vraiment le coeur du bambou qui intéresse le gourmet.

pousse de bambou

pousse de bambou

Il y a plusieurs façons de préparer les pousses de bambou; mais on peut les déguster telles quelles, ou avec un peu de sauce de soja et de wasabi.

 

pousse de bambou avec des feuilles de sanshou

pousse de bambou avec des feuilles de sanshou

Tout celà sous le regard bienveillant du chien tcha tcha.

cha cha le chien

tcha tcha le chien

A la campagne on peut en trouver vraiment partout. Il suffit d’aller dans un coin de montagne où ça pousse …

D’ailleurs dans la supérette pas loin d’ici, ils les offrent aux clients.

‘Pousses de bambou … servez vous … jusqu’à deux par personne …. (on les a récoltés à 16 heures)

pousse de bambou dans une superette

pousse de bambou dans une supérette